A Monplaisir, la Compagnie Begat Theater joue un film dont vous êtes le cadreur


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le Vendredi 22 Avril 2016 à 10:26


Ce week-end, la Companie Begat Theater, accueillie par la Paperie, propose à chacun de se créer, casque sur les oreilles, une histoire singulière dans les rues de Monplaisir.



Chaque spectateur suit un objet - une orange, un journal, une boîte d'allumettes ou un stylo - qui passe de main en main dans la rue. (crédit photo : Franck Seret)
Chaque spectateur suit un objet - une orange, un journal, une boîte d'allumettes ou un stylo - qui passe de main en main dans la rue. (crédit photo : Franck Seret)
la rédaction vous conseille
Une nouvelle fois, la Paperie invite à découvrir Monplaisir avec ses oreilles. Après la Compagnie Atelier de Papier en février, c'est au tour de la Compagnie franco-américaine Begat Theater de nous faire chausser un casque audio. "Nous cherchions à créer un rapport intime avec les gens et à les mettre dans un rôle actif", se souvient Karin Holmström, auteure et comédienne franco-américaine, qui fait partie de la compagnie depuis la naissance de celle-ci en 1992 et qui a rejoint la France après avoir découvert le théâtre de rue au festival d'Aurillac en 1993 - "A l'époque, le théâtre de rue était beaucoup plus développé en Europe qu'aux Etats-Unis".

Avec "Histoires cachées", la Compagnie Begat Theater propose donc à chaque spectateur de suivre un objet - une orange, un journal, une boîte d'allumettes ou un stylo - passant de main en main dans la rue. Muni d'un casque, il peut entendre les pensées de certains passants, poser son regard où il le souhaite, se créer sa propre histoire. "D'où regarde-t-il le spectacle ?", se questionne Dion Doulis, artiste américain, passé par le cinéma avant de rejoindre le Begat Theater. "C'est au spectateur de choisir. Il pose son regard, qui devient caméra et créé son propre montage mental. Si bien que chacun va voir des choses différentes". De ces expériences individuelles naissent des réactions disparates : "Des gens peuvent rire ou pleurer à partir de la même scène. Ils sont isolés par le casque et réagissent de manière vraiment individuelle, contrairement au public d'une salle de spectacle", explique Hervé Christianini, auteur et comédien français au sein de la compagnie.
"Chacun d'entre nous se créé une identité olfactive : je joue un vieux monsieur alors j'ai pensé à la naphtaline" - Hervé Christianini

(Crédit photo : Yann Croguennec)
(Crédit photo : Yann Croguennec)
En repérage depuis mercredi (le parcours du spectacle change évidemment à chaque nouvelle ville), le Begat Theater apprivoise doucement Monplaisir. "Habituellement, on recherche une grande variété dans les ambiances, des transitions de décors pour créer des ruptures dramatiques", explique Dion Doulis. "Au premier regard, on a l'impression que le quartier est assez uniforme", reprend Karin Holmström. "Mais on se promenant à pied, on trouve pas mal de variété".

Déjà accueillie par la Paperie en 2012, la compagnie avait alors proposé une version adaptée aux personnes déficientes visuelles. "Nous créons des couples entre voyants et non ou mal-voyants. Le premier audio-décrit, à la demande, les scènes à son binôme". "Nous avons également beaucoup travaillé avec les sons et les odeurs. Chacun d'entre nous se crée une identité olfactive : moi, je joue un vieux monsieur alors j'ai pensé à la naphtaline", plaisante Hervé Christianini. "Le monde des non-voyants et des mal-voyants est beaucoup plus grand que le nôtre". A Monplaisir, trois places sont réservées aux personnes déficientes visuelles durant ce week-end.

"Histoires cachées", par la Compagnie Begat theater : Vendredi 22 avril à 20h30 et samedi 23 avril à 18 heures et 20h30. A partir de 12 ans. Gratuit, réservation au 06 95 20 77 90 ou 02 41 43 84 09.

 












Angers Mag












Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17







cookieassistant.com