Cirque[s] : Johann Le Guillerm, le chapiteau est son labo


Rédigé par - Angers, le Lundi 3 Mars 2014 à 07:33


Jusqu'au 8 mars, le festival Cirque[s] réunit de nouveau au Quai, ce qui se fait de plus audacieux dans le monde circassien contemporain. Equilibriste, jongleur, créateur et manipulateur d’objets hors norme, Johann Le Guillerm sera là. Et c'est un événement !



Johann Le Guillerm, manipulateur d’objets hors norme (© Ph. Cibille)
Johann Le Guillerm, manipulateur d’objets hors norme (© Ph. Cibille)
la rédaction vous conseille
C'est quoi prendre des risques au cirque aujourd'hui ? Depuis sept ans, avec une patiente conviction, Christian Mousseau-Fernandez, et l'équipe de programmation du Quai à Angers ont choisi d'associer le public angevin à cette interrogation. Pas pour l'ennuyer dans d'interminables palabres. Mais en lui présentant sur quelques jours, tout simplement, ce que la création circassienne produit aujourd'hui de plus novateur en France et à l'étranger. C'est tout l'objet du festival Cirque[s] dont la 7e édition va s'enrichir début mars d'une journée supplémentaire, pour répondre à un succès croissant et « faire se rencontrer autour des artistes plus d’humanité encore », selon la formule de Christian Mousseau.

L'humanité, parlons-en. Elle est de toute évidence au coeur du travail de Johann Le Guillerm, l'une des têtes d'affiche de l'événément qui réunira au total neuf compagnies. Natif de Pruillé-le-Chétif, un petit village de la région du Mans, cet équilibriste et manipulateur d'objets est sorti en 1989 de la toute première promotion de l'Ecole nationale des arts du cirque avec les félicitations du jury. Et accessoirement, un chemin artistique à tracer. Ses premiers pas le conduisent sous le célèbre chapiteau d'Archaos puis celui du Théâtre Dromesko où il participe à la création de La Volière, un spectacle joué plus de 350 fois en France et en Europe. Dans la foulée, il fonde avec d'autres le Cirque O avant de créer en 1995 son premier solo « Où ça ? ».

« L’art total »

(© Ph. Cibille)
(© Ph. Cibille)
Un an plus tard, Johann le Guillerm reçoit le Grand prix national du cirque. Il n'a que 27 ans. Et, bien plus que des titres, une incommensurable soif d'exploration. Au début des années 2000, après cinq ans de tournée, il part pendant 18 mois faire un tour du monde pour « se confronter aux déséquilibres de mondes handicapés, traumatisés et aux fonctionnements tribaux ».

A son retour, il se « fixe » comme artiste associé au parc de la Villette où il commence des travaux de recherche et de création autour « du Point ». « Il s'agit du point en tant que matière, comme plus petit élément identifiable. Je voulais essayer de comprendre de quoi était fait l'essentiel, l'irréductible », tente d'expliquer l'artiste. Autant dire un chantier sans fin qui, loin de l'effrayer, alimente sans cesse depuis, son processus créatif.

« Ça ne m'intéresse pas de tout casser pour recommencer. Je travaille aujourd'hui une matière qui s'étoffe et que je renouvelle », éclaire Johann Le Guillerm. Que peut bien donner cette matière sous chapiteau ? Visuellement, c'est un défi où l'artiste se confronte à « d’invraisemblables mécaniques » en bois, en métal, des machines, des objets – Johann Le Guillerm parle de « partenaires » – qu'il a conçus au cours de ses recherches.

« En tant que spectateur, on est à la fois dans une proximité presque physique avec lui, et dans un ailleurs insaisissable. C'est quelqu'un qui frôle l'art total », complète Christian Mousseau. Chercheur aux frontières de l'art et des sciences, poète du mouvement, énigmatique et secret, Johann Le Guillerm s'est, par la force des choses, construit une image singulière dans le monde circassien. A part, mais respecté et ultra convoité. Voilà plusieurs années déjà que l'équipe du Quai espérait le faire venir à Angers. D'où le parfum d'événement qui entoure sa venue en mars prochain.

« Secret », Johann Le Guillerm – Cirque Ici, au Quai à Angers (adultes et enfants à partir de 10 ans). Mardi 4 et jeudi 6 mars à 18 h, vendredi 7 et samedi 8 à 19 h 30. Tarif : 15 € avec le Pass Festival. Rencontre avec l’artiste à l’issue de la représentation le jeudi 6.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com