Attentat de Nice : hommage et recueillement à Angers


Rédigé par Ralitsa Dimitrova - Angers, le 18/07/2016 - 17:00 / modifié le 18/07/2016 - 19:43


En cette troisième journée de deuil national, la ville d'Angers a respecté une minute de silence à midi. Un rassemblement s'est tenu devant la mairie mais également devant la préfecture. Comme une triste sensation de déjà-vu planait sur les Angevins présents lors de ces temps de recueillement.



Attentat de Nice : hommage et recueillement à Angers
la rédaction vous conseille
Quatre jours après l’attentat de Nice, la mairie d’Angers a organisé un rassemblement en hommage aux 84 victimes du drame, sur le parvis de la mairie. Une minute de silence a donc eu lieu lundi midi sous un soleil de plomb.  Pour le maire d'Angers, Christophe Béchu, comme pour les Angevins, il y avait comme une impression de déjà-vu. «  C’est la troisième fois déjà que l’on se retrouve, mais il ne faut pas pour autant s’habituer. Il ne faut pas se résigner. Profitons de cette minute de silence pour que chacun puisse se recueillir et honorer le vivre ensemble. »

Le besoin de partager, c’est notamment ce qui a motivé Christelle à se déplacer depuis son lieu de travail : « Au départ, je ne pensais pas venir, mais tout compte fait, c’est d’autant mieux de pouvoir vivre ce moment en communauté et voir que l’on n’est pas seuls. » Pas seuls, donc, mais moins nombreux qu'en janvier et novembre 2016, selon certains Angevins : « Il y a eu un peu moins de monde que lors des attentats de Charlie notamment. » Chose qui s’explique sans doute en partie par la période estivale. Contrairement aux événements précédents, l’attentat n’a pas touché la capitale, mais les Angevins présents devant la mairie étaient tout autant concernés. 
«  C’est la troisième fois déjà que l’on se retrouve, mais il ne faut pas pour autant s’y habituer. Il ne faut pas se résigner » - Christophe Béchu

« J’ai des cousins qui habitent à Nice et ils étaient présents le 14 juillet, heureusement rien ne leur est arrivé mais je ressens beaucoup de douleur aujourd’hui. L’important c'est de ne pas de se laisser abattre et montrer que l’on ne cédera pas face au terrorisme », souligne Pascal, 65 ans.

A l’issue de la minute de silence, La Marseillaise a retenti devant la mairie où est inscrite la devise de la République. D’abord hésitants, les Angevins ont chanté à l’unisson l’hymne national. « Il s’agit un symbole fort qui incarne la République, c’est une manière d’exprimer le sentiment d’unité nationale », affirme Françoise, une enseignante de l'agglomération.

En marge de cette minute de silence, Christophe Béchu (Les Républicains) n'a pas caché « regretter les prises de parole et les réactions immédiates d'un certain nombre de personnes, qui n'apportent rien. » Une référence directe aux critiques virulentes de sa famille politique à l'endroit du gouvernement.
« Dans le même temps, on ne peut pas non plus ne rien dire et rester sans réaction face à ce type de tragédie : il faut prêter garde à ce que disent les gens, à la colère qui gronde face à ce gouvernement et qui n'est pas du tout la même qu'il y a un an. Il y a un curseur à trouver entre l'absence de récupération politique et le débat démocratique à faire vivre, dans ce contexte d'attentats. Si nous, opposition, nous taisons dans ce contexte et ne posons plus de questions, les gens se tourneront vers quelque choses qu'ils n'ont pas encore essayé...»



















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com