Angers sous le signe de la chèvre pour le nouvel an chinois


Rédigé par - Angers, le Dimanche 8 Février 2015 à 17:26


Un peu en avance sur la date officielle, l’Institut Confucius des Pays de la Loire et la communauté chinoise ont fêté le nouvel an chinois dans les rues d’Angers ce samedi. Un spectacle haut en couleur qui a permis aux Angevins, encore nombreux pour les soldes, de se transporter en Asie, l’espace d’un après-midi.



Le dragon du nouvel An dans les rues piétonnes d'Angers, suivi par un public enthousiaste
Le dragon du nouvel An dans les rues piétonnes d'Angers, suivi par un public enthousiaste
la rédaction vous conseille
Officiellement, les Chinois du monde entier  fêteront leur nouvel an le jeudi 19 février à 7h48 AM heure de Beijing (Pékin). Ils passeront de l’année du cheval à celle du Mouton de Bois ou de la chèvre. C’est pour permettre aux chinois angevins mais aussi les sino-parisiens qui assuraient le spectacle de samedi à Angers, de passer le nouvel An en famille, que l’Institut Confucius des Pays de la Loire avait décidé d'avancer légèrement le calendrier.
 
Si à Pékin le nouvel an réunit dans la rue et sur les places des millions de Chinois, - et oui ils sont très nombreux -, avec pétards et feux d’artifice, une spécialité locale, à Angers ils ne sont que 600. Alors forcément ça ne prend pas la même dimension, même si ça excite la curiosité des Angevins, nombreux dans les rues piétonnes le samedi après-midi.
 
On se bousculait donc autour du traditionnel dragon qui ondulait au-dessus de la foule, tenu à bout de bras par des danseurs de l’Association Française de Danse du Dragon et du Lion Chinois (AFDDLC, Paris), chacun tentant d’immortaliser l’instant sur son smartphone. Il vrai qu’un dragon chinois dans les rues d’Angers, accompagnés de la musique traditionnelle chinoise, ce n’est pas tous les jours.


« C’est une petite parcelle de Chine à Angers  », rappelait Christophe Béchu, en présentant l’Institut Confucius installé sur le Campus Saint Serge et organisateur de ces fêtes du nouvel an en centre-ville. «  Dans le prolongement du jumelage de notre ville avec Yantai, cet établissement apprend la langue et la culture chinoise à tous ceux qui s’intéressent à ce grand pays et organise de nombreuses rencontres et animations avec les écoles d’Angers et sa région ». L’institut accueille actuellement une petite exposition du dessinateur Li Kunwu , récemment primé au festival de BD d'Angoulême et qui reviendra en fin d’année pour une plus grande exposition au Grand Théâtre d’Angers.
 
Angers est jumelée depuis 2006 avec Yantai, une ville portuaire d’un million d’habitants située  à l'extrémité de la péninsule du Shandong. Cette province située à l'est de la Chine, sur la mer Jaune et la mer de Bohai, ne compte pas moins de 95 millions d’habitants.  Fait notable qui ne laisse pas indifférent le maire d’Angers : la région de Yantai est la principale région vinicole de Chine, avec un pôle végétal développé et un territoire pourvue d'un riche patrimoine historique.
 
Et pour marquer le lien avec cette région très éloignée, ce qui ne favorise pas vraiment le rapprochement, ce sont les Chinois installés à Angers et les associations d’arts martiaux locales, notamment les associations Wuxiquan (Kung fu et self défense à Avrillé) et Phung Hô Vo Dao (Arts Martiaux Vietnamiens à Tiercé) qui ont assuré l’essentiel du spectacle et des animations.
 
En fin d’après-midi, après la danse des lions emplumés, au pied du maire et de son adjoint à la culture, deux artistes de l’opéra chinois, Liu Zheng et Yang Yang, en costume de scène ont présentés, devant le Grand Théâtre d’Angers, quelques extraits des grands classiques de l’opéra pékinois. La veille, ils avaient créé la surprise dans le tramway angevin, sous les yeux médusés des passagers qui rentraient du travail.
 
Tout au long de l’après-midi, les Angevins, outre les spectacles ont pu gouter quelques spécialités du pays, mais aussi apprendre les jeux de stratégie qui passionnent les chinois ou encore se faire calligraphier un message personnel, intraduisible, sauf pour celui qui pratique couramment la langue chinoise et l’écriture des sinogrammes.
 
Une grande fête, très appréciée par les Angevins et une belle opération de promotion pour l’Institut Confucius. En attendant le vrai nouvel an chinois : 新年好  - xīn nián hǎo  (Bonne année)





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03