Accroche-cœurs 2014 : un peu de végétal et des petites économies


Rédigé par - Angers, le Vendredi 20 Juin 2014 à 08:11


Introduire le végétal dans les Accroche-cœurs, le festival des arts de la rue qui se déroule chaque année à la rentrée de septembre, c’était l’une des promesses de campagne du candidat Béchu, aujourd’hui maire d’Angers. Ce sera fait. L’événement devrait aussi coûter un peu moins cher, sans nuire pour autant à la qualité.



Elus et direction artistique lors de la présentation des prochains Accroche-coeurs
Elus et direction artistique lors de la présentation des prochains Accroche-coeurs
la rédaction vous conseille
Pour cette 16e édition, après un voyage aux quatre points cardinaux pendant les années précédentes, la thématique s’appuie sur le célèbre sonnet des Regrets du poète angevin Joachim du Bellay : « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage … », pour illustrer le retour à la maison des voyageurs.

Les prochains Accroche-cœurs qui auront lieu du 12 au 14 septembre évoqueront donc tous les pays que les voyageurs des années précédentes ont pu traverser. On y célébrera les retrouvailles, les souvenirs et récits de voyages, avec des points forts « haut en couleurs » pour un grand moment artistique que les Angevins et tous ceux qui viennent pour l’occasion ne manqueraient sous aucun prétexte.

4O compagnies, 180 représentations en tous genres - cirque, théâtre de rue, danse, musique… - auxquelles s’associent directement 900 bénévoles, l’édition 2014 réservera encore son lot de surprises comme cette explosion de joie chromatique, « The color of time », à base de Gulal (poudre de maïs coloré) proposée par la compagnie Artonik sur la place du Ralliement. Ou encore les constructions monumentales en carton, « Les Bâtisses Sœurs », de près de 25 mètres qui seront assemblées sur la place de La Rochefoucauld par les Angevins ou les retrouvailles avec Titi Robin, l’enfant du pays, avec ses musiciens venus des quatre coins du monde. Et bien d’autres spectacles et déambulations auxquels chacun sera invité à participer.

« C’est à chaque fois l’occasion pour la population angevine de redécouvrir leur ville et de s’enthousiasmer pour son patrimoine et sa tradition végétale », soulignait Alain Fouquet, l’adjoint à la culture qui « regrettait de ne pas avoir mis une cravate plus flashy », le code vestimentaire de cette édition.

alain_fouquet_a_pris_le_train_en_marche.mp3 Alain Fouquet a pris le train en marche.mp3  (1.76 Mo)



Quant à Philippe Violanti, le patron d’Acqua Viva production et directeur artistique des Accroche-cœurs, s’il prépare l'événement avec moins d’argent cette année, la nouvelle municipalité ne lui a pas demandé de revoir sa copie pour faire des économies.


pas_de_changement_pour_philippe_violanti.mp3 Pas de changement pour Philippe Violanti.mp3  (1.41 Mo)



Cette année, les Accroche-Cœurs devraient couter « 50 K€ de moins », précise Philippe Violanti. Une paille dans un budget de 1,5 M€ en 2013. « Pour autant les spectacles ne seront pas de moins bonne qualité » poursuit le directeur artistique. « On me paye pour faire un beau festival, je ferais donc un beau festival ! ».

Un soupçon de végétal sur le Bout du Monde

L’endroit se veut symbolique pour un voyageur qui revient chez lui : la Promenade du Bout du Monde qui longe le château et propose aux touristes une vue imprenable sur la Maine et la Doutre, sera végétalisée, préfigurant sans doute l’aménagement prévu par la municipalité précédente et qui sera poursuivi par celle qui est désormais aux manettes.

Pour les élus comme pour la société Aqua Viva productions, il n’était pas question de tout changer, mais d’amener progressivement une touche de végétal. « Pour 2015 nous en mettrons certainement un peu plus car c’est une thématique qui inspire beaucoup de compagnies, mais il ne faut pas en mettre tous les ans, sous peine de lasser les Angevins », souligne Philippe Violanti qui prépare déjà l’année suivante.


