Le prix littéraire « Gavroche de Mûrs » tient à sa différence


Rédigé par Catherine NEDELEC - Angers, le Dimanche 5 Juin 2011 à 14:13


Dans le cadre du prix dont le lauréat sera désigné fin juin, la médiathèque de Mûrs Erigné, près d’Angers, accueillera mercredi 8 et lundi 27 juin, Jérôme Lambert et Sophie Dieuaide, auteurs respectifs de « J’aime pas le lundi » et de «Ce rat de Custer, La vie héroïque d’Antoine Lebic ».



Chantal Cahour reçoit le prix Gavroche de Mûrs 2010 pour son livre «Moi sorcier en neuf leçons » (Oskar jeunesse).
Chantal Cahour reçoit le prix Gavroche de Mûrs 2010 pour son livre «Moi sorcier en neuf leçons » (Oskar jeunesse).
la rédaction vous conseille
Educateur spécialisé, Christophe Audrin a la passion de la littérature. Chaque jour, il consacre de nombreuses heures à instruire ses élèves du foyer Trémur, internat pour de jeunes déficients intellectuels légers, avec la lecture à voix haute de textes variés. L’année dernière, afin de les confronter encore un peu plus à la lecture, il a l’idée d’organiser un prix littéraire ; un évènement qui serait l’occasion de rapprocher les jeunes adolescents et adultes de son établissement et des élèves des circuits normaux d’éducation.

Séduit par le projet, Thierry Dupont a associé, dès le début, la bibliothèque Jean Carmet dont il a la responsabilité. « Nous proposons les mêmes livres, que les jeunes soient internes au foyer Trémur ou scolarisés dans une école de la ville. Des rencontres sont organisées pour échanger sur les romans. Cela se passe naturellement entre les groupes qui n’ont pas forcément l’occasion de se rencontrer. Les discussions leur permettent de s’exprimer autour d’un projet commun et de développer leur sens critique ».

Pour les organisateurs, rapidement rejoints par Christine Hivert du foyer Trémur et Elise Meunier de la bibliothèque, le déroulement du prix jusqu’à la proclamation du lauréat passe par la sélection des livres - 30 au départ pour n’en retenir que quatre - et l’organisation de rencontres avec les auteurs ; « de bons écrivains qui acceptent souvent de se déplacer pour le caractère pédagogique et social ».

Les prochaines rencontres

Le prix littéraire « Gavroche de Mûrs » tient à sa différence
Mercredi 8 juin à 16h30, Jérôme Lambert parlera de son roman J’aime pas le lundi (L’école des loisirs). Jérôme Lambert est né en 1975 à Nantes. Après avoir fait des études de lettres, il entre comme documentaliste à l’Ecole des Loisirs. Parallèlement à ce travail, Jérôme Lambert écrit. Son premier roman jeunesse, Tous les garçons et les filles, parait en 2003. La même année, il sort La Mémoire neuve. En 2005 paraît son deuxième roman, Meilleur ami puis Comme le soleil, et enfin, Finn Prescott.

Lundi 27 juin à 18h, Sophie Dieuaide rencontrera à son tour les lecteurs pour Ce rat de Custer, La vie héroïque d’Antoine Lebic, (Casterman). Sophie Dieuaide est née en 1962 à Angers. Elle fait des études de dessin, de peinture et travaille pendant quelque temps avec des architectes. Elle sort un premier roman en 1996, Grrrrr !, Un amour de cousine, puis, Comment j'ai relooké Aurélien Barucci, Plus menteur que moi, y'a pas !, et enfin, Le chouchou de madame et Vive la mariée ! En 2004, elle reçoit le prix jeunesse du Canton de Vaud (Suisse), le prix "Gayant Lecture" pour son livre Ma vie, par Minou Jackson, chat de salon et enfin, le prix du roman le plus drôle de l'année 2000 pour son ouvrage Vive les crapules !

Pour Thierry Dupont, « Ces rencontres permettent de désacraliser la littérature. De nombreux adolescents y ont trouvé le goût de la lecture ». Passées ces deux rencontres, les lecteurs pourront choisir leur lauréat dont le nom sera révélé en septembre prochain. A noter que celui-ci recevra un trophée, un vrai « Gavroche » sculpté spécialement pour cette occasion par Christine Mettelet, artiste angevine. Au regard du succès rencontré, Thierry Dupont espère la participation d’autres établissements pour la prochaine édition de Gavroche de Mûrs.

Réservations conseillées au 02 41 57 82 11.












Angers Mag