Loire et poésie


Rédigé par François BREAU - Angers, le 11/08/2010 - 23:19 / modifié le 13/08/2010 - 08:00


S'il y a une saison où notre cher fleuve nous inspire poésie et romantisme, c'est bien celle de l'été. Les immenses grèves claires et lumineuses, peuplées de limicoles, s'étendent a perte de vue, nous invitant a les parcourir. On a du mal a s'imaginer un tel paysage en plein hiver, effacé par des flots sombres, froids et tourmentés.



Limicoles
Limicoles
De la place de l'église de La Bohalle, un village ligérien situé non loin d'Angers, on peut distinguer des kayaks échoués sur les bancs de sables de l'ile Sorin. Un feu de camp, des tentes, des hommes au torse nu qui s'affairent. Les nouveaux amoureux de la nature vont passer la nuit sur une ile de Loire, en symbiose avec la flore et la faune.

Et quelle faune! Pour l'observer , un affût s'impose. Les longs bancs de sables sont souvent occupés par de vastes groupes de goélands, mêlés de sternes pierregarin, affairées a leur deuxième, voire troisième couvée. Les crues tardives et répétitives de cette fin de printemps ne leur ont pas facilité la tâche.

Un groupe de canoës ou de baigneurs s'approchant, et c'est l'envolée générale. L'île Sorin est, en outre, peuplée d'une quantité impressionnante de lapins de garenne.

Chevalier gambette
Chevalier gambette
Quelle type de population aviaire occupe donc la vallée de la Loire, en été? On peut dire qu'elle s'étend de la plus petite des espèces (hirondelle de rivage) à la plus grande (héron cendré) en passant par les limicoles. Les bancs de sables, chauffés par le soleil, sont d'un très grand confort pour les couvaisons, et sont donc un lieu idéal pour les migrateurs. Dans les catégories singulières, on peut observer les petits gravelots, chevaliers gambette, chevaliers sylvain, chevaliers aboyeurs, voire l'avocette élégante. Les espèces les plus courantes sont donc les mouettes mélanocéphales, rieuses, sternes naines et pierregarin, et goélands divers. Sans oublier les vanneaux huppés, qui, en toute saison, s'incrustent parmi les autres populations.

Avocette élégante
Avocette élégante
En règle générale, ces espèces sont grégaires et n'aiment pas être dérangées. Surtout pendant la période de reproduction, qui s'étend de Mai a Juillet. Les individus solitaires comme les chevaliers ou les gravelots manifestent moins de méfiance par rapport aux humains. Une distance d'au moins 100 mètres, ou une approche progressive s'impose pour l'observation des espèces, une longue-vue, une paire de jumelles ou un appareil photo à la main pour immortaliser l'instant.

A la fin de l'été, les spécialistes attendent avec impatience l'arrivée du rapace suprême: l'aigle pêcheur, (appelé aussi balbuzard) bien connu pour ses plongeons vifs, et ses envols avec ses proies entre les serres.



François BREAU
François BREAU
Contributeur Angers Mag - spécialisé dans le domaine scientifique et le milieu naturel. Cinéaste,... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag








REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS