Rentrée scolaire : confidences de deux enseignantes, première et dernière année

Lounes

Le retour en classe des élèves est prévu pour lundi prochain. Cependant, pour les enseignants, la scolaire a eu lieu dernier. Dans la Vienne, cette rentrée est une première pour certains, tandis que pour d'autres, c'est la dernière de leur carrière. Dans cet article, nous allons dresser le portrait croisé de deux professeures.

Catherine Kandel est professeure d'anglais au lycée Victor-Hugo à depuis 33 ans. Vendredi dernier, elle a effectué sa dernière rentrée scolaire avec un sentiment de nostalgie. Elle est un peu triste à l'idée de quitter les jeunes avec qui elle est en contact constant, cela lui paraîtra étrange. Catherine découvre emploi du temps pour cette pré-rentrée, et cela semble lui convenir. Elle commente en disant qu'il est bien et qu'elle a plusieurs plages de libres regroupées, ce qui est une bonne chose.

Après 40 années d'enseignement, Catherine rangera cahiers et stylos l'été prochain. Elle retient surtout les moments privilégiés qu'elle a vécus avec ses différentes classes. Selon elle, le moment de bonheur ultime du cours est lorsque les élèves viennent lui poser une question ou lui confier quelque chose à la fin de la leçon. C'est à ce moment-là qu'elle se compte qu'elle les a intéressés.

De son côté, Léa Dos Santos, 23 ans, fait ses premiers pas en tant que professeure dans la cour du collège Joséphine Baker à Vouneuil-sous-Biard, à quelques kilomètres de Poitiers. Cette pré-rentrée est l'occasion pour elle de rencontrer ses nouveaux collègues, y compris le de l'établissement. Léa est enthousiaste à l'idée de rencontrer du monde, de découvrir le collège et d'obtenir toutes les informations nécessaires pour être prête pour sa rentrée lundi.

Lors de cette pré-rentrée, Léa est en charge par les autres professeurs d'éducation physique et . Ensemble, ils se rendent dans le gymnase pour découvrir les équipements. L'un des enseignants d'EPS commente qu'ils disposent du matériel nécessaire pour pratiquer des sports collectifs tels que le basket-ball et le handball. Léa se montre plutôt satisfaite de ces belles infrastructures et du matériel mis à leur disposition.

Déjà, l'enseignante commence à imaginer les activités qu'elle aimerait réaliser avec ses classes. C'est le début d'une aventure et d'une carrière pour elle.