A Angers, la fin du monde est pour septembre


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le Mardi 21 Juin 2016 à 07:15


Premier lever de rideau sur la programmation du prochain festival des Accroche-Cœurs, qui aura pour thème "L'Apocalypse !...ou pas". Une édition 2016 qui cumule les changements : nouveau programmateur, coordination recentrée à la mairie, prémices de off, délocalisation du coeur du festival...



"A Fleur de Peau" de Groupe F, est un "univers techno-poétique en correspondance esthétique avec Jean Lurçat" selon Jacques Humbert. Ce "point d'orgue" sera programmé place de la Rochefoucauld pendant le festival (crédit photo Daniel Robin).
"A Fleur de Peau" de Groupe F, est un "univers techno-poétique en correspondance esthétique avec Jean Lurçat" selon Jacques Humbert. Ce "point d'orgue" sera programmé place de la Rochefoucauld pendant le festival (crédit photo Daniel Robin).
la rédaction vous conseille
Si Alain Fouquet, l'adjoint au maire à la culture, peine à déterminer l'âge des Accroche-coeurs (l'éternel casse-tête des poteaux et des intervalles...), c'est peut-être parce que l'édition qui s'annonce rompt avec les précédentes et s'annonce comme la première d'une nouvelle formule. Une formule coordonnée par la Ville qui (comme annoncé dès décembre dernier) "reprend les rênes" du festival, pour citer le maire, Christophe Béchu (qui parle aussi de "prises de risque" et de "dimensions nouvelles").

Ainsi, au lieu de déléguer l'entièreté de l'organisation de l'événement à une structure extérieure (Acqua Viva jusqu'à l'année dernière), Angers fait davantage fonctionner ses services "dans une recherche de cohérence". La programmation, elle, reste assurée "hors-les-murs" : la compagnie niortaise "Le Loup blanc", menée par Jacques Humbert, est à sa tête pour la première année (voir ci-dessous).

Concrètement, cela signifie que le choix du thème du festival, "L'Apocalypse ! ... ou pas", s'est opéré en mairie. "Lors de certaines éditions, le thème aurait pu se jouer à Narbonne ou à Strasbourg", se souvient Christophe Béchu. "Cette année, nous avons choisi un thème qui fait référence aux actualités culturelles angevines que sont les 50 ans de la mort de Jean Lurçat et la demande de classement de la Tenture de l'Apocalypse au label Unesco".

La fin du monde est pour septembre donc, et sera recentrée sur les bords de Maine. "Nous avons voulu reconfigurer le festival afin qu'il soit davantage ancré sur le territoire", détaille Alain Fouquet. Fini le village des artistes place de la Rochefoucauld - "on a pensé que cette place n'était pas si extraordinaire que ça pour être au coeur du festival" : il sera déplacé près des Greniers Saint-Jean. Le coeur du festival, lui, sera accroché place de la Poissonnerie.
"Pour organiser un off, c'est deux ans de préparation"
Et infusera dans les rues commerçantes avec, une première cette année, l'opération "Adopte un(e) artiste", qui consiste à permettre aux commerçants - "qui regrettent l'absence de retombées économiques du festival" - de se rapprocher de compagnies locales. Piqué d'anglicismes, Christophe Béchu situe ce "off" entre le "in classique" et le "off qui fait out" (comprendre : les jongleurs de rue absents du programme papier et autres clowns non déclarés). Jacques Humbert, lui, prévient : "C'est un premier test : pour organiser un off, c'est deux ans de préparation".

Finalement, le seul repère dans cette foule de changements, c'est l'éternel Calixte de Nigremont qui mènera cette année encore le Championnat du monde de conversation, balise indispensable de cette 18e édition.

Les chevaux blancs de la compagnie "Les Quidams" (crédit photo : Marc Van Canneyt).
Les chevaux blancs de la compagnie "Les Quidams" (crédit photo : Marc Van Canneyt).
Scénographies apocalyptiques
A l'heure où une baisse de 5 % s'applique sur l'ensemble des équipements, il n'y avait pas de raison que le budget du festival passe à l'as. Mais malgré 50 000 euros en moins, "le budget lié à la programmation a été sanctuarisé", préfère préciser Thierry Berlatier, nommé au pôle événementiel de la Ville en janvier dernier. Pas de coupe donc, dans le portefeuille de la toute nouvelle compagnie en charge de la programmation, "Le Loup blanc", dirigée par Jacques Humbert, qui voit grand (et beau).

Préparez-vous à ne pas reconnaître la Place du Ralliement à la rentrée, coiffée de fils tendus et torsadés. "Vortex-X" est un tressage de bandelettes issues de déchets industriels. Un tressage comme un écho au Chant du Monde de Jean Lurçat. Sur le Pont de Verdun, s'inviteront l'Angevin Manu Kaleido et son installation qui mêle voiles et mapping vidéo. Ailleurs, dans sept rues de la ville (chiffre apocalyptique...), les blasons issus d'ateliers participatifs menés par Yanek Chomicki transformeront le centre.

Pour "retranscrire le propos du Chant du Monde en spectacles vivants", Jacques Humbert a convié Groupe F et son spectacle "techno-poétique" "A Fleur de Peau", place de la Rochefoucauld. "Ils proposent un univers visuel très proche de Jean Lurçat, très contemporain. Ce sera le point d'orgue".

Programmée également, la compagnie Titanick Theater livrera "une parade violente, un peu mouvementée et dérangeante. C'est une façon amusante de voir les arts de la rue en version déambulatoire, qui peut bousculer le moment festif de l'ouverture de cette édition".

Autre spectacle à cocher dans vos programmes : "Fiers à Cheval", de la compagnie Les Quidams, déjà passés par Angers lors de l'inauguration de Soleils d'Hiver.


Le détail de la programmation sera à découvrir ici au cours de l'été.












Angers Mag












Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51







cookieassistant.com