[Chronique] Le dialogue de l’actu / Les hommes en rouge


Rédigé par François-Xavier HELBERT - Angers, le 23/12/2016 - 07:45 / modifié le 26/12/2016 - 09:23


L’actualité souffre régulièrement de contradictions qui illustrent sa complexité. L’ambition de cette chronique n’est pas de les dénouer mais de les rendre vivantes dans le cadre d’un débat-miroir. Les hommes en rouge, ça vous parle ?



Arrivée du Père Noël lors de l'ouverture de Soleil d'Hiver à Angers (photo Thierry Bonnet / Ville d'Angers).
Arrivée du Père Noël lors de l'ouverture de Soleil d'Hiver à Angers (photo Thierry Bonnet / Ville d'Angers).
la rédaction vous conseille
En cette fin d’année, un couple s’interroge sur l’importance des rituels à transmettre.

" Il serait peut-être temps qu’on leur avoue la vérité cette année ?
 
- A propos des hommes en rouge ? Je me demande si ce n’est pas un peu tôt tout de même. Tant qu’ils peuvent conserver une part d’idéal dans ce monde troublé, je préfère ne rien déflorer de leur utopie.
 
- Peut-être mais s’ils l’apprennent par d’autres, tu crois que ce sera mieux ?
 
- C’est vrai, je n’y avais pas pensé. Ce rituel réunit tellement d’intérêts que je doute qu’un discours viennent le briser. Pourtant, cela devient vraiment indispensable. Il faudrait vraiment qu’un mouvement s’élève contre cette tromperie.
 
- Mais qu’est-ce qui t’empêche de le leur dire, toi ? Tu as peur de leur réaction ?
 
- Un peu. Et surtout, je suis mal à l’aise avec l’idée de leur avouer que je leur ai menti depuis tout ce temps.
 
- Tout le monde procède de la sorte. Si c’est un mensonge, il est partagé collectivement et arrange beaucoup de monde. Les commerçants en font leur beurre, sans compter la part de magie que cela apporte à l’ensemble de la société. Chacun accepte confortablement une part de rêve pour vivre mieux.
 
- Remarque à bien y regarder, nous n’avons jamais rien dit. C’est bien eux et eux seuls qui se sont mis à y croire. Et ce, sous la pression d’une société en quête de sens.
"C'est un peu mes propres rêves d’enfance qui s’envolent en fumée dans la cheminée des désillusions. J’y ai toujours cru moi au lendemain qui chantent fait de traîneaux et de cadeaux aux plus pauvres."
- Enfin tu acceptes de le reconnaître. Ce n’est pas trop tôt. Il faut arrêter la culpabilisation. Enfant comme adulte, chacun demeure responsable d’alimenter ses propres croyances tant qu’il le sent nécessaire. Et les raisons de les dépasser sont propres à chacun et prennent le temps qu’il faut.
 
- Je le sais bien. Mais c’est un peu mes propres rêves d’enfance qui s’envolent en fumée dans la cheminée des désillusions. J’y ai toujours cru moi au lendemain qui chantent fait de traîneaux et de cadeaux aux plus pauvres.
 
- Il faut que tu acceptes l’idée que nous vivons à présent une autre époque. Les repères changent, les idéaux ne sont plus les mêmes. A travers les images qu’ils, les scènes dont ils sont témoins ou encore les paroles qu’ils entendent, les enfants sont de plus en plus tôt plongés dans une réalité sans filtre.
 
- D’accord mais à côté de cela, je connais des tas d’adultes qui se satisfont encore très bien du doux rêve d’un homme providentiel qui surgirait du passé comme par enchantement.
 
- Et crois-tu que ce sont précisément, ces gens-là qui contribueront à faire advenir demain ?
 
- Des hommes en rouge, les rues en regorgent chaque année, dès qu’une nouvelle échéance se fait jour.
 
- Tu sais très bien que c’est devenu un fonds de commerce.
 
- Allez, cette année encore on va voter histoire de contribuer à notre engagement citoyen. Et puis l’année prochaine, on avoue aux enfants que leur avenir est entre leurs mains. De notre côté on n’aura rien à se reprocher. Nous nous sommes acquittés de notre part du boulot. 









1.Posté par Dampierre le 23/12/2016 08:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selon la tradition, Nicolas de Myre, autrement dit saint Nicolas, est le personnage qui a servi de source d'inspiration au "Père Noël" parce son hagiographie rapporte qu'il a ressuscité trois enfants assassinés par un horrible boucher. Ce miracle lui

Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag















Angers Mag : #Angers Très Tôt en Scène, célébration du spectacle vivant @FestivaldAnjou... https://t.co/4yok4QvjUu https://t.co/ajlk04o2yE
Vendredi 24 Mars - 18:42
Angers Mag : #Angers #Reportcité Martina Bolognesi, ambassadrice de @PiseAngers @Angers https://t.co/0PVeRMvM8t https://t.co/0kZX26wFnR
Vendredi 24 Mars - 07:52
Angers Mag : #Angers Radio You : jeunes curieux, à l'antenne ! @RadioGangers @Angers @Prefet49 https://t.co/Evcg9cAYvI https://t.co/kK4h9Xdu9H
Vendredi 24 Mars - 07:32
Angers Mag : #Angers Roulements de tambours : le 5e festival @levitationfr ce sera les 15 et 16 septembre @LeQuai @lechabada… https://t.co/VDuSYctJAf
Jeudi 23 Mars - 17:44


cookieassistant.com