A Trélazé, une halte ferroviaire à composter...


Rédigé par - Angers, le 21/05/2014 - 07:28 / modifié le 21/05/2014 - 23:17


Une concertation préalable sur le projet de halte ferroviaire à Trélazé est ouverte depuis le 19 mai et se prolongera jusqu'au 20 juin. Une infrastructure qui s'inscrit dans une vision beaucoup plus large des déplacements, à l'échelle du territoire.



Trélazé devrait être desservie en 2017 par une halte ferroviaire, sur la ligne Saumur-Angers.
Trélazé devrait être desservie en 2017 par une halte ferroviaire, sur la ligne Saumur-Angers.
la rédaction vous conseille
Il n'aura (sans doute) pas de ligne de tram, mais devrait voir sa commune bénéficier d'une halte ferroviaire : Marc Goua, le député-maire de Trélazé le répète à l'envi, l'avenir passe par le rail ! En l'occurrence, une halte ferroviaire située sur l'axe Angers-Saumur et qui desservira, à l'horizon 2017, un nouveau quartier d'habitation au nord de la commune.

Un projet sur lequel les Trélazéens sont amenés à se prononcer, depuis le 19 mai et jusqu'au 20 juin, dans le cadre de la concertation préalable légale. A l'issue de celle-ci, le programme d'aménagement sera arrêté, ainsi que son planning.

Si les citoyens sont évidemment les premiers visés par cette démarche légale, collectifs et associations s'en sont d'ores et déjà saisi pour faire entendre leur voix.

La ligne Sablé-Nantes en toile de fond

C'est notamment le cas de l'association Nexus, qui milite ardemment pour le dédoublement du tracé Sablé-sur-Sarthe - Nantes par le sud Loire. Un tracé potentiel qui passe bien évidemment par Angers, mais également par Trélazé et la zone de l'aéroport d'Angers-Marcé. "La construction de la halte ferroviaire de Trélazé doit prendre en compte la possibilité de notre scénario", insiste Bernard Fourage, le responsable du département des études de l'association. "Il faut d'ores et déjà penser puis réaliser la largeur des voies mais aussi la longueur des quais en conséquence".

Le sujet intéresse donc beaucoup plus largement que la seule ville de Trélazé. De fait, la halte ferroviaire entre dans le cadre global d'un plan de transports -a minima- à l'échelle de l'agglo. "L'objectif est d'inscrire le rail dans une politique cohérente de déplacements au sein de la collectivité", rappelle Bernard Dupré, le (nouveau) vice-président d'Angers Loire Métropole en charge des déplacements et des infrastructures de transport.

Une réflexion globale

Pas question pour autant de multiplier les haltes ferroviaires sur le territoire : "elles doivent répondre à un potentiel d'usagers conséquent et à un niveau de services extrêmement fort", poursuit l'élu.
Créée à l'origine pour être une desserte locale, "dans une logique d'équipement de services", la halte ferroviaire interroge aussi les responsables politiques sur la place d'Angers au sein des grandes infrastructures ferrées. "La future Ligne à grande vitesse (LGV) entre Le Mans et Nantes doit passer par Angers, comme le tracé envisagé entre Nantes et Lyon. C'est sur cela que nous allons nous battre en priorité", explique Bernard Dupré.

Une ambition qui a de fait un impact sur l'ensemble des infrastructures, mêmes locales. "Il ne faut rien faire qui ne soit réfléchi sur le long terme. Il s'agit d'anticiper le plus possible pour ne pas casser ce qu'on a construit quelques années avant.", avance l'élu angevin. Enrichi, à la marge, par la concertation en cours, le projet de halte ferroviaire de Trélazé devrait être opérationnel en 2017.

Pour rappel, le coût de cette halte ferroviaire est estimé à 5,3 millions d'euros, financés à 50/50 par la Région et l'Agglo d'Angers. Une réunion publique sur le sujet est organisée le jeudi 5 juin, à 20 heures, salle Louis Aragon.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par gilardeau le 21/05/2014 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut rappeler au départ que la desserte de Trélazé devait bénéficier d'une ligne tram-train (La Ménitré-La Possonnière), avec des arrêts à Bouchemaine-St Laud-Maître Ecole-St Barth d'Anjou. Mais où est donc passé le financement régional de cette ligne tram-train ? Et bien à Notre Dame des Landes, depuis que l'Etat s'est désengagé du financement de la desserte locale Nantes-NDDL. Donc cette halte ferroviaire à Trélazé n'est qu'une miette d'un gros gâteau de la "Région Loire Atlantique"....















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com