A Angers, Luc Bérimont gagne sa place dans le cercle des poètes disparus


Rédigé par Pierre-Antoine LEFORT - Angers, le Mercredi 15 Avril 2015 à 07:00


Jusqu’au 28 mai, la Bibliothèque Universitaire de Belle-Beille consacre une exposition au poète et homme de radio Luc Bérimont. L'occasion de (re)découvrir l’œuvre et le parcours de cet auteur, co-fondateur de l’école de Rochefort.



France Chabod, responsable de l'exposition avec la machine à écrire de Luc Bérimont.
France Chabod, responsable de l'exposition avec la machine à écrire de Luc Bérimont.
la rédaction vous conseille
Entrez dans la Bibliothèque Universitaire. Montez les escaliers, regardez sur votre droite. Le long du mur, des vitrines. Vous êtes à l’exposition. Et quelle exposition ! Toute la vie de Luc Bérimont y est retranscrite, au gré des documents d’archives de la bibliothèque. Organisée pour le centenaire de la naissance du poète (qui s’est éteint en 1983), l’exposition fait suite à colloque organisé les 27 et 28 mars dernier, et émane d’un souhait des enseignants de littérature de l’Université d’Angers.
 
Artiste polyvalent, à la fois romancier, essayiste, homme de radio et bien sûr poète, Luc Bérimont s’est battu pour que la poésie sorte de son cadre littéraire pour devenir un art populaire. « Il ne voulait pas que la poésie soit réservée à l’élite » explique France Chabod, bibliothécaire et responsable des fonds spécialisés (notamment du Centre des archives du Féminisme). Ainsi, il a su utiliser ses entrées dans le monde de la radio (Radio Paris, ORTF puis Radio France) pour diffuser et faire connaître la poésie au plus grand nombre. France Chabod en est persuadée, « il a réussi à mettre en valeur des poèmes qui sans lui, n’auraient surement pas été lus ».
 
"Un engagement non pas politique mais poétique" France Chabod, responsable de l'exposition.

A Angers, Luc Bérimont gagne sa place dans le cercle des poètes disparus
Membre fondateur avec Jean Bouhier de l’école de Rochefort (deuxième école de poésie du XXème siècle issue de la rencontre d’amis poètes qui se sont rencontrés à Rochefort), née en 1941 sous l’Occupation, Luc Bérimont n’est pas un poète engagé en tant que tel. Enfin si, mais dans une forme de « Résistance Poétique ». Même en temps de guerre, la poésie devait continuer d’exister. Un engagement que France Chabod résume comme « un engagement non pas politique mais poétique ».
 
L’exposition présentée à la BU de Belle Beille rassemble de nombreux documents, donnés à la Bibliothèque par des proches de Luc Bérimont. Le visiteur retrouvera des ouvrages dédicacés, la machine à écrire du poète, mais aussi une lettre du Président du Sénégal Léopold Ségar Senghor.

On pourra également comprendre les étapes d’écriture de Luc Bérimont à travers ses brouillons de poèmes et de comptines. Des pièces uniques, qu’il faut valoriser pour « sauvegarder le patrimoine de notre région » conclut France Chabod.

L’exposition est en accès libre jusqu’au 27 mai aux horaires d’ouverture du lundi au jeudi de 8h30 à 20h, les vendredi et samedi de 8h30 à 18h30.












Angers Mag












Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01







cookieassistant.com