Ceci n’est pas un essoufflement


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le 02/06/2016 - 15:40 / modifié le 03/06/2016 - 19:21


Parti du CHU, où quatre services étaient aujourd’hui en grève, mobilisés contre le manque d’effectif, c’est un maigre cortège contre le projet de loi travail qui s’est élancé dans les rues angevines jeudi matin. Les manifestants parient sur la grande journée de mobilisation du 14 juin.



Comme la semaine passée, ce sont les personnels hospitaliers qui ont défilé en tête de cortège.
Comme la semaine passée, ce sont les personnels hospitaliers qui ont défilé en tête de cortège.
la rédaction vous conseille
Pour une fois les syndicats et la police sont tombés d'accord : ils étaient 500 à défiler dans les rues angevines ce jeudi matin, à l'appel des six organisations mobilisées depuis le mois de mars (CGT-FO-FSU-Solidaires-Unef-UNL). Comme la semaine dernière, ce sont les blouses blanches du CHU qui ont remplacé les étudiants et les lycéens en tête de cortège jusqu’au début du mois de mai. Croisé, Armstrong, lycéen fidèle du mouvement avoue : « On est plus là en tant que renfort. Il faut chercher les drapeaux Unef et UNL mais on est toujours là, on pourra dire qu’on était présent ».
 
Tout le monde ne pourra pas s’en vanter mais hors de question de parler d’essoufflement dans les rangs du cortège. « Chaque manifestation dément cette notion d’essoufflement. Le mouvement continue au contraire, il y a plein de catégories nouvelles qui, semaines après semaines, entrent dans la contestation », revendique Yann Béliard de Lutte Ouvrière.
 
Si « ce n’est pas un essoufflement », pour Pascal Bouvier non plus, le secrétaire de l'Union départementale CGT trouve tout de même des explications à l’épaisseur du cortège : « Il faut savoir que des Assemblées générales se sont tenues ce matin et que celles-ci sont de plus en plus fournies. C’est aussi important pour construire un mouvement de convergence en vue du 14 juin à Paris (date du mouvement de grève générale et nationale, NDLR). Aujourd‘hui, ce n’était pas une date nationale ». Avant d’évoquer, en parallèle des actions menées dans la rue, le lancement d’une votation citoyenne, menée par l’intersyndicale avec, comme objectif celui d’ « aller voir les salariés qui ne sont pas encore convaincus qu’il faut se mobiliser et de décrypter le projet de loi ».
« Aux urgences, c’est un exemple de ce qui se passe quand l’austérité pousse à faire des économies sur les embauches »
C’est donc du CHU, où quatre services étaient aujourd’hui en grève, qu’est parti le cortège. « Aujourd’hui, nous avons fédéré un nombre de services plus important que la semaine dernière : les urgences, le laboratoire des urgences, les ambulances et Saint-Barthélemy », détaille Emmanuel Dubourg, secrétaire FO du CHU d’Angers. « L’hôpital est fédéré pour dire stop ! Assez de ce fonctionnement à effectif constant avec toujours plus de missions ». « On a déjà des conditions de travail extrêmement difficiles », reprend Marie-José Faligant, responsable de la CGT au CHU. « Nous sommes en insuffisance de personnel dans beaucoup de services ».
 
Des revendications qui, pour beaucoup, épousent tout à fait celles des opposants au projet de loi travail, à l’image de Yann Béliard : « Les deux mouvements se rejoignent, le recul des conditions de travail a lieu aussi bien au CHU que dans le monde du travail. Aux urgences, c’est un exemple de ce qui se passe quand l’austérité pousse à faire des économies sur les embauches ». Une logique partagée par Pascal Bouvier : « Ce qu’ils portent aujourd’hui, c’est un manque de moyens et le projet de loi El-Khomri, ce sera aussi un manque de moyen pour les salariés pour travailler. Tout ça est lié ».
 
Au CHU, la grève a été revotée pour jeudi prochain avant la grande journée de mobilisation du 14 juin.
 












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com