Les personnages de « La Vérité si j’mens » croqués par Gega


Rédigé par Catherine NEDELEC - Angers, le Dimanche 11 Décembre 2011 à 11:17


Il était à Angers ce samedi pour présenter son dernier album. Après le « Dico Flingueur des tontons » et le « Dico Splendid des bronzés », le « Dico de la Vérité si j’mens » vient tout juste de voir le jour. Ecrit et dessiné une nouvelle fois par l’équipe Guezennec- Gega, ce troisième tome s’adresse à ceux qui ont aimé et qui veulent tout savoir sur la saga, à la fois drôle et émouvante, d’une bande de copains à la gouaille étonnante.



Samedi, Géga était  l’invité de la librairie Richer pour une séance de signatures.
Samedi, Géga était l’invité de la librairie Richer pour une séance de signatures.
la rédaction vous conseille
A l’occasion de la sortie du 3e volet du film, La Vérité si je mens, prévue pour février 2012, Guezennec et Géga ont réitéré l’expérience des Tontons et des Bronzés pour le bonheur de ceux qui ont aimé les deux premiers tomes de la « collection ». Le Dico de la Vérité si j’mens vient de paraître. Organisé comme un véritable dictionnaire, Le « Dico » est truffé de commentaires sur le parcours des acteurs, sur les lieux qui ont servi de décors aux tournages des deux films, sur leurs conditions, toujours avec la volonté de donner à apprendre en s’amusant, notamment avec le désopilant « quiz vérité », des 40 questions que personne ne se pose.

La Vérité si j’mens, c’est l’histoire d’Eddie, de Patrick, de Serge, d’Yvan et de Dov, liés par une amitié sans faille mais toujours en quête de réussite financière, l’argent étant une valeur positive aux yeux de chacun des protagonistes. A propos du personnage campé par Gilbert Melki, Guezennec écrit : « Ses gros cigares, ses rictus de parrain, le respect avec lequel les autres lui parlent, nul doute que chacun voit en Patrick Abitbol un patron et un modèle ». On se souvient des répliques qui font mouche, de cet argot du Sentier inconnu du plus grand nombre, à découvrir tout au long du livre.

Ce nouveau « Dico » s’avère être un livre documenté et divertissant qui doit beaucoup aux magnifiques illustrations de Gega. Richard Anconina, Aure Atika, Gad Elmaleh, José Garcia, Gilbert Melki, Daniel Prévost, Bruno Solo, Vincent Elbaz, et même le regretté Elie Kakou, prennent vie sous la mine de son crayon. La caricature se veut gentille et le sourire de ses personnages est communicatif. Illustrateur de talent, Gega a parfaitement observé et retranscrit les traits de ses personnages. A lire, en attendant un éventuel quatrième film de cette audacieuse saga.

96 pages – 12,95 €
En librairie
Editions ©Hugo&Cie
Hugo&Cie












Angers Mag