Angers SCO tombe face à Guingamp (1-2), mais la défaite est porteuse d’espoir.


Rédigé par - Le Samedi 11 Août 2012 à 07:35


C’est un paradoxe. Cette défaite d'une équipe angevine fatiguée par son combat en coupe de la Ligue, diminuée par des blessures et qui a encore fini à 10, laisse augurer de bien jolies choses pour le reste de la saison.



La détermination d'EL JADEYAOUI n'a pas suffit.
La détermination d'EL JADEYAOUI n'a pas suffit.
COUTURIER, HENIN, ZORO, RAVET, AURIAC, GOMEZ et SOCRIER : voilà la liste des titulaires, absents à l’entame de ce match. De ce fait, Ryan FRIKECHE, à court de rythme, et Derek DESCAMPS, tout dernièrement arrivé, étaient alignés d’entrée, trois jours après un combat homérique, en coupe de la Ligue, face au FC Nantes.

Pourtant, Angers-SCO n’a pas à rougir de sa prestation, terminée à 10, après l’expulsion, pas illogique, de Fodé DORE, auteur d’un coup de coude sur un CERDAN très amoureux de son maillot qu’il tirait très fort.

Le match débutait de la pire des manières, CERDAN ouvrant la marque pour les visiteurs. Après une première tentative repoussée par Greg MALICKI, le défenseur, resté aux avant-postes, ne ratait pas sa seconde chance (0-1, 2’).

Angers-SCO peinait à réagir, malgré une frappe puissante de Charles DIERS, captée par SAMASSA (10’).

Il faisait chaud à Jean BOUIN, mais Angers-SCO trouvait son rythme autour de la demi-heure. Fodé DORE de la tête, Vincent MANCEAU, de demi-volée (24 et 25’), puis Claudiu KESERÜ sur corner direct (35’), faisait plier les Bretons.

Pourtant, Guingamp allait doubler la mise par un superbe coup-franc de GIRESSE, le fils d'Alain, au ras du montant, dans le soupirail de Grégory MALICKI (0-2, 42’).

Jean BOUIN, un peu vide, en raison de l’horaire « Bein sport », n’avait pas le temps de s’arracher les cheveux, que Claudiu KESERÜ, sur coup-franc, légèrement détourné, ramenait le SCO à 1-2 (45+1).

Les Angevins démarraient fort la seconde période et SAMASSA effectuait une double parade à bout portant, face à Fodé DORE, encore une fois excellent (48’). Angers cherchait son second souffle, sous le chaud soleil angevin, face à des Guingampais énervants, à terre au moindre contact. Et Fodé DORE allait tomber dans le piège en se faisant expulser à la 65e minute.

Dur pour les Angevins qui n’abdiquaient pas, face à des Bretons repliés. Mais à 10 c’était trop difficile et Angers-SCO s’inclinait au terme d’une partie piégeuse après ses trois succès consécutifs.

Rien de grave. La saison est longue et Angers-SCO ne sera pas, à ce point diminué à chaque fois.

À noter la bonne entrée de Derek DESCAMPS, au sein d’une charnière centrale sans expérience, avec Fabien BOYER.




Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur