Bientôt des bus hybrides à Angers


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 19/01/2011 - 19:38 / modifié le 20/01/2011 - 23:30


Ils sont réputés plus silencieux, plus confortables et surtout plus respectueux de leur environnement : les bus hybrides vont bientôt débarquer à Angers. Nantes Métropole et Angers Loire Métropole ont initié un groupement de commande pour l’acquisition de bus articulés hybrides avant la fin 2011.



Un bus hybride à Brugge en Belgique.
Un bus hybride à Brugge en Belgique.
Comme la voiture de monsieur tout le monde, le bus hybride associant un moteur thermique et un moteur électrique est devenu une réalité. A Paris, la RATP teste actuellement des bus proposés par le constructeur MAN, sur des lignes urbaines classiques et des sites propres.

Ces bus permettent de réduire théoriquement la consommation de carburant de 20 à 25% et de récupérer l’énergie pendant le freinage pour la redistribuer de façon purement électrique. Ces bus sont pour la plupart équipés d’un système dit « Stop & Start », lequel coupe le moteur lorsqu’il n’est pas utile. Fini donc les bus tournant au ralenti lorsqu’ils sont arrêtés au feu rouge ou pour embarquer des passagers.

Les constructeurs d’automobile mais aussi de camions et transports en commun ayant fait du développement durable une priorité, surtout en terme d’image, on devrait voir sur nos routes et dans nos villes des véhicules, gros ou petits de plus en plus propres, plus silencieux et moins gourmands en carburant.

C’est aussi une priorité pour de nombreuses villes comme Angers et Nantes dont les métropoles ont mis en place, avec d’autres collectivités françaises, un groupement de commande permettant d’acquérir des bus hybrides articulés avant la fin 2011 pour une livraison à l’horizon 2012/2013.

Les agglomérations de Nantes et d’Angers et toutes celles intéressées par ce partenariat innovant se réunissaient aujourd’hui, mercredi 19 janvier 2011, au Parc des Expositions de Nantes Métropole pour une journée d’information sur l’ensemble de l’opération.

De nombreux élus et responsables des transports étaient présents pour échanger sur cette proposition laquelle répond, selon la Ville d’Angers à « la triple urgence écologique (diminution des émissions de CO²), économique (réduction des coûts dans un contexte de diminution des dotations de l’État) et sociale (proposer un service de transports de qualité pour tous) ».

Cette rencontre est représentative des politiques en matière de transports par de nombreuses collectivités, mais aussi de la synergie entre deux villes jadis opposées sur de nombreux points. Les habitants des cités concernés ne peuvent que s’en réjouir.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag