Au Quai, Inouïe illumine la face cachée de la Lune


Rédigé par - Angers, le Vendredi 21 Février 2014 à 10:16


Dix artistes sur scène, du matériel musical inconnu au bataillon des amateurs, le bruit d'un coeur qui bat puis 90 minutes d'anthologie : The Dark side of the Moon, l'opus studio légendaire des Pink Floyd, a ressuscité jeudi soir sur la scène du Quai. Bluffant.



La compagnie Inouïe, de Thierry Balasse, offre un spectacle d'anthologie, au Quai d'Angers.
La compagnie Inouïe, de Thierry Balasse, offre un spectacle d'anthologie, au Quai d'Angers.
la rédaction vous conseille
On dit souvent d'une danseuse que son génie réside dans l'impression de facilité qu'elle dégage une fois sur scène, masquant aux yeux des spectateurs les années de travail et de sacrifice.

C'est ce même génie qui s'est exprimé jeudi soir, sur la grande scène du Quai. Pas de pointe, ni d'entrechats, pour le coup, mais un voyage dans le temps -en 1973 exactement- pour aller à la rencontre de l'un des monuments musicaux du XXe siècle : The Dark Side of the Moon, des Pink Floyd.

Enregistré sur une période de deux ans dans les mythiques studios d'Abbey Road par le non moins mythique ingé son Alan Parsons, l'album concocté par les quatre Britanniques marque un tournant dans l'histoire du rock : il expérimente des synthétiseurs et des techniques d'enregistrement inédites.

Un révolution en même temps qu'une quadrature du cercle pour la bande à Gilmour : truffé d'expérimentations et de tâtonnements électro-sensibles, le bébé est tout bonnement injouable sur scène, dans sa version studio. Les Floyd comme l'ensemble des tribute band qui se succèdent depuis 40 ans utilisent donc des bandes play-back pour offrir un morceau de lune aux inconditionnels de l'album.

Un voyage aux sources du son

Archéologue ou chirurgien du son, c'est selon, Thierry Balasse a décidé de partir explorer dans le détail la face cachée de la Lune. Un an d'écoute intensive, avec son complice Laurent Dailleau, pour intégrer chaque parcelle de son, d'onde, de silence ou de timbre : bref, capter la substantifique moelle de Dark Side.

Pour le reste, "il m'a suffi de m'entourer des meilleurs musiciens", explique simplement Thierry Balasse.
Le résultat, c'est un spectacle musical unique en son genre : dix artistes qui reproduisent sur scène, avec le matériel d'époque, -"avec les ordinateurs modernes, ce ne serait pas intéressant et sans commune mesure avec l'original", assure Thierry Balasse- la version studio de l'un des albums les plus vendus au monde.

En arc-de-cercle, la formation traditionnelle du rock progressif entoure un ilot central qui réunit les synthé utilisés pour l'enregistrement originel. Des battements de coeur, et l'on plonge dans l'histoire du rock, avec une impression visuelle déconcertante. La voix de "l'intermittente" Elisabeth Gilly assoit le public sur "The Great Gig in the Sky", "Money" claque au rythme de la caisse enregistreuse et d'un journal qu'on déchire.

Rock épique, jazz, blues, le spectre des influences qui ont présidé à l'enregistrement de Dark Side of the Moon habitent chaque particule d'air ; les improvisations aux synthés éclairent d'un jour nouveau la face cachée de la Lune. Nous ne sommes plus au Quai, mais dans les studios d'Abbey Road. Aux sources du son.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03