La planète montrée telle quelle

Festival du Film Nature et de l'Environnement Murs Erigné 2009


Rédigé par Michel Barini - Angers, le 18/10/2009 - 09:51 / modifié le 23/10/2009 - 14:13


En route pour un nouvel épisode. Au cours d’une soirée inaugurale donnée vendredi soir, le maire Philippe Bodard a ouvert le 5e Festival du film nature et de l’environnement qui se poursuivra jusqu’au 23 octobre. Créée en 2005 avec le concours des Amis du bon cinéma, cette manifestation n’en finit pas d’élargir son audience auprès d’un public de plus en plus large.



De gauche à droite, Philippe Bordard, Yves Paccalet et François Noël Pavie
De gauche à droite, Philippe Bordard, Yves Paccalet et François Noël Pavie
C’est par la magie du 7e art que la commune de Mûrs-Erigné continue inlassablement à défendre auprès des spectateurs l’écologie en montrant la nature et l’environnement sur l’écran de son complexe culturel. Mieux que tous les discours du monde, l’image demeure avant tout un témoignage ultime et donne à voir le pire et parfois le meilleur. Ce rendez-vous, c’est donc avant tout le constat sans appel d’un monde montré tel qu’il est à travers des films, des documentaires, des fictions.

« Il se passe quelque chose autour de ce festival. Nous avons le soutien sans faille du journaliste de France Inter Denis Cheissoux qui nous a consacré un reportage pour son émission Co2 mon amour. Catherine Chabaud, la navigatrice, devrait passer pour nous faire un petit coucou. Nous avons fait l’objet de reportages avec Radio Campus, la Dissonante. De plus, Politis, Habitat Nature, le Journal des Maires, le Courrier des Maires, et bien d’autres, sont attendus. Beaucoup de gens s’intéressent à nous » expliqua le maire.

Sous un chapiteau dressé en face de l’entrée du centre culturel, dans un espace aménagé avec le concours du zoo de Doué-la-Fontaine qui a installé une boutique et du mobilier, le maire a présenté ses invités d’un soir tout en rappelant les soutiens dont bénéficie le festival, parmi lesquels on trouve notamment Pierre Gay, Patrice Leconte ou Nicolas Hulot. Et si l’absence de José Bové a été entérinée, la venue quasi probable du dessinateur Plantu a été annoncée pour la prochaine édition. Ensuite, il a évoqué ceux qui portent l’organisation sur leurs épaules : personnels municipaux, volontaires et bénévoles : « Ce sont eux qui tiennent la boutique. Ils sont 150 à travailler ici ».

Et tandis que l’orateur s’adressait à son auditoire, l’artiste nigérien de Niamey, Omar Oumara Sekou, burinait à coups sourds une énorme masse de bois dans le but de réaliser un hippopotame. Auteur d’une œuvre représentant une girafe lors de la précédente édition, le sculpteur africain s’attaque cette fois à la réalisation d’un animal emblématique de l’Afrique qui prendra place, lui aussi, dans un parc de la commune. Ce qui fit dire malicieusement au maire : « Saluons notre ami Omar qui a pris du retard et envisage sûrement de s’arrêter de sculpter pour qu’on puisse s’entendre ».

C’est dans une salle dotée d’une seconde tribune et décorée par les artistes Dominique Chanson et Jean Grégoire que le public s’est ensuite dirigé pour assister à la projection d’un documentaire du réalisateur belge Jawad Rhalib : « Les damnés de la mer ». Sur le thème de l’exploitation des océans, Yves Paccalet, écrivain et philosophe, accompagné de Jacques Massé, chercheur halieute à l’Ifremer, sont ensuite venus apporter leur expertise.

Festival du film nature et de l’environnement. Du vendredi 16 au vendredi 23 octobre 2009. Centre culturel Jean-Carmet, route de Nantes, 49610 Mûrs-Érigné. Tarif adultes : 4,50 € la séance, enfants (moins de 16 ans) : 1,50 € la séance. Pass festival : 17 € (adultes), 6 € (enfants). Renseignements : 02.41.57.81.87. Les détails du programme se trouvent sur le site internet du festival. Bar et restauration sur place.











Angers Mag








REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS