Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom
   





Angers SCO gagne contre Ajaccio et regarde vers le haut


Rédigé par - Le Samedi 23 Février 2013 à 07:28


Face à une équipe du GFCO Ajaccio qui se débat dans les profondeurs du classement, Stéphane Moulin et ses joueurs voulaient avant tout remporter les trois points. Objectif atteint. Vainqueurs 1-0, les Angevins sont pratiquement assurés du maintien. Ils regardent maintenant vers le haut du classement.



Keserü, toujours très en verve, est l'auteur de l'unique but angevin  (Photo Pierre Minier / Ouest Médias)
Keserü, toujours très en verve, est l'auteur de l'unique but angevin (Photo Pierre Minier / Ouest Médias)
Nous avons su construire notre victoire, être patients et marquer un magnifique but. Les joueurs ont rempli leurs objectifs ce soir, car je leur avais demandé de finir à onze, ne pas prendre de buts et gagner le match. J'ai été écouté et entendu, c'est une belle satisfaction. Pour eux d'abord ». Et pour le coach ensuite, car il est vrai que ces derniers temps, les Angevins avaient eu tendance à souvent finir les matchs à dix (Guingamp et Lens) et à laisser filer des points dans les dernières minutes (Guingamp et Le Havre). Contre Ajaccio, rien de tout cela.

Un match certes pas toujours enthousiasmant, mais un match sérieux et une victoire contre un adversaire qui, contrairement à Angers, envisage désormais plutôt son avenir dans le championnat de niveau inférieur.

Par un froid glacial, les 22 acteurs démarraient timidement la partie et les premiers à se mettre en évidence étaient les hommes de Stéphane Moulin par l'intermédiaire d'El Jadeyaoui dont le tir trouvait les bras du gardien (12e). Keserü affichait une belle forme en ce début de partie, ainsi il était pratiquement à l'origine ou la conclusion de toutes les actions dangereuses de son équipe dans la première demie-heure : une ouverture pour El Jadeyaoui (12e), dont le tir trouvait le gardien, un coup franc pour le tête de Lemaire (14e), stoppée par le portier, et un corner suivi d'une volée d'El Jadeyaoui à côté (15e). On n'avait jusqu’alors pas encore trop vu les Ajacciens jusqu'à ce qu'une frappe de Saadi soit facilement captée par Malicki (23e).

A la 27e, un nouveau tir de Rivière (un ancien Angevin passé depuis par l'autre club corse, l'AC Ajaccio et par Clermont) se rappelait aux bons souvenirs de ses ex-coéquipiers en mettant à contribution Malicki après que son tir ait été dévié par Couturier (17e). A la 29e, Rivière inquiétait de nouveau la défense angevine d'un tir lointain. Mais la fin de la première mi-temps devait être à l' avantage des Blanc et Noir avec des occasions d'El Jadeyaoui qui, lancé par Manceau, butait une nouvelle fois sur Mbohli, le portier adverse (31e). Puis, dont la balle piquée passait à côté (35e). Juste avant la mi-temps (43e), Ayari était bousculé dans la surface par un défenseur corse, mais l'arbitre ne disait rien.

Doré passeur, Keserü buteur

A la reprise, Angers obtenait un bon coup-franc à une distance très prisée par Keserü, aux 20 mètres, légèrement excentré sur la gauche du gardien. Le Roumain s'élançait, mais son tir trouvait les deux poings de Mbolhi (50e). Très en verve hier, l'attaquant angevin, qui devait avouer dans le vestiaire à la fin du match avoir été récemment contacté par son sélectionneur national en vue probablement d'évoluer en sélection, continuait de distiller de bons ballons. Son coéquipier, El Jadeyaoui, tirait au-dessus (66e). Une minute plus tard, c'était au tour de Malicki de s'illustrer. Il détournait d'une main ferme un tir de Romey qui prenait la direction de la lucarne.

Poursuivant leur pressing sur le but corse, les hommes de Stéphane Moulin voyaient leurs efforts récompensés quand, à la 74e, sur une belle ouverture de Doré, Keserü se présentait face au gardien. D'un tir croisé, il délivrait enfin sa formation (1-0). A sept minutes de la fin, Verdier, pensait obtenir l'égalisation de la tête, mais le ballon était sauvé sur sa ligne par Couturier. Dans les arrêts de jeu, un une-deux entre El Jadeyaoui et Doré, qui centrait pour le Marocain, aurait pu permettre aux hommes de Stéphane Moulin de s'offrir une victoire plus confortable, mais son tir à bout pourtant était repoussé par le gardien.

L'objectif des 43 points a priori nécessaire au maintien et annoncé par le coach il y a quelque temps est atteint et aujourd'hui Angers est 5e du classement.

«  Même si mathématiquement, ce n'est pas fait, reconnaissait Stéphane Moulin, on renouvellera a priori au pire notre bail en ligue 2. Donc, nous sommes contents d'avoir ces 43 points. Je sais ce que l'on a vécu l'an passé. Nous faisons un très bon parcours. Nous sommes toujours sur notre moyenne d' une victoire sur deux (26 matchs joués, 13 victoires). Nous allons essayer de maintenir cela. Après, il faut que nos concurrents jouent leur rôle, et s'ils le jouent moins bien, on essaiera d'en profiter. Tant que l'on aura la possibilité mathématiquement de pouvoir se projeter plus haut c'est très intéressant. On ne va pas dire que maintenant on joue la montée, mais malgré les petits déboires qui nous sont arrivés, nous sommes encore là. Cela nous annonce de beaux matchs ». Effectivement, après le Mans la semaine prochaine, puis Monaco le 15 mars, le SCO recevra notamment Nantes et Caen en avril. De beaux matchs et... de l'enjeu pour les trois premières places ?




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur