Prix " j’ai lu, j’élis ", attribué à J.M. Defossez


Rédigé par Catherine Nedelec - Angers, le Samedi 8 Mai 2010 à 11:09


Vendredi 7 mai, Jean-Marie Defossez a reçu le prix littéraire des adolescents d’Angers pour son livre « Envol pour le paradis », un roman sur l’endoctrinement et l’aveuglement qui le nourrit.



Jean-Marie Defossez, lauréat du prix J'ai lu, j'élis
Jean-Marie Defossez, lauréat du prix J'ai lu, j'élis
la rédaction vous conseille
Pour la 11e année consécutive, le prix littéraire des adolescents de la ville d’Angers est attribué par les collégiens des classes de 4e et de 3e ainsi, que par les élèves de première année en Lycée d’Enseignement Professionnel. Leur choix s’est porté sur Envol pour le paradis de Jean-Marie Defossez (Editions Bayard-Jeunesse), un livre qui parle d’avions, pour l’auteur « images de l’intelligence des hommes, matérialisations des choix possibles entre secours ou destruction » et des endoctrinements « si vous suivez les conseils du guide, vous aurez droit au paradis ».

Ce livre marquant l’exception dans la bibliographie de l’auteur, qui « aime écrire des histoires où il y a de l’amour », cherche à analyser les sectes, les politiques extrémistes, les conflits ethniques ou religieux, à pointer du doigt leurs rouages pour apprendre à s’en méfier. Jean-Marie Defossez, pour qui « l’écriture est un moyen d’influer sur la pensée des lecteurs », cherche à « témoigner de cette capacité qu’ont les Hommes à envoyer leurs enfants à la mort, provoquant le suicide de l’espèce, de la civilisation ».

Le prix J’ai lu, j’élis a vu le jour en 1999 à l’initiative de la bibliothèque Jean Vilar à La Roseraie, à Angers. Aujourd’hui, impulsé par les documentalistes et bibliothécaires de l’ensemble du réseau des bibliothèques, il s’inscrit dans un projet annuel à destination d’une vingtaine d’établissements scolaires. Ce concours, stimulant la curiosité littéraire, est avant tout une proposition de lectures variées en termes de sujets, longueurs et difficultés, à l’attention des élèves.

Chaque année, les organisateurs sélectionnent une quarantaine de livres parmi les 70 initiaux. Ces livres sont à leur tour retenus par un comité de lecture composé d’adolescents. Au final, six ouvrages restent en compétition et une quarante de rencontres sont organisées avec les auteurs. Un seul candidat est retenu par les élèves.

Vendredi matin lors de la cérémonie au Centre des congrès d’Angers, des lectures des six romans ont été faites sur fond de musiques jouées par les musiciens de l’Orchestre National des Pays de la Loire. Chaque année, le prix rencontre un succès encourageant pour ses organisateurs pour qui « les jeunes lisent plus qu’on le croit et ils apprécient le choix de livres de qualité même si un peu difficiles».
Le projet génère le prêt de 3 000 livres et l’achat de 1 000 autres.
Le projet génère le prêt de 3 000 livres et l’achat de 1 000 autres.












Angers Mag