Au coeur des Ateliers d'Angers (1/3) : la délicatesse


Rédigé par Cyril SIMON - Angers, le Mardi 26 Août 2014 à 22:14


Les Ateliers cinéma d'Angers (23-30 août), c'est aussi, depuis quatre ans, un laboratoire éphémère de réalisation de documentaire ouvert aux amateurs et professionnels. Mélina, Maria et Emmanuel, l'un des six groupes sélectionnés, ont choisi de consacrer leur travail à Béatrice, une retraitée angevine non-voyante, le temps d'un trajet de la place Lafayette au centre-ville d'Angers. Un projet sensible et original qu'Angers Mag suit jusqu'à sa projection aux 400 Coups samedi matin. Retour pour ce premier volet sur les deux jours de tournage.



Béatrice et la documentariste Maria, place du Ralliement.
Béatrice et la documentariste Maria, place du Ralliement.
la rédaction vous conseille
Lundi soir. 17h. La première journée de tournage s'achève. Mélina, quinze ans, se réjouit du travail effectué : "On a quasiment bouclé trois-quart des prises". Cette passionnée de cinéma ne voulait pas rater cet atelier de réalisation documentaire. Originaire de Niort, elle squatte bon nombre de festivals de cinéma, et compte bien devenir un jour réalisatrice ou metteur en scène. Elle le sait, la semaine qui l'attend, en compagnie de la documentariste argentine, Maria, et du futur responsable de la section cinéma au lycée Jean Renoir d'Angers, Emmanuel, s'annonce éprouvante mais surtout riche en enseignements. Sur un plan technique comme sur le plan humain.

Mélina est admirative : : "Béatrice est super. Toujours souriante et motivée, c'est une belle leçon de vie. Il ne faut pas croire, c'est une personne très active". Elles ne se connaissent que depuis 24h mais s'installe d'ores et déjà une belle complicité. Cette ancienne professeur d'anglais au lycée Chevrollier, et mère de deux enfants, a été touchée par la trame du documentaire.

Elle raconte la genèse de leur rencontre : " Le festival m'a contacté mercredi dernier car un groupe cherchait une personne aveugle. Je connais bien les personnes de Premiers Plans car j'assiste souvent à des conférences ou à des lectures de scénario. Au téléphone avec Emmanuel, cela s'est très bien passé, son idée m'a intéressée mais il avait surtout quelque chose en plus dans sa voix, qui m'a donné envie de l'aider". " Tout ce qui peut informer les gens sur ce handicap, je le fais avec plaisir" ajoute-t-elle, souriante.

"Prendre conscience du monde à partir des sons"

De l'autre côté de la voie, Maria fait un plan large avant que Béatrice ne monte seule dans le tramway.
De l'autre côté de la voie, Maria fait un plan large avant que Béatrice ne monte seule dans le tramway.
Emmanuel est l'homme à tout faire du groupe. "Toujours stressé" tant qu'il n'a pas d'images, il donne du rythme au tournage sans brusquer Béatrice. Cette semaine, c'est une sorte de répétition générale pour lui, avant sa première année à Renoir. Il prend néanmoins le temps d'expliquer la forme globale du film : " Le but est d'immerger le spectateur dans les conditions d'une personne non-voyante. On veut qu'il y ait une prise de conscience du monde à partir des sons. L'obscurité visuelle au début du film se transforme en 3D grâce aux sons.". Il a hâte de passer au montage, histoire d'apaiser ses doutes et de mettre des sons et des images sur ses pensées.

Ce lundi, ils font différentes prises. Place Lafayette, devant la station de tramway de la gare, dans la rame, place du Ralliement, rue des Deux Haies... Chacun passe à la caméra et au micro. Ils ont créé un parcours inédit pour l'occasion. Ils savent à quel point cela complique la tâche de Béatrice. Une des scènes place du Ralliement les oblige à la laisser seule au milieu de la foule. Maria est mal à l'aise : "Je suis triste parce qu'elle est toute seule" murmure-t-elle de son accent hispanique. Tous les trois ressentent la peur légitime de la "manipuler". Mais, pas de panique, Béatrice les rassure. Elle s'amuse même de cette aventure : " Ils me font passer par le parking, et par d'autres lieux où je n'ai pas l'habitude d'aller".

Une ambiance intimiste et fragile

Place du Ralliement, Mélina tient compagnie à Béatrice entre deux prises.
Place du Ralliement, Mélina tient compagnie à Béatrice entre deux prises.
S'ils la mettent "en danger", c'est pour retrouver cette "sensation de première fois" explique Emmanuel. Des dix minutes de film doit rejaillir la spontanéité du trajet. Elle comprend et se prête au jeu. Les pas sont parfois hasardeux mais Mélina n'est jamais très loin pour la guider. Des gestes tendres, jamais forcés.

Le lendemain, le programme est plus léger : refaire quelques prise puis enregistrer la voix off. "Ça se passe super bien. Elle est contente de ce qu'on lui propose, nous aussi". Béatrice met des mots sur ce qu'elle ressent : le vrombissement des voitures, le souffle du vent, les éclats de voix dans la foule, les jets d'eau de la fontaine.... L'objectif ? Interpeller le spectateur, dans une ambiance intimiste et fragile. A l'instar de ce début de semaine, en somme.

Prochain épisode : le montage, prévu mercredi et jeudi.

Le tournage en images


Le laboratoire des Ateliers Premiers Plans en quelques mots
Pour sa quatrième session, six films documentaires seront réalisés par des équipes de 3-4 personnes. Chaque groupe est composé d'amateurs et de professionnels. D'une durée de dix minutes maximum, ces créations devront composer autour du thème "Cris et chuchottements". Le réalisateur Xavier Liébard et la monteuse Cécile Guillard interviendront tout au long de la semaine.

Programme de la semaine :
Samedi 23 août (9h30-18h30 à l’hôtel Lancreau) : présentation, préparation et écriture
Dimanche 24 août : préparation écriture et premiers éléments de tournage
Lundi 25 et mardi 26 août : tournage en autonomie
Mercredi 27 et jeudi 28 août (9h30-19h30 à l’ISCEA à l'UCO) : montage
Samedi 30 août (10h30 aux 400 coups) : présentation publique des réalisations












Angers Mag












Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00







cookieassistant.com