Tavernier engage des figurants angevins


Rédigé par Michel Barini - Angers, le 16/07/2009 - 21:30 / modifié le 24/07/2009 - 13:27


Cinéaste à la dense carrière cinématographique, Bertrand Tavernier tourne actuellement « La Princesse de Montpensier », un film adapté du roman de Madame de La Fayette. Dans ce film historique en costumes d’époque, on trouve au générique une riche distribution avec dans les principaux rôles Mélanie Thierry, Lambert Wilson, Louis Garrel, Gaspard Ulliel, Grégoire Leprince-Ringuet.



Plusieurs centaines de candidats se sont présentés pour le casting d'un film historique tourné par Bertrand Tavernier.
Plusieurs centaines de candidats se sont présentés pour le casting d'un film historique tourné par Bertrand Tavernier.
Entre le 7 et le 12 septembre, plusieurs scènes de ce long-métrage seront réalisées en région angevine dans un lieu qui reste à préciser. Des repérages seraient actuellement en cours. Avant cette échéance, la production a commencé sa recherche de figurants locaux en publiant l’information dans la presse et en contactant l’agence locale pour l’emploi. 50 figurants angevins vont être sélectionnés afin de participer à plusieurs journées de tournage.

Il est 14 h 20 par cette chaude journée de juillet et la première des trois séances de casting a débuté. Une longue file d’attente s’est formée devant la salle Thiers, dans la rue du même nom, à Angers. Déjà, un premier groupe de quelque quatre-vingts personnes a franchi la porte d’entrée depuis un moment. Les autres attendent tranquillement dehors et voient leurs rangs se grossir progressivement. Heureusement pour eux, une ombre portée très opportune les empêche de cuire sous les rayons du soleil. Une dame prend son mal en patience en commençant des mots croisés tandis que certains s’assoient à même le sol et que d’autres font connaissance en bavardant.

15 h 15. Les portes s’ouvrent de nouveau pour une petite centaine de chanceux et vont se refermer derrière-eux en laissant quelques infortunés en attente d’une autre vague. A l’intérieur, de souriantes hôtesses distribuent des numéros qu’elles posent sur les poitrines. Dans la foule, beaucoup de jeunes gens mais aussi des plus anciens d’âge mûr composent les rangs des candidats. Tout le monde y a sa place puisque les profils recherchés balayent très large dans les générations d’âge. L’annonce était explicite : hommes et femmes de 20 à 75 ans sont les bienvenus.


Dans « La brume électrique », son dernier film, le cinéaste a dirigé l’acteur américain Tommy Lee Jones.
Dans « La brume électrique », son dernier film, le cinéaste a dirigé l’acteur américain Tommy Lee Jones.
Courte pause dans une antichambre où la moiteur n’entame pas l’humeur générale. Beaucoup vivent cette expérience comme une « première » et avouent leur curiosité à l’idée de participer au premier film de leur vie. Quelques autres concèdent que le cachet proposé (96 euros bruts par jour de tournage, repas compris) n’est pas négligeable. Après l’attente, arrive la délivrance : les postulants sont enfin invités à prendre place dans une salle aménagée de sièges pour écouter ce que l’on attend d’eux.

« Vous êtes là pour un film en costumes qui se passe en 1562. On cherche des figurants pour camper des notables invités à un mariage, des domestiques, des servantes (les serveurs de métier sont les bienvenus), des palefreniers… En ce qui concerne les dames, elles doivent avoir les cheveux mi-longs et des couleurs naturelles. Pas de cheveux courts ou de couleurs artificielles. Pour les hommes : cheveux pas trop courts non plus et être prêts à se laisser pousser la barbe. »

Chacun est ensuite invité à remplir un formulaire : état-civil, coordonnées, situation de famille, photo d’identité avant de se prêter à des mensurations destinées à l’éventuelle fabrication des costumes. En suivant les différentes étapes de la procédure, tout le monde peut encore espérer être retenu car personne ne connaît alors les choix du jury qui, d’ailleurs, ne délibérera qu’à l’issue des trois jours de sélection. « On attend beaucoup de monde, tout le monde aura sa chance. »

La sélection aura été une formalité et le casting plutôt sympa. Les physionomistes de la production auront sans doute fait parler leur expérience en repérant quelques profils intéressants. Ils n’en diront rien. Seuls les élus seront prévenus par courrier avant le 15 août pour une convocation ultérieure. « Désolé, nous ne pouvons pas écrire à tout le monde ».

Le casting se poursuit vendredi 17 (de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures) et samedi 18 juillet (de 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures), salle Thiers, 15, rue Thiers, à Angers.



Michel Barini
Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS