A Angers, le boulevard Ayrault rebaptisé Impasse Notre Dame des Landes


Rédigé par - Angers, le 08/12/2012 - 16:30 / modifié le 10/12/2012 - 22:19


Le boulevard Ayrault, l’une des grandes artères d’Angers, a été rebaptisé ce matin par un groupe de citoyens angevins opposés au projet d’aéroport du grand Ouest. Cet acte symbolique visait directement son homonyme, le premier ministre Jean Marc Ayrault. Les opposants ont également rencontré Valérie Trierweiler, lors de son passage à Angers.



Les représentants du comité Angevins lors de la pose de la plaque
Les représentants du comité Angevins lors de la pose de la plaque
Le comité angevin des opposants au projet d’aéroport du Grand Ouest, à Notre Dame des Landes (44), est toujours autant mobilisé contre ce qu’il considère comme « un projet passéiste, inutile, destructeur et couteux », déclarait ce matin Nicolas Cocuaud, l'un des manifestants.

Réunie au bas du boulevard Ayrault, un homonyme de l’actuel premier ministre, ex-maire de Nantes et fervent défenseur du projet d’aéroport du Grand Ouest, une cinquantaine de manifestants a rebaptisé le boulevard en « Impasse Notre Dame des Landes ».

Les opposants ont profité du passage à Angers, de la première Dame de France, Valérie Trierweiler, pour la rencontrer et lui remettre une lettre à l’attention du Président de la République François Hollande.

« Nous sommes, comme partout en France, un mouvement citoyen pacifiste et non violent, mais déterminés à faire tomber un projet insensé économiquement, budgétairement et sur le plan environnemental, surtout dans la conjoncture actuelle », ont expliqué les représentants du comité Angevin à Mme Trierweiler, laquelle les a écouté avec attention, sans pouvoir toutefois répondre à la place des politiques engagés dans ce projet toujours très contesté.

« Contrairement à ce que certains prétendent nous sommes des citoyens et non pas des « professionnels de la guérilla » », ont poursuivi les opposants en remettant une lettre d’un médecin intervenant sur place pour soigner les blessés. Dans cette lettre ce dernier dénonce les violences infligées aux militants installés dans la ZAD (Zone à défendre).

« Nous dénonçons les violences des forces de l’ordre sous un gouvernement de gauche, qui avait en son temps, accusé la politique ultra répressive du gouvernement précédent », ont signifié les manifestants à la compagne du président.

Les opposants ont demandé que cette lettre soit remise au Chef de l’État et au Gouvernement.

Pour information Jean Marc Ayrault, l’actuel premier ministre est né à Maulévrier, dans le Maine et Loire. Il a peut-être un lien de parenté avec Pierre Ayrault (ou Ayraut), né à Angers en 1536, mort en 1601, lequel a donné son nom au boulevard rebaptisé ce matin.

Pierre Ayrault fut l’un des premiers avocats du Parlement de Paris. En 1568, il fut nommé lieutenant criminel à Angers et surnommé l'Écueil des accusés.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag