Journées du patrimoine, notre sélection


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 14/09/2013 - 07:04 / modifié le 14/09/2013 - 07:04


Ce week-end, la 30e édition des Journées européennes du Patrimoine donne à voir et à découvrir plus de 300 sites aux quatre coins du Maine-et-Loire. Châteaux, musées, églises, hôtels particuliers, abbayes, manoirs… ouvrent leurs portes au public durant ces deux jours. Pour vous aider dans vos choix, Angers Mag vous facilite la tâche en vous proposant une sélection de quinze sites à ne pas manquer…



Le château de Montsoreau, entre Saumur et Chinon.
Le château de Montsoreau, entre Saumur et Chinon.
la rédaction vous conseille
Un double anniversaire. Les 30 ans tout d'abord mais aussi le centenaire de la loi fondatrice sur les monuments historiques du 31 décembre 1913. Les Journées européennes du patrimoine, qui se déroulent ce week-end, proposent donc de célébrer "cette loi et ses adaptations successives qui ont ainsi permis de garantir la continuité des sites patrimoniaux et, par extension, du tissu culturel et touristique de chaque région. Cet héritage fondamental se reflète aujourd'hui dans le volontarisme des milliers de propriétaires, publics comme privés, qui chaque année ouvrent leurs portes à tous les publics", précisait, mardi dernier, Christian de Lavernée, préfet de région, lors d'une conférence de presse au Château d'Angers.

Rappelons que ces journées restent avant tout un événement populaire aujourd'hui incontournable. Selon Louis Bergès, directeur régional des affaires culturelles, "la manifestation a ainsi grandement contribué à sensibiliser les visiteurs aux enjeux du patrimoine, conformément au principe originel qui visait à leur faire mieux comprendre les édifices au milieu desquels ils vivent".

A l'occasion de cette 30e édition, de nombreuses animations en hommage à ce siècle de passion patrimoniale seront organisées pour permettre à chacun de mesurer l'extraordinaire vitalité du patrimoine en Anjou.

Comme chaque année, une multitude de sites s'ouvrent l'espace de ces deux jours au public. Aux quatre coins du département, châteaux, musées, églises, hôtels particuliers, abbayes, manoirs… se dévoilent au grand jour avec pour certains des animations à la clé. Angers MAG a sélectionné pour vous quinze sites à visiter. Des lieux particuliers, riches en histoire et uniquement ouvert au public lors de ces Journées du patrimoine. A ne pas manquer.

Notre sélection

Le Château de la Perrière à Avrillé.
Le Château de la Perrière à Avrillé.
Le Château de la Perrière à Avrillé
Le Château de la Perrière est un des plus importants édifices construits en Maine-et-Loire au XVIIe siècle. Ce château fut classé Monument Historique en 1983. Situé à quelques minutes de la ville d'Angers, à Avrillé, l’'édifice tel que nous le voyons aujourd’'hui est l’'oeuvre de François II Goddes de Varennes (1643-1701). Ce dernier termine en 1699 l'’agrandissement de la demeure que son père (1593-1680) avait fait réaliser dans le courant du XVIIe siècle à partir de constructions plus anciennes. Le comte de Saint Pol, dernier occupant, demeura dans les lieux jusqu’'en 1989. Dans le parc est créé un Golf de 18 trous inauguré en 1988. De 1982 à 2008, la restauration du château aura duré 26 ans.
Rens. : 02 41 31 11 30 ou o.huard@ville-avrille.fr

L'Abbaye Saint-Aubin à Angers
Les anciens bâtiments conventuels de Saint-Aubin, reconstruits en grande partie aux XVIIe et XVIIIe siècle, sont aujourd'hui occupés par l'hôtel du département et par la préfecture. À voir, la belle galerie romane du cloître, avec ses sculptures d'une finesse remarquable. Et les jardins où des fouilles archéologiques révèlent quelques secrets. Pièce d'identité obligatoire pour accès au site.
Rens. : 02 41 81 49 49 ou o.martin@cg49.fr

L'Abbaye Saint-Nicolas à Angers
Fondée vers 1021 par Foulques Nerra, elle accueille aujourd'hui la maison-mère de la Congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur (dite des Sœurs du Bon-Pasteur) fondée par sainte Marie Euphrasie Pelletier à Angers en 1835.
Rens. : 02 41 72 12 80.

Le Château seigneurial de Chacé
Inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques depuis juin 1968, le Château seigneurial de Chacé date du début du XVIIIe siècle. Il fut construit entre 1690 et 1705 par la Famille de Caulx. Il est composé d'un corps de logis (habitation) et d'un pavillon carré à chaque extrémité.
Rens. : 02 41 52 97 23 ou mairie.chace@orange.fr

Le Château de la Hammonière à Champigné
Le château doit son nom à Messire Antoine Hamon, qui était seigneur en 1408. Le corps central, datant de la première moitié du XVe siècle, comporte une tourelle à pans coupés pour l'escalier. Une immense toiture, aussi haute que la façade, est égayée de hautes lucarnes à grands pignons aigus. Au XVe, la Hamonnière se vit adjoindre un prolongement vers l'ouest et un pavillon d'angle ou donjon de plaisance, de trois étages dans le style renaissance. Il passe fin XVe siècle à la famille Legay. Jean Legay fonda le 29 janvier 1509 une chapelle en l’honneur de Notre-Dame, augmentée par une fondation nouvelle le 22 juin 1526 où la chapelle de la Gaboisière était desservie au XVIIe siècle. Un château aujourd'hui privé à visiter.
Rens. : 06 08 17 86 17 ou guillaume.dehollain@numericable.fr


Brigitte Roffidal, artiste en résidence au presbytère de Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance
Brigitte Roffidal, artiste en résidence au presbytère de Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance
Eglise Saint-Pierre et son presbytère à Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance
Une exposition de sculptures-écriture de Brigitte Roffidal, artiste en résidence, est à découvrir dans les loges du presbytère durant ce week-end. D'autres animations sont également prévues comme des interludes d’improvisations vocales et des chants par les artistes du projet Alafu. Ateliers théâtre et un spectacle "Le petit chat Miroir" par le club-théâtre du Collège sont au programme du samedi. Enfin, une conférence de Jean Bauné sur "Jean Vilar en Anjou" le dimanche midi, suivi à 16 heures du spectacle "Soundpainting" avec Oups Crew.
Rens. : 09 60 15 50 26 ou clairebrauer.charce@gmail.com

Les Cathédrales Troglos des Perrières de Doué-la-Fontaine
C'est sans doute les plus grands et les plus originaux volumes souterrains de la région creusés dans le falun. Un parcours accessible à tous révèle l’origine de cette roche locale à la méthode d’extraction unique et aux utilisations multiples. Des lieux à la magie grandiose et une exposition de photos panoramiques qui présente le patrimoine visible et invisible de Doué la souterraine.
Rens. : 02 41 59 71 29 ou perrieres@ville-douelafontaine.fr

Le Château de Bourmont à Freigné
Une occasion inespérée de découvrir ce haut lieu de la Chouannerie. La seigneurie de Bourmont semble s'être constituée assez tardivement, au XIVe siècle, remplacant la seigneurie primitive de Freigné. Du château construit au XVe siècle, ne subsitent que le terre plein entouré de douves autrefois en eau, la tour de l'angle nord est et les bases des tours sud est et sud ouest, remaniées au XIXe siècle. Le parc d'une surface de 99 hectares, a été enclos de murs de 1788 à 1791. Les deux bâtiments des communs, les portails Sud et Est, le portail du jardin potager et l'orangerie sont du XVIIIe siècle. Le châtelet, qui comprend la chapelle seigneuriale Saint Christophe a été reconstruite en 1882. Le logis fut reconstruit de 1892 à 1894 par l'architecte Le Diberder, de Nantes. La métairie du domaine, qui s'élève à l'est du Château, conserve deux tours, probablement du XVe siècle. Les parties agricoles et les dépendances, qui comprennent un séchoir à linge, une porcherie et un château d'eau furent construites ou reconstruites au cour du quatrième quart du XIXe siècle. En revanche, propriété privée, l'intérieur du château ne se visite pas !
Rens. : 02 41 92 03 02 ou mcdebourmont@wanadoo.fr