Un premier championnat du monde de conversation.

Après la tentative de remblaiement du détroit de Gibraltar, la lecture intégrale de l’œuvre de Tolstoï, la demande de retour des joyaux de la Couronne d’Angleterre à Angers et la renaissance de l’Atlantide, le championnat du monde de conversation, c’est la dernière trouvaille de Calixte de Nigremont, le maitre de cérémonie des Accroche-Cœurs.

« Il paraît que c’est en Anjou que l’on parle le Français le plus approchant de la langue originelle », souligne Calixte de Nigremont. « 96 beaux parleurs vont s’affronter pendant le festival sur un thème de leur choix et sur un autre que nous leur imposerons. Nous allons même faire intervenir des Angevins de l’étranger via Skype et désigner un grand vainqueur le dimanche soir ». L’animateur qui n’a pas la langue dans sa poche, en salive déjà. « Jeux de mots, envolées lyriques, et diatribes garanties », ajoute l’animateur à l’adresse d’Alain Fouquet, ex-avocat et bâtonnier d’Angers.

Les Accroche-cœurs s’annoncent une fois de plus comme un festival d’émotions artistiques partagées où chacun devrait y trouver son compte, comme les années précédentes.

Et les intermittents du spectacle ?

Sur les 400 à 500 artistes et techniciens présents sur le Festival des Accroche-Cœurs, « les 4/5 sont des intermittents », souligne Philippe Violanti. « Nous sommes dépendants du mouvement des intermittents. Si leur situation n’est pas réglé d’ici le mois de septembre il est évident que ça posera un problème ».

Alain Fouquet a avoué que la mairie d’Angers soutenait le mouvement des intermittent, le Maire qui est aussi le président de l’EPCC Anjou-Théâtre (Festival d’Anjou), ayant même écrit au ministre du Travail en l’invitant à « rouvrir les négociations avec les partenaires sociaux et à ne pas agréer la convention d’indemnisation chômage ». Mais le Premier ministre maintient sa position, annonçant jeudi soir que « l’accord Unédic serait bien agréé », tout en proposant des mesures d’apaisement à l’attention des intermittents. « Insuffisantes » pour la CGT spectacle qui reconduit le préavis de grève pour le mois de juillet.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Michel le 20/06/2014 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Accroche-coeurs n'est plus un festival mais une kermesse municipale où se mélangent scènes de musiques, camelots et compagnies. Côté programmation artistique on espère que cette année sera de qualité, ce qui manque réellement à cette kermesse angevine. Aqua Viva est une boîte de prod et non artistique, il faut plaire où plus grand nombre et ce en nivelant par le bas. Dommage, dommage. Pour les intermittents du spectacle, j'espère que tout se passera bien pour eux.

2.Posté par Jean-François L. le 20/06/2014 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à la municipalité d'avoir réussi, dès cette année 2014, à orienter les Accroche-coeurs dans la double direction promise lors des élections : des économies et une mise en valeur du végétal. En revanche je ne partage pas la réserve de Philippe Violanti qui affirme, à propos de la thématique végétale, qu'"il ne faut pas en mettre tous les ans, sous peine de lasser les Angevins". Il me semble au contraire que l'absence de continuité thématique limite actuellement l'identification de cette m...

3.Posté par Luc le 21/06/2014 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Jean-François L. Un festival se prépare un an en avance, alors non la nouvelle municipalité n'a certainement pas changé l'édition de cette année en 2 mois, ni son budget si vous lisez bien l'article... Vous êtes-vous réveillé au lendemain de l'élection en ayant l'impression que la Ville était plus propre je parie ? Quant à @Michel, je trouve cet avis sévère, pour les dixaines de compagnies et artistes accueillis par ce festival, ainsi que pour tous les acteurs culturels qui y participent ch...








Angers Mag












Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06







cookieassistant.com