Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 22 Novembre 2014







Bus-Tram à Angers : plus clair et plus efficace


Rédigé par Yannick Sourisseau - Le 09/05/2011 - 17:57 / modifié le 10/05/2011 - 11:25


A un peu plus d’un mois de l’ouverture de son unique ligne de tramway, Angers Loire Métropole dévoile son nouveau réseau de transports urbains. Tous les angevins ont reçu ce jour un plan et les informations permettant une bonne utilisation de ce nouveau réseau qui entrera en service le 25 Juin prochain. A cette date il ne s'appellera plus COTRA, mais IRIGO.



Bus et tramway, les deux composantes du réseau Irigo
Bus et tramway, les deux composantes du réseau Irigo
On ne veut plus que l’agglomération congestionne. On incite fortement les angevins à prendre le réseau Bus-Tram pour effectuer leurs déplacements en zone urbaine », déclarait ce matin Bernadette CAILLARD-HUMEAU, vice présidente de l’agglomération en charge de la mobilité. Elle n’a pas ouvertement déclaré la guerre aux automobiles, mais c’est tout comme. Ces dernières, et la plupart des conducteurs s’en sont déjà aperçus, la voiture n’est plus la bienvenue en centre ville d’Angers.

« Pendant 9 jours, du 25 Juin au 3 Juillet, les angevins pourront essayer le tram gratuitement. C’est la première fois qu’une ville fait ça en France », poursuit l’élue avant d’ajouter : « l’essayer, c’est l’adopter ».

Normalement et comme l’affirment tous ceux qui ont planché sur l’association « Bus-Tram », le nouveau réseau serait plus lisible et mieux adapté aux développements de l’agglomération. Pour cela, outre la ligne de tram qui traverse la zone urbaine du Nord au Sud, d’Avrillé à la Roseraie, 5 lignes dénommées « Métropoles », vont assurer le complément du tram. Elles sont rapides, un bus tous les 6 minutes et directes vers le centre ville. De Belle-Beille, Monplaisir, Saint Sylvain d’Anjou, Trélazé, les Ponts de Cé, Saint Barthélémy et Beaucouzé, les angevins pourront rejoindre le Boulevard Foch, en centre ville, en une douzaine de minutes. Un record puisque auparavant ces mêmes lignes mettaient 30 à 40 minutes.

A ces lignes s’ajouteront : la ligne dite « Circulaire » (Ligne 5) qui permettra de lier les zones résidentielles aux pôles commerciaux, la ligne « Belle-Beille Express », permettant de relier directement le campus universitaire au centre ville et sept lignes « Citadines », pour compléter ce maillage. Enfin douze services suburbains assureront la desserte des communes de seconde couronne.

Quelques arrêts vont disparaître au passage, « une demi-douzaine » selon Bernadette Caillard-Humeau. « Mais il suffira de faire une centaine de mètres pour retrouver une ligne. Tous ces tracés ont été étudiés avec les comités consultatifs de quartier. ».

Autre point fort de ce réseau, considérablement modernisé avec l’arrivée du tram, les arrêts qui permettront désormais aux personnes à mobilité réduite d’accéder facilement au bus. Sur les 600 arrêts urbains, 200 sont ou vont devenir rapidement accessibles. Les autres seront réalisés d’ici 2015.

Ce nouveau réseau facilitera « l’intermodalité » au sein de l’agglomération puisqu’il pourra s’utiliser en complément du train et des cars du Département, du vélo grâce à l’installation de parcs sécurisés à proximité des lignes et même de l’automobile, des parkings gratuits, accessibles à ceux qui s’acquitteront d’un titre de transports étant positionnés aux extrémités de la ligne de tramway. Tout est donc mis en œuvre pour que le flux des automobiles se réduise considérablement en centre-ville.

Pour circuler sur ce réseau « new-look » fini le billet, désormais les usagers disposeront de la carte « ATOUT », une carte rigide, format carte de crédit et surtout sans contact. Il suffira d’entrer dans le bus ou le tram à proximité d’une borne pour être enregistré. Cette carte pourra être préchargée ou permettre le post-paiement, une facture étant émise en fin de mois. Pratique pour les utilisateurs occasionnels. Cette carte qui dispose d’une puce électronique permettra à terme d’accéder dans les bibliothèque et établissements culturels. Elle pourra être rechargée dans les bornes disposées aux arrêts du tramway, mais aussi place Lorraine et également sur internet.

Avec tous ces améliorations, Angers Loire Métropole et Kéolis, l’exploitant, attendent une augmentation de la fréquentation, laquelle pourrait atteindre 14,5% selon les estimations, c'est-à-dire passer de 27.5 millions en 2008 à 32.2 millions en 2011. Les angevins se laisseront-il tenter par ces moyens de transports, l’avenir nous le dira. En attendant le tramway est bien là et il ouvrira ses portes aux premiers voyageurs gratuits le 25 juin prochain.

Télécharger les plans du nouveau réseau IRIGO




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com