Christiane Hessel : "nous sommes dans une période de danger"


Rédigé par - Angers, le 18/06/2013 - 18:08 / modifié le 18/06/2013 - 22:28


Révélé aux plus jeunes d'entre nous via son livre « Indignez-vous », Stéphane Hessel fut, avant d’être diplomate et écrivain, un résistant de la première heure. Pour l’anniversaire de l’appel du 18 juin 1940, la Ville d’Angers a donné son nom à une allée du quartier Desjardins. La plaque a été dévoilée mardi matin en présence de sa veuve, Christiane Hessel.



Christiane Hessel, au centre, lors de la cérémonie organisée ce matin dans le quartier Desjardins
Christiane Hessel, au centre, lors de la cérémonie organisée ce matin dans le quartier Desjardins
la rédaction vous conseille
Les difficultés économiques et les tensions sociales que connaissent la France et l’Europe tout entière créent les conditions d’un repli sur soi accompagné d’une radicalisation d’une frange de la société. »

En découvrant ce mardi matin, une plaque de rue au nom de Stéphane Hessel, ainsi qu’une stèle rappelant son engagement dans la défense des Droits de l'Homme, Frédéric Béatse, le maire d'Angers, n'a pas manqué de relier le combat de l'auteur d' "Indignez-vous", au contexte politique et social du moment qui voit les manifestations d'extrémisme se succéder en Europe, en France et même à Angers.

Au delà du devoir de mémoire, en ce jour anniversaire de l’appel à la résistance du peuple français par le Général de Gaulle en Juin 1940, le maire d'Angers a voulu rappeler que « la lutte contre la bêtise, la haine, l’intolérance et l’ignorance, comme celle menée par les glorieuses figures de la résistance parmi lesquelles Stéphane Hessel, n’est jamais terminée ».

Christiane Hessel qui a visiblement apprécié cette attention portée à son mari et à cette sombre période de notre Histoire, a appelé à « résister contre ce qui se dessine dans notre pays ».

« Cette période de crise risque d’engendrer, comme la précédente, le fascisme et le nazisme. Nous sommes dans une période de danger, on doit être extrêmement vigilant et lutter par tous les moyens », affirmait Madame Hessel avant de se rendre, à l’invitation d’un artiste angevin, découvrir un imposant portrait de son mari collé sur le mur d’un ancien entrepôt voisin du quartier Desjardins.

L'hommage personnel d'un artiste angevin

Alain Guilloteau (AL1) et Christiane Hessel devant le portrait de son défunt mari
Alain Guilloteau (AL1) et Christiane Hessel devant le portrait de son défunt mari
Ce portrait au pastel est l’œuvre d’Alain Guilloteau, alias « AL1 », un artiste qui n’en est pas à son premier coup d’essai. Dernièrement, il a collé un portrait de Gandhi et de Marie Talet, deux autres grands résistants et humanistes, sur des balustrades de chantier.

Militant lui-même, notamment dans le domaine de l’environnement, Alain Guilloteau s’est beaucoup intéressé au personnage de Stéphane Hessel « pour tout ce qu’il représente ». Profitant de la venue de sa veuve il a tenu à lui rendre un hommage personnel.

« Avec tout ce qui se passe en France, avec ces mouvements de haine relayés par tout le monde, il me semblait important de réaliser ce portrait. C’est dans ma philosophie de vie, de faire en sorte de contribuer à l’éducation de la jeune génération dans le bon sens du terme », a t-il expliqué en présentant son travail.

Ce portrait éphémère, puisqu’il disparaitra avec les assauts de la pluie et du soleil, a été réalisé sur des chutes de papier d'un quotidien local, puis collé sur le mur. « Il ne détériore rien. Il est entièrement biodégradable » a pris soin d'ajouter l’artiste.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par AL1 le 18/06/2013 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci.
Fatigué mais heureux d'avoir pu rendre hommage à ma façon à ce grand monsieur.
Portrait au pastel, format 3m60 x 2m60.
Encore plein d'émotions dans le cœur et dans les yeux pour cette extraordinaire rencontre avec Mme Hessel.
A bientôt..

2.Posté par Rousselot le 19/06/2013 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Alain!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par Anjou le 19/06/2013 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo AL1
Que ce soit un artiste qui reçoive Madame Hessel, c'est bien plus sincère que les discours politiques ayant accompagné cette venue.
D'où viennent ces dangers évoqués? De qui viennent-ils ? Trop facile de faire de belles phrases.
C'est une belle photo que celle de cette dame et de l'artiste.
Merci encore.
Anjou

4.Posté par Tonton Flingueur le 20/06/2013 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à l'artiste pour sa sincérité. On ne peut pas en dire autant pour les politiques dont on attend qu'ils arrêtent de brader le programme du conseil national de la résistance si cher à Stéphane Hessel.

5.Posté par Nicolasticot le 21/06/2013 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à l'artiste en effet pour ce bel hommage. Dommage toutefois que cette cérémonie serve la soupe à la municipalité, car c'est bien contre le pouvoir en place qu'il faut s’indigner !















Angers Mag