75 groupes celtes et quelques angevins au Festival de Lorient


Rédigé par - Angers, le 04/08/2014 - 11:24 / modifié le 07/05/2015 - 08:50


Pour les Bretons expatriés, le festival Interceltique de Lorient, c’est un peu comme un passage obligé, un parcours initiatique permettant de retrouver les racines de la "celtitude". Alors forcément quand vient le mois d’août, ils sont plusieurs milliers à converger vers la cité morbihannaise pour assister à la grande parade des nations Celtes.



La parade des nations Celtes, un grand moment que même les Bretons expatriés, ne manqueraient sous aucun prétexte
La parade des nations Celtes, un grand moment que même les Bretons expatriés, ne manqueraient sous aucun prétexte
la rédaction vous conseille
Dimanche matin, 9h. Pour les Le Guillou, on a beau avoir quitté la Bretagne familiale pour la région angevine, chaque été c’est comme un rituel. « On s’arrange pour prendre des vacances à proximité, sur la côte Bretonne, pour venir passer un moment au festival Interceltique », explique Pierrick, le père de famille. Cette année ils ont choisi la petite ville de Carnac, à environ une heure du port de Lorient. Ils se sont installés avec armes et bagages sur l’avenue de la Marne à Lorient. Un endroit choisi, non loin du départ, pour assister à la grande parade des nations Celtes qui, chaque année, marque le premier week-end du festival.

« Ce son caractéristique, ça prend aux tripes », explique Anne, l’épouse de Pierrick. Et comme tous les ans, c’est le célèbre bagad de la base aéronavale de Lann-Bihoué qui ouvre le ban de cette parade qui durera trois heures sous les applaudissements d’un public aux anges. « Dans aucun autre pays, un défilé musical et costumé peut soulever un tel enthousiasme. Il faut venir en Bretagne pour voir ça », souligne Pierrick.

C’est vrai, en d’autres lieux, voir ces groupes en costumes folkloriques danser au son des bombardes et binious porterait à sourire. Pas en Bretagne. Tous les bretons ne manqueraient pour rien ce grand rendez-vous avec leur histoire. Et pas question de leur dire que ça fait un peu ringard. Même les plus jeunes participent au défilé. Et sur le parcours, qu’ils viennent de France, d’Australie, d’Irlande, d’Espagne, ou encore du Canada, tout ce que le monde compte de peuplades d’origine Celte est présent pendant 10 jours aux abords du port de pêche à Lorient.

La réforme territoriale s’invite au défilé

Pour les Bretons, la Loire Atlantique c'est le doigt de la main qui manque à la région Bretagne
Pour les Bretons, la Loire Atlantique c'est le doigt de la main qui manque à la région Bretagne
Si le défilé accueille des bagadoù et danseurs venus des quatre coins de la planète il n’est pas rare qu’il laisse une place aux défenseurs de la culture et de l’histoire bretonne. En pleine réforme territoriale, des défenseurs de la réintégration du département de la Loire Atlantique dans la région Bretagne participaient au défilé arborant une large banderole sur laquelle on pouvait lire « Loire Atlantique en Bretagne : oui ».

Tout au long du parcours cette initiative fut très applaudie et commentée par le public. Pour les Le Guillou, même si madame est angevine, pas d’ambiguïté. « C’est une hérésie, la Loire Atlantique est d’origine bretonne. M. Auxiette (Président du Conseil régional des Pays de la Loire : NDLR), s’oppose au démembrement des pays de la Loire, mais à la Révolution, c’est la Bretagne qui fut démembrée, alors il serait normal que ce département retrouve sa terre d’origine ».

Après le défilé, les Le Guillou sont restés en ville pour profiter de l’ambiance jusqu’au soir, déambulant dans le village Celte et les stands des différents pays : Asturies, Acadie, Irlande … pour boire une bonne bière, mais aussi écouter les groupes musicaux qui s'installent sur les scènes mises à disposition pour l’occasion. « C’est un grand moment et difficile de trouver meilleure ambiance ».




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par barreau le 04/08/2014 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dont acte, la Loire Atlantique en Bretagne mais Madame Le Guillou, elle veut le voir où (dans quelle région) son Maine et Loire natal ? c'était la seule question intéressante qui méritait d'être posée....

http://mauriceleroy.net/

http://notre-valdeloire.fr/

2.Posté par Yannick Sourisseau le 04/08/2014 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Barreau,
Je vous rassure, la question lui a été posée, mais sa réponse n'avait pas vraiment d'intérêt dans un sujet qui concerne les Bretons et leurs racines. Si Mme Le Guillou se considère désormais comme Bretonne, elle avait un avis sur le Maine et Loire, qu'elle voyait dans une région Val de Loire.
Cordialement

3.Posté par Barreau le 05/08/2014 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de cette précision, qui contrairement à vous, me semble importante. en effet, à l'heure où l'on nous répète que tous les habitants du Maine et Loire (par la voix de leurs élus et des principaux médias partiaux sur cette question) rêvent d'intégrer la Bretagne, l'avis d'une "convertie" est toujours intéressant (et ici cohérent et révélateur).
Même si cela peut paraître désagréable et un peu hors sujet, il me semble en lisant votre article, que l’on peut s’interroger sur « l’intégration »...

4.Posté par MAURICARD Martine le 11/08/2014 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci, merci et encore merci de ce commentaire fidèle à la réalité.
Je suis Angevine vivant en Bretagne et je revendique cette Celtitude après 23 ans de vie à proximité de Lorient.
En ce qui concerne le rapprochement de la Loire Atlantique avec la Bretagne, n'oublions pas que la résidence d'Anne était à Nantes.
J'encourage tous les Angevins à venir s'éclater pendant 10 jours à cette "teuff" géante ou toutes les nationalités Celtes se cotoient dans le meilleur esprit.
A leurs moments perdus, ils p...

5.Posté par Barreau le 11/08/2014 22:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et moi, j'aimerais bien que les bretons qui sont installés an Anjou depuis 23 ans aient le même sentiment que vous sur leur pays d'adoption. On peut rêver non ?

Allez chiche, mettons Nantes en Bretagne, Angers en Val de Loire et on fera une teuf d'enfer (un fest noz, un bal musette, au choix) pour fêter ça !!!








Angers Mag















Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46


cookieassistant.com