Henri IV en audio description, une première au Festival d’Anjou


Rédigé par - Angers, le 26/06/2012 - 17:34 / modifié le 26/06/2012 - 18:27


Pareil au cinéma, les personnes ayant des difficultés visuelles ne peuvent pas apprécier comme il se doit une pièce de théâtre et notamment les décors, les costumes et le jeu des comédiens. Qu’à cela ne tienne, l’EPCC Anjou-Théâtre, organisateur du festival d’Anjou, a expérimenté hier soir, lors de la présentation d’Henri IV, un système d’audio-description.



Un déficient visuel testant le récepteur d'audio description
Un déficient visuel testant le récepteur d'audio description
la rédaction vous conseille
Ils étaient plutôt ravis les élèves de l’Institut Montéclair d’Angers, un établissement pour personnes ayant des déficiences visuelles ainsi que quelques personnes touchées par cette forme de handicap, au total une vingtaine de personnes, car ils allaient pouvoir assister dans de meilleures conditions et pour la première fois, à un spectacle théâtral en plein air, du Festival d'Anjou. Et pas n'importe lequel : Henri IV, le Bien aimé avec Jean-François BALMER en tête de distribution.

L’idée de pouvoir expérimenter l’accueil de publics en déficience visuelle avait été lancée par les membres du « LEO Club » Angers Saint Aubin, un club service parrainé par le Lion’s Club et qui regroupe des jeunes de moins de 35 ans. Comme leurs ainés, ces jeunes apportent un soutien aux grandes causes, dans le cadre d’actions sociales et humanitaires de proximité.

« Peu de spectacles sont accessibles aux personnes malvoyantes et peu de moyens sont mis en œuvre pour décrire (le principe de l’audio description) les pièces de théâtre », expliquaient hier soir les représentants du LEO Club.

Ces derniers se sont mis en relation avec l’EPCC Anjou-Théâtre et notamment Violaine D’ABOVILLE, chargée de l’accueil des publics spéciaux, fonction qu’elle exerce également dans le cadre du festival de cinéma Premiers Plans. C’est elle qui a mis les jeunes en relation avec la société d’assurance ALLIANZ afin que celle-ci puisse financer ce projet.

« Nous avons été séduit par ce projet, car nous partageons des valeurs de solidarité et d’entraide aux personnes ayant des problèmes de santé », expliquait le représentant d’Allianz, Jean-Louis PORTRAIT. « Ça coute un peu d’argent, mais pour nous c’est un véritable coup de cœur ».

Le matériel d’écoute, une trentaine d’appareil provient du festival Premiers Plans. Quant à la description des scènes de la pièce « Henri IV, le Bien aimé », elle a été réalisée par l’association « Accès Culture », lors de deux précédentes présentations en salle. « Nous diffusons les informations, notamment les actions, pendant les temps morts, avec des casques suffisamment ouverts pour ne perturber l’écoute du texte normal de la pièce. La description est enregistrée, mais nous pouvons reprendre la main depuis la régie en cas de changement », expliquait Amandine SAMMARTINO d'Accès Culture.

Vingt personnes ayant des difficultés visuelles participaient à la représentation hier soir, des descriptifs de pièce en braille et en grand texte ont également été distribués aux personnes handicapées, lesquelles étaient encadrées par des personnes de l’institut Montéclair.

« C’est une première au festival d’Anjou. Si ça marche bien nous pourrons l’étendre à d’autres pièces l'année prochaine », précisait Violaine d’Aboville. Le festival pourrait disposer, grâce à d’autres établissements angevins, d’une soixante d’appareil d’audio description.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS