Élargissement zone d’interdiction ramassage coquillages en Loire-Atlantique à cause de Dinophysis

Lounes

La préfecture de Loire-Atlantique a émis un nouvel arrêté pour limiter les zones autorisées à la pêche aux coquillages. Cette mesure intervient en de la ération de l'algue Dinophysis.

Le préfet de la Loire-Atlantique a pris un nouvel arrêté le jeudi 7 , interdisant « la pêche, le , le transport, le stockage et la commercialisation des coquillages à titre professionnel et de loisir destinés à la consommation humaine en provenance d'une partie du littoral du département ».

Cette interdiction est due à la présence du Dinophysis, qui produit une toxine entraînant des digestifs chez les consommateurs de coquillages.

« Les symptômes cliniques sont de type vomissements, diarrhées, douleurs abdominales et surviennent une demi-heure à quatre heures après l'ingestion de coquillages contaminés », la préfecture, qui souligne que les toxines produites par le Dinophysis ne sont pas détruites à la cuisson.

La préfecture recommande aux consommateurs « de ne pas ingérer et de détruire les coquillages provenant de la d'interdiction qui seraient encore en leur possession ». Il est également conseillé de ne pas consommer de coquillages dont l'origine géographique est inconnue ou incertaine.

Cet été, la présence de dinophysis et de la bactérie E. coli a empêché les pêcheurs à pied de pratiquer librement leur passion sur le littoral de Loire-Atlantique.

La zone géographique d'interdiction concerne les zones suivantes :
– zone n°0 : Ile Dumet
– zone n°3 : De la de Merquel au Port de la Turballe
– zone n°4 : Port de la Turballe à la baie de la Govelle
– zone n°8 : uniquement gisement au large
– zone « Loire-Atlantique Nord » : gisement au large