Kenneth White : un autre regard sur le monde


Rédigé par Catherine Nedelec - Angers, le Mercredi 30 Mars 2011 à 15:41


Invité d’honneur du printemps des poètes, Kenneth White a donné une conférence mardi soir, à la bibliothèque municipale Toussaint d’Angers, afin de présenter l’exposition qui lui est consacrée.



L’exposition Kenneth White est présentée jusqu’au 16 avril à la bibliothèque Toussaint
L’exposition Kenneth White est présentée jusqu’au 16 avril à la bibliothèque Toussaint
la rédaction vous conseille
Une rencontre forte entre la peinture de Dominique Rousseau (artiste et enseignant en arts plastiques à Angers) et la recherche poétique de l’auteur, a été pour Kenneth White, la raison déterminante de cette collaboration entre les deux hommes depuis six ans. Ensemble, ils ont créé une dizaine de livres d’artistes ainsi qu’une douzaine de papiers manuscrits « aux forts accents géographiques avec des références à la nature et à des textes fondamentaux ».

La matière de Dominique Rousseau, riche pâte faite de fibres de chanvre ou de bananier, marquée d’empreintes colorées d ‘écorces ou de coquillages, « un terreau rempli de matières premières comme celui sur lequel j’ai toujours vécu », souligne Kenneth White, a immédiatement séduit l’auteur dans son exploration de la géopoétique, de ses approches scientifiques, poétiques et littéraires.

« Dans un premier temps, je vis avec l’œuvre ; j’ai besoin d’une période de gestation ». Puis, vient le texte et enfin, l’écriture sur le papier, un travail qui parachève l’œuvre, méticuleux, qui ne supporte pas le repentir. Un défi lié à la matérialité que vient enrichir le sens, l’image et la musique de l’écriture, « pour faire entrer les bruits du monde dans les textes poétiques ».

Par cette démarche, Kenneth White veut ouvrir un nouvel espace culturel en revenant à la base de l’art : l’esprit humain et son environnement, se désolant qu’il existe « beaucoup de produits culturels sans culture, faute d’y trouver encore tout ce qui a contribué à la concevoir : le mythe, la religion et la métaphysique ».

De ce travail, sont nés Le Livre du Gondwana, Le Manuscrit de Mytilène, Amazonas, Selva ou le Cahier des falaises, pages magnifiques où l’écriture et l’illustration deviennent indissociables, vers l’aboutissement de véritables objets que l’auteur compare au travail accompli par certains moines dans les scriptoria des monastères. Cette œuvre déjà conséquente devrait voir naître un portfolio de 23 planches….A noter également la parution de deux nouveaux livres de Kenneth White : La Carte de Guido (Albin Michel) et Les Archives du littoral (Mercure de France).













Angers Mag