Denis Griffon, futur patron de Terra Botanica


Rédigé par - Angers, le 21/11/2014 - 07:54 / modifié le 21/11/2014 - 19:20


Homme de communication et ancien directeur de cabinet de Bruno Retailleau, le président du Conseil général de Vendée, Denis Griffon vient d'être recruté comme chargé de mission au Conseil général de Maine-et-Loire. Il prendra officiellement la barre de Terra Botanica dans quelques semaines.



Denis Griffon, futur patron de Terra Botanica
la rédaction vous conseille
Christian Gillet, le président du Conseil général de Maine-et-Loire, a lâché son nom jeudi soir lors de l'émission Quai des Carmes, dont il était l'invité sur Angers Télé, Le Courrier de l'Ouest et Angers Mag Info. Le nouveau patron de Terra Botanica est connu. Présent lui-même lors de l'enregistrement de l'émission, il s'appelle donc Denis Griffon.

Né en 1968 à la Séguinière près de Cholet, il est âgé de 46 ans, marié et a deux enfants. C'est avant tout un professionnel de la communication. Denis Griffon a commencé sa carrière comme journaliste professionnel sur la radio Alouette. Il a intégré ensuite le Conseil régional des Pays de la Loire en 1998 où il est devenu Directeur de la Communication puis Directeur de Cabinet.

Il a quitté la Région en 2004 puis, après une expérience dans l’Industrie comme cadre administratif, il est retourné en Vendée en 2007 pour créer « TV Vendée », une chaine de télévision locale gérée par la SAEM Vendée Images, qu’il a dirigée jusqu’en octobre 2010.

Il est devenu ensuite Directeur de cabinet de Bruno Retailleau au Conseil général de la Vendée, où il a pris en charge la communication et les grands événements vendéens, dont le départ du Tour de France 2011, le lancement du Vendéspace ou encore le Vendée Globe 2012-2013.

Une baisse du prix d'entrée la saison prochaine

"Denis Griffon est reconnu pour ses qualités de développeur de projet et de manager. Gestionnaire expérimenté, il connaît parfaitement les rouages des collectivités territoriales et des structures parapubliques" assure le Conseil général de Maine-et-Loire dans un communiqué.

L'intéressé le sait, il lui en faudra des qualités pour redresser la barre de Terra Botanica qui a connu cette saison une lourde chute de fréquentation et de chiffres d'affaires (1), obligeant le Conseil général à lui verser une dotation exceptionnelle d'1,7 millions d'euros pour remettre ses compteurs à zéro. "L'objectif est de revenir à 250 000 visiteurs payants" a bien précisé Christian Gillet jeudi soir sur Angers Télé, annonçant du même coup une baisse à venir du ticket moyen d'entrée de l'ordre de 10%.

Denis Griffon n'est pas encore officiellement directeur de Terra Botanica. Sa nomination ne devrait intervenir qu'après la constitution du Groupement d'Intérêt Public appelé à remplacer la Société d'économie mixte qui porte le parc depuis sa création. Ce GIP devrait intégrer la Ville et l'Agglomération d'Angers parmi ses actionnaires, selon des modalités qui sont en cours de négociation.

(1) Fréquentation : 184 000 visiteurs mais seulement 129 000 payants, soit 30 000 de moins qu'en 2014. Chiffre d'affaires : 2,87 millions d'euros contre 3,355 en 2013.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Tonton flingueur le 21/11/2014 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vendéen n'est pas angevin, si le CG 49 ne le bride pas, il peut faire connaître le parc avec réussite comme les manifestions vendéennes savent se faire connaître.
homme de communication: espérons qu'il fera tout pour faire connaitre ce parc afin de faire venir des visiteurs de la France entière.








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com