Ludovic Julliot, le "parrain" de la magie


Rédigé par Coralie Ganivet - Angers, le 06/04/2012 - 15:42 / modifié le 06/04/2012 - 15:43


Il a découvert la magie à l'âge de quinze ans. Depuis, il a enchainé les succès jusqu'à devenir membre de l'équipe de France. En juillet prochain, il présentera son numéro alliant magie et théâtre au championnat du monde de Blackpool, en Angleterre. Un savant tour de passe-passe par un Don Corléone plus vrai que nature.



Ludovic Julliot participera au championnat du monde de magie du 8 au 14 juillet prochain.
Ludovic Julliot participera au championnat du monde de magie du 8 au 14 juillet prochain.
la rédaction vous conseille
Avec son air de mafioso travaillé à la perfection, Ludovic Julliot fait illusion. Dans son numéro, il n'est nullement question de lapin sortant d'un chapeau ni de femme coupée en morceau. Le magicien se joue du public en faisant apparaître des pièces à sa guise, en faisant disparaître le temps, et en transformant des cartes en centaines de dollars. Le tout, dans une ambiance aussi pesante que galvanisante.

s'il a choisi de réaliser son numéro de la sorte, c'est avant tout pour se détacher des clichés du genre. " Je ne voulais pas que ce soit un simple tour de magie mais une histoire, un film", explique-t-il. Pari gagné pour ce magicien des temps modernes, qui, fort de trois ans de travail acharné, présente un tour qui laisse rêveur les spectateurs.






Une passion dévorante

Ludovic Julliot s'est pris de passion pour la magie au hasard d'une journée marquée par l'ennui. " J'avais quinze ans, je m'ennuyais, alors j'ai pris un jeu de cartes et j'ai inventé mon premier tour de magie. Puis j'ai continué à me prendre de passion pour cet outil. Depuis, je ne m'ennuie plus une seule seconde. C'est devenu une composante très importante de ma vie".

Alors que ses études le mènent à Angers, le jeune magicien rejoint l'Amicale Robert-Houdin d'Angers ( l' ARHA ) en 2000. Au contact de ses membres, il va perfectionner son art. " L'association m'a apporté tout le bagage technique et une vision de la magie. Sans elle, je n'aurais peut-être jamais présenté un numéro théâtralisé".

Si l'Amicale n'est pas une école de magie, elle est "un tremplin" pour ces jeunes qui, comme Ludovic, attrapent le virus. Tous travaillent leurs numéros chez eux, devant un miroir ou une caméra, avant de présenter leur travail aux membres. "Je passe des heures et des heures le soir après le travail à perfectionner mon numéro", avoue Ludovic. "Je fais toujours ça avant de me confronter à l'association".


Découvrir l'univers de la magie

Pour permettre à tous les amateurs de découvrir cet univers aussi troublant qu'enivrant, l'ARHA organise un journée Portes Ouvertes à la Comédie (1, rue Cordelle), le samedi 14 avril de 14 heures à 18 heures. L'occasion de rencontrer Ludovic Julliot, de participer à des ateliers, et pourquoi pas de tenter de découvrir les subterfuges de magiciens expérimentés lors de démonstrations.

Une invitation à rejoindre l'imaginaire de ces magiciens qui n'a pas de frontières, car, comme le dit si bien Ludovic Julliot pour conclure son numéro: "Si le temps fait disparaître la magie qu'on aime, la magie qu'on aime, elle, fait disparaître le temps".




















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS