Commerces ouverts le dimanche, la gauche de la gauche critique


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 15/12/2013 - 13:04 / modifié le 15/12/2013 - 13:04




Commerces ouverts le dimanche, la gauche de la gauche critique
Ils en veulent particulièrement au Parti Socialiste. Alors que les commerces du centre-ville et les grandes surfaces d'Angers profitent ce dimanche de l'autorisation d'ouverture accordée par le maire d'Angers, plusieurs partis et mouvements, situés à la gauche du PS, pointent un cadeau de Noël empoisonné offert aux travailleurs du commerce.

"L’autorisation accordée par le maire d’Angers (F. Béatse) d’ouvrir les commerces les dimanches 15 et 22 décembre est un scandale que nous dénonçons" écrivent dans un communiqué commun, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA49), Parti de Gauche et Ensemble, un mouvement rassemblant plusieurs composantes du Front de Gauche.

Ces derniers ne voient aucun avantage à cette ouverture dominicale pour les employés des magasins d'abord : "S’ils refusent d’être « volontaires », les salariés du commerce en CDI sont souvent montrés du doigt par leur employeur, sans parler des salariés en CDD qui sont de fait obligés de se porter volontaires. De plus, cette autorisation oblige les petits commerçants à ouvrir en raison de la concurrence des grands magasins et de la grande distribution."

D'un point de vue économique, là-encore, aucune justification selon eux : "Rien ne justifie cette ouverture alors que Noël est un mercredi ! Toute personne est à même de faire ses courses pendant les jours d’ouverture du mois de décembre. Cette ouverture ne changera rien économiquement car le pouvoir d’achat n’est pas extensible (...). Et dire que l’UMP et le PS regrettent parfois que des parents ne s’occupent pas assez de leurs enfants : quel beau discours hypocrite !"

Et les différents signataires de fustiger les intentions affichées par le gouvernement PS-EELV de "donner comme étrennes le passage de 5 dimanches annuels à 12 dimanches…". Et de se joindre à l'appel au boycott des commerces, soutenu par les différents syndicats de salariés.










1.Posté par Webduweb le 18/12/2013 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un pied dans l'engrenage. Le jour où le dimanche sera devenu un jour banal comme les autres, un "jour ouvrable", payés à la petite semaine, les pauvres salariés et salariées se mordront la langue...

2.Posté par Webduweb le 20/12/2013 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voulais dire qu'il s'en mordront les doigts















Angers Mag