Le Château du Plessis Greffier à Huillé
Michel Cadeau est le vigneron du Château du Plessis-Greffier, à Huillé. Son domaine, situé sur le coteau viticole du Loir, est le résultat harmonieux de constructions édifiées entre le XVe et le XIXe siècle. Pour ses vins d'appellation Rosé d'Anjou et Anjou rouge, il a reçu des médailles au concours des vins de Durtal. Sa production est issue d'une exploitation d'environ 12 hectares de vignes. Un château viticole et à vivre…
Rens. : 02 41 76 91 70 ou hde.gouyon@orange.fr


L'Espace AIr Passion à Marcé.
L'Espace AIr Passion à Marcé.
L'Espace Air Passion à Marcé
L’occasion de découvrir des avions historiques en cours de restauration (Moynet 360-6 Jupiter, Cessna Bobcat, Nord 3400), l’élégant Potez 60 (avion de 1934) à nouveau en état de vol, et l’ensemble de la collection exposé dans le hall principal du musée de l'air de Marcé. Cerise sur le gâteau, les portes du hangar des réserves seront également ouvertes pour l’occasion.
Les visiteurs pourront ainsi échanger avec les équipes de restauration, mais aussi découvrir les nouveautés du Musée : l’espace « enfants » dédié aux jeunes de 3 à 12 ans qui pourront construire et démonter une maquette d’avion de plus de 3,50 m d’envergure, ainsi que prendre les commandes d’un simulateur de vol ULM également accessible aux adultes et personnes handicapées.
Rens. : 02 41 33 04 10 ou info@musée-aviation-angers.fr

Le Parc Maupassant de Bois Savary et Château de la Thibaudière à Montreuil-Juigné
Le domaine est composé d'un parc, de bosquets constitués de 16 chambres vertes de 400m2 chacune, qui évoquent des thèmes historiques, géographiques ou chromatiques, ainsi que d'un potager qui a reçu le Grand Prix de la Société d'horticulture des potagers de France. On y découvre également une roseraie et une collection de pivoines remarquables.
Rens. : 06 08 90 61 73 ou jeandemontlaur@aol.com

Les Archives départementales à Angers
A découvrir – uniquement le dimanche – lors de cette visite, deux expositions : « Le Tour de France et l’Anjou » et « Restaurer ou conditionner, quelle protection pour les archives ? »
Rens. : 02 41 80 80 00 ou g.garbat@cg49.fr

Le Château du Plessis-Macé.
Le Château du Plessis-Macé.
Le Parc départemental de l’Isle-Briand au Lion d'Angers
Parc paysager de 162 hectares, il abrite également un haras national et un hippodrome. Installé depuis 1797 dans le centre ville d'angers, le Haras National fut transféré dans les années 1970 au Lion d'Angers au sein de ce domaine, ancienne propriété agricole de 160 hectares acquise par le Conseil général de Maine et Loire. Aujourd'hui, les installations équestres modernes côtoient les batîments anciens restaurés. Lors de ces Journées du patrimoine, un rassemblement d’ânes est organisé le dimanche.

Le château de Montsoreau
Entre Saumur et Chinon (37), le château de Montsoreau présente une apparence extérieure et une architecture contrastées : l'ensemble est caractéristique du mouvement qui, à la fin du Moyen-âge, fait évoluer la forteresse féodale vers une demeure de plaisance et d'agrément de style Renaissance. L'élégant escalier d'honneur à vis, datant du 16e siècle, en est la preuve historique. Il est composé de quatre étages, rythmés de fenêtres en anse de panier, elles-mêmes encadrées de motifs et séparées de bas-reliefs sculptés. L'un de ces bas-reliefs représente des singes hissant des pierres ; Il est agrémenté de cette devise "Je le feray". Ce week-end, "le château raconte son histoire" avec une présentation historique dans la cour, une dégustation de vins et une exposition sur le tuffeau.
Rens. : 02 41 67 12 60

Le château du Plessis-Macé
Pour ces Journées du patrimoine 2013, le château du Plessis-Macé propose samedi et dimanche, de 14 heures à 18 heures, des visites libres et gratuites du rez-de-chaussée du logis seigneurial meublé, de la chapelle, de l'ancien chemin de ronde et des salles de réception destinées à la location lors d'évènements familiaux ou de séminaires d'entreprises.
Rens. : 02 41 81 49 18

Retrouvez le programme complet ici

jep15_h_49_aa.pdf JEP15 H 49 aa.pdf  (3.08 Mo)



















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS