Angers : Le tir à l’arc monte en flèche


Rédigé par - Angers le Lundi 9 Décembre 2013 à 09:11


60 ans d’histoire et le plus gros contingent d’archers de France : la SGTA n’en finit plus de convaincre les Angevins d’adopter une activité beaucoup plus éclectique et sportive qu’il n’y paraît.



Des dizaines d’archers  se réunissent chaque semaine au jeu d’arc Joseph-Legros à la Baumette.
Des dizaines d’archers se réunissent chaque semaine au jeu d’arc Joseph-Legros à la Baumette.
la rédaction vous conseille
Il y a eu bien sûr Errol Flynn, puis Kevin Costner, et enfin Russell Crowe. Sur grand écran, Robin des Bois, le plus populaire des archers (pardon à Guillaume Tell), a souvent tapé dans le mille. Anecdotique ? Pas réellement, à en croire le témoignage d’Elodie Amiard, entraîneur du club de tir-à-l’arc d’Angers depuis un peu plus d’un an.

« A chaque fois qu’un archer est le héros d’un film, le club accueille de nouveaux et jeunes adhérents », assure la jeune femme. Sur le pas de tir du jeu d’arc Joseph- Legros, niché entre La Baumette et la voie rapide, Marie-Louise, 9 ans, ne dira pas le contraire : « J’ai vu ”Rebelle” au cinéma, et j’ai tout de suite eu envie de faire comme elle ».

Exit la danse, place à l’arc classique, en salle ou à l’extérieur. Surtout à l’extérieur. « C’est ce que je préfère, poursuit Marie-Louise. Une activité nature où je progresse très vite ». Comme elle, plus de 200 licenciés empilent chaque année les flèches, ce qui fait de la Société de gymnastique et de tir d’Angers (SGTA) le plus gros club de France. « La municipalité a toujours accompagné le développement du club, et nous avons pu bénéficier d’infrastructures de plus en plus élaborées, en intérieur ou en extérieur, du tir de 5 m à celui de 90 m », souligne le président de la SGTA, Jany Le Joly.

Aujourd’hui, les archers sont un peu à l’étroit et transis de froid, dans la salle couverte, mais aucun ne boude son plaisir. « L’une des forces du club, c’est qu’on y pratique toutes les disciplines », avance Elodie Amiard. Les disciplines ? Eh oui, le tir à l’arc ne se résume pas à la seule épreuve olympique, puisqu’il regroupe au bas mot sept spécialités bien distinctes, entre disciplines anglaises, disciplines de parcours et tirs Beursault. Ajoutez à cela le choix des armes – arc classique, arc à poulies ou arc long – et vous obtiendrez un nombre de combinaisons étonnant, à pratiquer au gré des saisons. « Tout le monde peut trouver chaussure à son pied, quel que soit son âge », résume la coach.

Atteindre les 300 km/h

Reste quelques points communs à l’ensemble de ces pratiques : « La précision, la concentration, la capacité à rester maître de son arc », détaille Jany Le Joly. Il ne s’agit surtout pas de banaliser l’utilisation d’un arc : si les clubs existent, c’est que certaines règles sont incontournables.

« Avec les débutants, on commence toujours par les consignes de sécurité, mais on passe très vite sur le pas de tir », reprend Elodie Amiard. Avec un arc à poulies, certaines flèches peuvent atteindre les 300 km/h, sans compter l’énergie cinétique ! Activité où le mental tient un rôle central – « c’est 80 % du résultat en compétition », explique la jeune femme –, le tir-à-l’arc est aussi un sport à part entière, qui demande, au-delà de la technique, quelques aptitudes physiques sur lesquelles l’archer ne cesse jamais de travailler.

Vous en doutez ? Lorsque vous passerez près du jeu d’arcs, arrêtez-vous quelques minutes et demandez à Jany si vous pouvez essayez de tirer avec son arc à poulies, réglé sur 50 livres. Le principe : tendre la corde jusqu’à la commissure des lèvres, en restant stable. Ça, ce n’est pas du cinéma...

En chiffres

105
En euros, le prix d’une licence compétition à la SGTA. Il est de 75 euros pour les jeunes (jusqu’à 20 ans). Une licence loisir, revient à 100 euros, et une licence découverte à 50 euros.

206
C’est le nombre de licenciés du club en 2012-2013. Le plus important de France, et « avec 25 % de filles », affiche fièrement Elodie Amiard.

1952
C’est l’année de création de la section tir-à-l’arc, au sein de la Société de gymnastique et de tir d’Angers (SGTA). Elle est le fait de Joseph Legros, qui découvre lors d’un voyage familial cette activité pratiquée depuis le Moyen-Age.

“Canaliser son énergie”

Angers : Le tir à l’arc monte en flèche
Archer passionné, Jany Le Joly, le président de la STGA, entend surfer sur la bonne dynamique du club depuis un an.

Angers Mag : La SGTA est un club indépendant depuis un peu plus de 20 ans. Comment se porte-t-il ?
Jany Le Joly : « La section tir à l’arc est indépendante depuis 1992, mais le club existe depuis 1952 ! L’année 2012-2013 a été une année assez exceptionnelle pour le club, notamment au niveau de la compétition : 24 de nos archers ont participé aux différents championnats de France, ce qui est un chiffre record. Il n’y a pas de hasard : ce résultat correspond à la première année de salariat au club d’Elodie Amiard, notre entraîneur. Enfin nous avons obtenu cette année le Label d’or de la fédération, qui récompense le travail du club dans sa globalité. »

Quels conseils donneriez-vous à un archer débutant ?
« Qu’il n’hésite pas à pousser la porte d’un club ! Plus sérieusement, le premier conseil serait ne pas aller acheter du matériel avant d’avoir pris sa licence. Pour un débutant, le matériel fourni et loué par le club est tout à fait suffisant et lui permettra de progresser à son rythme. S’il veut acquérir son propre matériel, il trouvera le moment venu au sein du club des conseils de qualité, ce qui n’est pas le cas dans les grandes enseignes sportives. »

Quelles sont, à votre sens, les vertus du tir-à-l’arc ?
« C’est un bon moyen de travailler la concentration, de canaliser son énergie. C’est un sport où, dès 8 ans, on progresse rapidement, mais où il n’y a pas de mystère : plus on tire de flèches, plus on devient une machine à tirer. La notion de gestion du stress est importante. Pour l’avoir moi-même vécu, on finit par devenir calme...».


LES TAGS : loisir, SGTA, sport, Tir à l'arc


Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00




cookieassistant.com