Angers : Le label « French Tech », pour quoi faire ?


Rédigé par - Angers, le 16/06/2015 - 07:54 / modifié le 16/06/2015 - 20:48


Le Sénateur-maire Christophe Béchu et le député Luc Belot - droite et gauche unies dans un même élan de promotion du territoire angevin - ne cachaient pas leur joie lorsque le Président Hollande a déclaré vendredi qu’Angers intégrerait le label « French Tech ». Mais qu’est-ce qu’apporte réellement ce label, apparemment très convoité ?



de gauche à droite : Axelle Lemaire, Emmanuel Macron, François Hollande, Christophe Béchu, Christophe Clergeau et Luc Belot, des élus de tous bords pour défendre un projet de territoire innovant
de gauche à droite : Axelle Lemaire, Emmanuel Macron, François Hollande, Christophe Béchu, Christophe Clergeau et Luc Belot, des élus de tous bords pour défendre un projet de territoire innovant
la rédaction vous conseille
Des financements pour les entreprises qui s’investissent dans les hautes technologies, de la reconnaissance, du rayonnement pour notre territoire et  … des emplois » : c’est ce qu’apportera, selon le sénateur maire et président de l’agglomération d’Angers, Christophe Béchu, le label « French Tech ». « Le président ne pouvait pas venir sans faire cette annonce, mais c’est vrai nous ne savions rien avant sa venue. Qu’il conclut son discours en nous disant que nous avons obtenu la French Tech, c’est très fort !», ajoutait-il à la sortie de l'inauguration de la Cité de l'Objet Connecté.
 
Sur la scène du grand hall de la Cité de l’Objet Connecté, la chute du discours du Président de la République, - « Vous voulez la French Tech ? Vous aurez la French Tech » -, a provoqué un vrai mouvement d'enthousiasme parmi les entrepreneurs et personnel politique angevin, droite et gauche confondues.
 
Neuf écosystèmes, dont le plus proche est Nantes, ont reçu le label Métropole French Tech en novembre 2014. Quatorze villes, dont l’agglo d’Angers, sont en compétition pour la seconde vague de labellisation. L'agglomération d'Angers sera donc la première à l’obtenir, « ce qui risque de faire rager les autres car elles vont avoir l’impression qu’on est passé devant », soulignait Jean-Baptiste Mantienne, directeur de cabinet de Christophe Béchu, ravi d’avoir finement joué, comme le renard, symbole de l’écosystème angevin, pour obtenir le label de la bouche même du Président. Une réussite d'autant plus réelle que la métropole angevine a déposé son dossier au tout dernier moment...  
 
Normalement, la liste définitive sera dévoilée le jeudi 18 juin, lors de l'annonce du plan de stratégie numérique du gouvernement. Sur les 14 candidats en lice, il est probable que cette seconde vague n'en retiendra pas autant.

Le label French Tech, et maintenant ?

Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat au numérique
Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat au numérique
« Cette labellisation déclenche des financements de BpiFrance, des invitations sur des salons internationaux par Business France, et une visibilité French Tech », déclarait Axelle Lemaire lors de la visite présidentielle.
 
Dans la définition, La French Tech désigne tous les acteurs de l’écosystème de startups français. C'est avant tout une politique publique à travers «  l'Initiative French Tech  », au service de ce collectif et de la croissance des startups.
 
Dans la pratique, La French Tech impulse une dynamique collective avec l’objectif de placer la France au rang des grandes nations qui entreprennent dans les technologies d’avenir. « Les jeunes entreprises qui seront créées dans ces écosystèmes seront créatrices de valeur économique et d’emploi en France ». Axelle Lemaire en est convaincue et les élus locaux, porteurs du projet angevin, aussi.
 
Concrètement, en dehors de fédérer tous les acteurs autours de projets cohérents, - la Cité de l’objet connecté, portée par des acteurs privés, en est un -, l’Etat apporte des fonds, à hauteur de 200 M€ au total,  au travers du Programme d’Investissements d’Avenir, via la Caisse des Dépôts, opérateur de l’Action French Tech, pour les initiatives privées. Les entreprises en hyper-croissance sont également soutenues, ainsi que celles qui sont en phase de création innovante.

Un renard rusé, le logo d'Angers French Tech
Un renard rusé, le logo d'Angers French Tech
Une véritable manne qui permettra de mettre sur les rails toutes les entreprises qui n’attendent que ces aides pour se lancer.
 
Attention cependant, labellisation ne signifie pas blanc-seing. Les métropoles (écosystèmes) sont labellisées pour 1 an, un bilan étant établi en fin de première année, pour ensuite confirmer la labellisation pour les trois années à suivre.

Chaque projet présenté est formalisé dans un document d'engagement rendu public, qui vaut engagement moral. Des projets, des sous, oui, mais une action continue et l’obligation de créer des entreprises, petites ou grosses, qui se pérennisent.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par chris le 16/06/2015 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Toubon vs French tech ...

2.Posté par danboc le 24/06/2015 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Angers déconnecté French Tech ????
Selon le site Challenges, les nouvelles villes labellisées "French Tech" sont Brest, Caen, Rouen, le Havre et Nice.
http://www.challenges.fr/challenges-soir/20150623.CHA7233/les-cinq-nouvelles-metropoles-labellisees-french-tech.html

3.Posté par Yannick Sourisseau le 26/06/2015 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Nous confirmons, Angers est bien labellisée French Tech
Voir article : http://www.angersmag.info/Angers-a-bien-son-label-French-Tech_a10903.html








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com