« Liliom », du théâtre à lire et à voir


Rédigé par Florence Macquarez - Angers, le 02/03/2009 - 15:17 / modifié le 09/02/2010 - 17:39


C’est une première ! La pièce de théâtre « Liliom » du Hongrois Ferenc Molnac, au programme du Quai depuis quelques jours, sera proposée vendredi prochain en version sur titrée aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à un lecteur individuel.



« Liliom », du théâtre à lire et à voir
Auparavant, le théâtre Le Quai avait testé la technique de l’« audio description » destinée aux malvoyants et aux aveugles, à l'aide d’un casque d’écoute. Cette fois-ci, ce sont les spectateurs sourds et malentendants qui sont invités à suivre une pièce de théâtre grâce à la technique du sur titrage.

Cette technique, proposée par l’association parisienne « Acces culture », repose essentiellement sur la retranscription écrite du spectacle. A cet effet, le spectateur dispose d’un livret électronique individuel sur lequel défile en quasi simultané les répliques des comédiens, ainsi que les effets sonores de la pièce comme la musique, le bruitage ou les voix off.


Synchro

D’où et comment arrive le texte sur l’écran du spectateur ? Depuis un micro-ordinateur installé en régie, piloté par un régisseur. Celui-ci optimise en direct la synchronisation des textes (écrits au préalable) et des répliques jouées sur scène. Imaginons cependant qu’un comédien ait un long trou noir (ce qu’on ne lui souhaite pas), l’instant sera-t-il gravé à l’écran ? Réponse le 6 mars le cas échéant ! Pour autant, tout ne se joue pas sur l’écran, mais aussi sur les planches. Il suffit de lever le nez de son écran pour juxtaposer l’image et sa lecture.

Mise en scène par le maître des lieux, Frédérique Bélier Garcia (directeur du théâtre), la pièce fait d’ailleurs la part belle au visuel : « Liliom » est un spectacle grand format étayé de nombreuses images, grâce à l’implication de deux scénographes, S. Perrez et X. Boussiron. Le tout dans une ambiance de fête foraine qui raconte l’odyssée d’un « grand » enfant turbulent.

Côté pratique, la taille du livret électronique (25x23 cm) permet une bonne tenue entre les mains. Le poids, 720 grammes, reste peut-être un point à améliorer : on pense notamment aux crampes à la fin du spectacle à force de tenir l’écran à la verticale. Heureusement, « Liliom ou la vie et la mort d’un vaurien » ne devrait pas excéder les deux heures !


« Lilom ou la vie et la mort d’un vaurien »
Théâtre le Quai, mise en scène Frédéric Bélier-Garcia
En sur titrage vendredi 6 mars à 20h30
Réservations au 02 41 05 38 38.
Pour les autres dates jusqu’au 12 mars (mais sans sur titrage), voir aussi www.lequai-angers.eu


















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS