Angers : Saint Louis revient dans son château


Rédigé par - Angers, le Dimanche 12 Octobre 2014 à 08:43


À Angers, à force d’entendre parler du château du Roi René, on en arriverait presque à croire que c’est ce dernier qui fit construire la forteresse, emblème de la ville. Non, c’est la régente Blanche de Castille et son fils Louis IX, plus connu sous le nom de Saint Louis. Jusqu'au 25 janvier, une belle exposition, installée dans le Logis Royal tout juste ouvert au public, rappelle cette page d'histoire que peu d’Angevins connaissent.



Tableaux, statues, objets, tapisseries, des oeuvres illustrant l'influence de Saint Louis dans la région d'Angers
Tableaux, statues, objets, tapisseries, des oeuvres illustrant l'influence de Saint Louis dans la région d'Angers
la rédaction vous conseille
Petite leçon d’histoire, pour ceux qui l’auraient oublié. Depuis la nuit des temps le promontoire qui surplombe la Maine, la rivière qui traverse la ville, et sur lequel est installé l’actuel château, intéressait les monarques qui voulaient se protéger des attaques ennemies. Les Gaulois de la tribu des Andecaves, puis les envahisseurs romains y firent construire leur forteresse. La résidence épiscopale installée sur les lieux en l'an 800 devient un palais comtal dans lequel séjournent les premiers comtes d’Anjou. Au XIIe siècle le palais passe sous le contrôle de la dynastie des Plantagenets.

2 juillet 1214, la bataille de la Roche aux Moines, près de l'actuelle Savennières dans le Maine-et-Loire, laquelle oppose Jean sans Terre, alors roi d'Angleterre, au royaume de France, scelle le destin de l’Anjou alors rattachée au domaine royal français. Considérée comme ville frontière, Angers se présentait alors comme une place stratégique. Louis IX et sa mère, Blanche de Castille, décident d’y faire construire une forteresse, mais aussi d’entourer la ville, de la Doutre en passant par la collégiale St Martin, jusqu’au niveau de l’actuel muséum d’histoire naturelle d’Angers, d’une fortification. Des vestiges de cette époque sont encore visibles.

Louis IX, devenu saint à l’issue des nombreuses croisades qu’il mena, aurait donc influencé l’histoire de l’Anjou. « Il était légitime, en cette année de commémoration du 8e centenaire de la naissance de Louis IX, de présenter une exposition retraçant le passage du monarque en terre angevine » précisent les représentants du Centre des monuments nationaux et du Conseil Général de Maine et Loire, les organisateurs conjoints de cette présentation dont l’objectif est de donner rendez-vous aux Angevins avec leur histoire.

Des œuvres et des objets pour certains inédits

Etienne Vacquet, commissaire, avec Guy Massin-Le Goff de l'exposition
Etienne Vacquet, commissaire, avec Guy Massin-Le Goff de l'exposition
Cette exposition est installée dans le Logis Royal du château, lequel fut en partie détruit par un incendie en janvier 2009 . « C’est la première fois depuis l’incendie que l’on utilise les étages supérieurs du logis du Roi René. Le public n’a jamais eu accès au niveau supérieur, ce sera l’occasion pour les Angevins et les touristes de le découvrir dans sa totalité », souligne Patricia Corbett, l’administratrice du château.

Ouverte au public du 10 octobre au 25 janvier, l’exposition « Saint Louis, Roi de France en Anjou » présente des œuvres d’art et des objets du XIIIe siècle, « pour certaines provenant de collections privées et inédites », précise Étienne Vacquet, le conservateur délégué des antiquités et objets d’art au Conseil Général de Maine et Loire, commissaire de l’exposition. « Ces œuvres permettent de mieux saisir le niveau des arts durant cette période du Moyen-Age en Anjou ».

Un niveau est consacré au monarque, montrant comment dans cette contrée de France se sont perpétués son souvenir, son culte et son image. Des œuvres plus récentes rappelant cette époque considérée comme l’une des plus glorieuses de la dynastie capétienne sont également présentées. La visite se termine par une présentation sur tablettes numériques et livres de l’histoire de Saint Louis. Une application permettant de suivre l’exposition est disponibles sur les stores Apple et Google Play sous le nom de « Saint louis roi de France en Anjou ». Des flashes codes sont apposés au droit des œuvres permettant aux possesseurs de téléphones intelligents d’en savoir plus.

etienne_vacquet_presente_l__exposition_saint_louis_roi_de_france_en_anjou.mp3 Etienne Vacquet présente l'exposition Saint Louis Roi de France en Anjou.mp3  (2.05 Mo)







Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Barreau le 10/10/2014 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez raison, ras le bol du roi René par-ci du roi René par-là...même si le personnage a été important pour Angers, à force de nous le servir et resservir à toutes les sauces, on en a oublié les autres...
Allez voir sous sa statue, au rond point: il y a eu aussi d'autres personnages qui ont fait les grandes heures de notre province Anjou








Angers Mag












Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51







cookieassistant.com