Aux Ateliers d'Angers, les enfants s'initient au cinéma d'animation


Rédigé par Ralitsa DIMITROVA - Angers, le Mercredi 24 Août 2016 à 07:30


Dans le cadre des Ateliers d’Angers qui se tiennent jusqu’au 30 août, un stage de découverte du cinéma d’animation est proposé aux enfants de 6 à 15 ans. Créé en 2013 par Tant mieux prod, le projet En sortant de l’école permet chaque année à treize jeunes réalisateurs diplômés d’écoles françaises d’animation de réaliser un court métrage sur les mots d’un poète. Les jeunes Angevins se sont eux aussi prêtés à l’exercice, comme de vrais réalisateurs avec à la clé une diffusion aux 400 coups.



Les groupes devront avoir terminé leur animation d'ici ce mercredi soir, en vue de la projection vendredi.
Les groupes devront avoir terminé leur animation d'ici ce mercredi soir, en vue de la projection vendredi.
la rédaction vous conseille
Des mains se lèvent dans une ambiance quasi scolaire en cette fin de l’été à l’Hôtel Lancreau. Dans le cadre des Ateliers d’Angers, un groupe d’enfants et d’adolescents visionne les animations faites par de jeunes cinéastes, tout juste diplômés de leur école. Chaque dessin animé présenté dans la cadre du projet « En sortant de l’école » vient illustrer un poème de Desnos, Apollinaire ou encore Prévert. « Qu’est-ce quevous en pensez de cette animation ? C’est fidèle au poème ou plutôt libre comme interprétation ? », questionne Emmanuelle Gibault, membre de l’équipe du Festival Premier Plans. Les enfants jouent les critiques de cinéma, en sélectionnant les animations qu’ils ont le plus aimées et celles qui semblaient « assez bizarres »

Pendant trois jours, ces jeune stagiaires se retrouvent donc pour comprendre le travail des jeunes réalisateurs, afin de réaliser à leur tour leur propre film d’animation. Comme des professionnels. « Par groupes, les 28 enfants choisissent un poème qu'ils souhaiteraient illustrer à travers une animation. La première journée a permis d'imaginer les éléments du décor, aujourd’hui nous sommes dans la phase tournage », explique l’une des bénévoles qui encadre les enfants. Chaque groupe travaille sur un poème différent, et les idées ne manquent pas quant à la manière de les mettre en scène. Les techniques sont variables entre l’animation en deux dimensions à l’aide de dessins, ou bien la mise en place d’un décor en volume. L’un des groupes a notamment choisi d’illustrer le poème Le Cancre de Jacques Prévert à l'aide d'un décor de salle de classe, où les Playmobil font office d’élèves. 
 
"J’étais curieuse de découvrir le processus qui se cache derrière l’animation, ce n’est pas quelque chose que l’on peut découvrir autrement."

A l’aide de papier cartonné coloré, un deuxième groupe a choisi de représenter L’oiseau du colorado de Robert Desnos. « Cela demande de la patience de réaliser une animation, nous travaillons avec 12 images par seconde, les enfants s’aident d’un logiciel pour pouvoir se repérer d’une image à l’autre », explique Eloïse Ladan, intervenante jeune public le temps du Festival. Cette dernière encadre les 11-14 ans qui se sont appuyés sur des poèmes davantage destinés aux collégiens. 

« J’étais curieuse de découvrir le processus qui se cache derrière l’animation, ce n’est pas quelque chose que l’on peut découvrir autrement, explique Lily une jeune collégienne de 12 ans. Au départ, ça n’a pas toujours été simple de nous mettre d’accord dans l'interprétation du poème, mais une fois l'idée concrète en tête, on avance bien. » Pour illustrer le poème Bain de Soleil de Jacques Prévert, les adolescents ont représenté un navire qui avance sur l’eau, avec comme arrière plan un coucher de soleil peint à la gouache, ainsi que des nuages faits en coton. Des voix viendront notamment s’ajouter aux séquences filmées pour pouvoir valoriser les vers du poème.

Le résultat de ces trois jours de travail sera présenté vendredi au cinéma Les 400 coups. Les enfants y présenteront leur choix de 10 animations, parmi celles réalisées par les jeunes réalisateurs diplômés, ainsi que leur propres créations. Le jeune cinéaste Loïc Espuche sera également présent pour présenter son animation autour du poème d'Apollinaire, Mutation. Il aura certainement l'occasion d'échanger avec les jeunes de l'atelier autour de leur expérience de trois jours.












Angers Mag












Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06







cookieassistant.com