Gipsy Swing : colloque sur « Les musiques tsiganes et le jazz »


Rédigé par - Angers, le 23/05/2012 - 15:29 / modifié le 23/05/2012 - 15:46


Aujourd’hui et demain, se déroule sur le Campus de Belle Beille, à Angers, dans la cadre du Festival Gipsy Swing, un colloque sur les musiques tsiganes et le jazz. Ce colloque qui est une première en France est dirigé par Patrick Williams, ethnologue et spécialiste reconnu de la culture tsigane.



Photo ancienne de Ninine et Mondine Garcia, des promoteurs du jazz manouche, de père en fils
Photo ancienne de Ninine et Mondine Garcia, des promoteurs du jazz manouche, de père en fils
la rédaction vous conseille
Initiative de l’association Gipsy Swing, et première en France, un colloque sur les musiques tsiganes est organisé depuis ce matin dans l’Amphi La Passerelle, sur le campus de l’université de Belle-Beille.

Ce colloque qui intéresse en premier lieu les musicologues concernés par la musique tsigane est ouvert à tous. Il est dirigé par Patrick WILLIAMS spécialiste reconnu de la culture tsigane.

Patrick WILLIAMS est directeur de Recherches au CNRS PARIS, IIAC/LAU-EHHSS (Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie Contemporaine - Laboratoire d’Anthropologie Urbaine – Ecole des hautes Etudes en Sciences Sociales). Il a consacré de nombreux travaux aux différents aspects de la culture tsigane.

D'autre part, il s'est attaché, avec son collègue Jean Jamin en compagnie duquel il a animé durant huit ans un séminaire "Jazz et anthropologie" à l'Ehess-Paris, à définir une approche anthropologique du jazz.

Cet ethnologue réputé à publié plusieurs ouvrages dont : « Nous, on n'en parle pas. Les vivants et les morts chez les Manouches », Éditions de la MSH, 1993, « Django », Éditions Parenthèses, 1998 (1ère ed : 1991), « Les Tsiganes de Hongrie et leurs musiques », Éditions Actes Sud-Cité de la Musique, 1996, Les quatre vies posthumes de Django Reinhardt, Éditions Parenthèses, 2010.

Patrick WILLIAMS développera la question du jazz et des musiques tsiganes et notamment l'association entre musiques tsiganes et jazz et l’affinité supposée entre Tsiganes et Afro-Américains. « Un tel rapprochement s'appuie sur quelques convergences historiques mais surtout sur des clichés et des préjugés. Si certains traits communs ont été relevés la ressemblance ne signifie pas rencontre », déclare l’ethnologue.

Colloque sur « Les musiques tsiganes et le jazz »
23 et 24 mai 2012
Campus de Belle Beille, Côté Cours, Amphi La Passerelle, 2 rue Lakanal
De 9h à 12h et de 14h à 17h, ouvert à tous, accès libre
Organisé en collaboration avec la Direction de la Culture de l’Université d’Angers




Jacques FINOT
Web journaliste aux grandes oreilles, dont l'essentiel du travail consiste à écouter et relever les... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag