Taponier – Ghesquière : la banderole d’Angers déposée


Rédigé par - Angers, le 30/06/2011 - 14:01 / modifié le 30/06/2011 - 14:20


La banderole installée sur le fronton de l’hôtel de ville d’Angers depuis le 25 octobre 2010, en soutien aux deux journalistes français Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, otages en Afghanistan, a été déposée ce matin par les représentants de la Ville et du Club de la Presse Anjou.



B. Caillard-Humeau et J.S. Huard, déposant la banderole ce matin (Photo Ville d'Angers - Communication)
B. Caillard-Humeau et J.S. Huard, déposant la banderole ce matin (Photo Ville d'Angers - Communication)
la rédaction vous conseille
Otages en Afghanistan depuis dix-huit mois, les deux journalistes français Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier et leurs trois accompagnateurs, ont été libérés hier en début d’après-midi. Ils sont arrivés sur le sol français ce matin, accueillis par leurs familles et amis. Partout en France les banderoles de soutien, affichant les portraits des deux journalistes, ont été immédiatement déposées, saluant ainsi leur retour.

À Angers, l’une de ces banderoles avaient mises en place le 25 octobre 2010, sur le fronton de l’hôtel de ville, par les élus d’Angers, conjointement avec le Club de la Presse Anjou, à l’occasion des 300 jours de détention des journalistes et de leurs accompagnateurs.

Ce matin, les mêmes se sont retrouvés sur le parvis de l’hôtel de ville pour descendre la banderole. Bernadette CAILLARD-HUMEAU, première adjointe au maire qui fut également journaliste, a souligné le courage des reporters qui partent dans les zones conflictuelles, au péril de leur vie, pour nous informer.

Jean Sébastien HUARD, le Président du Club de la Presse Anjou, satisfait de cette issue favorable pour les journalistes de France 3, a rappelé que d’autres citoyens français et notamment des journalistes, sont encore otages en d’autres points du globe : « c'est l'occasion de rappeler que des hommes et des femmes sont toujours otages aujourd'hui dans le monde. Au delà de la joie liée à la libération de nos confrères, c'est vers eux que se tournent désormais nos pensées et nos espoirs de liberté».

Dans un communiqué adressé ce matin aux services de presse angevins, le Maire d’Angers, Jean Claude ANTONINI a fait part de « sa joie pour cette libération », souhaitant un bon retour chez eux aux deux otages.

La rédaction d'Angers Mag Info qui n'a pu assister à cet événement pour des raisons indépendante de sa volonté, s'associe pleinement à cette petite manifestation, souhaitant ainsi un bon retour dans leurs familles aux deux confrères.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS