Des cheveux blancs à se faire sur le front de l’emploi…

[DOSSIER] Economie angevine : "Ça s'aggrave Docteur ?" (4/5)


Rédigé par - Angers, le 16/10/2014 - 07:53 / modifié le 16/10/2014 - 21:46


Dans le département, la situation de l’emploi n’est guère plus glorieuse qu’au plan national. La nouveauté, c’est que le bassin d’Angers est celui où elle évolue le plus vite. Et pas dans le bon sens.



Des cheveux blancs à se faire sur le front de l’emploi…
la rédaction vous conseille
Des flèches rouges qui pointent vers le haut. C’est ce que l’on retire d’un rapide coup d’œil sur le dernier document mensuel du marché de l’emploi départemental, édité par Pôle Emploi, fin septembre. Qu’y voit-on précisément ? Qu’en un an, le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois (catégorie A) a augmenté de 6,3 % sur le Maine-et-Loire. Surtout, le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée a pris 12,5 points sur la même période. « C’est là que la bât blesse », analyse le directeur territorial de Pôle emploi, Guy Letertre. « C’est bien le ralentissement des sorties de chômage qui crée l’aggravation générale de la situation ».

L’analyse est d’autant plus prégnante sur le bassin d’Angers. Les demandes d’inscription à Pôle emploi ont baissé d’environ 4 % depuis un an, mais il y a autour de 1 000 chômeurs de plus que l’année dernière. « Le bassin d’Angers est, dans le département, celui où le nombre de demandeurs d’emplois augmente le plus vite », tranche Guy Letertre.

Il y a deux ans, dans ces mêmes colonnes, il soulignait la nécessité pour le territoire de « trouver de nouveaux relais de croissance ». Force est de constater qu’on n’y est pas encore. Ou peut-être plus exactement, comme l’explique le vice-président de l’Agglo en charge de l’économie, Jean-Pierre Bernheim, que le dynamisme des entreprises en voie de développement ne compense pas, en terme d’emplois purs, la perte des grandes entreprises en difficulté.

Préparer la sortie de crise

Reste qu’il faut une certaine dose d’optimisme pour trouver des raisons d’espérer. « Tout le monde reconnaît que la couverture nuageuse est épaisse, mais il y a une volonté de rebondir », assurait Bertrand Schaupp, le nouveau patron du Medef, au sortir d’un large tour de table à la Préfecture. Sans se formaliser du « marasme » décrit par le président du Tribunal de commerce, Hervé Tréhard, il convient tout de même de regarder les chiffres en face : au mois de juin, l’Insee relevait que le Maine-et-Loire concentrait la moitié (11500) des emplois industriels perdus dans la région depuis 20 ans. Sur le premier trimestre 2014, l’Urssaf indique que le département a perdu 2 200 emplois salariés, d’une année sur l’autre.

Dans les secteurs du commerce et du BTP, c’est également le 49 qui souffre le plus depuis plusieurs mois… Pourtant, « contrairement à 2009, les entreprises ne connaissent pas de graves crises d’activité », analyse Bruno Jourdan, directeur adjoint à l’unité territoriale de la Direccte, qui en veut pour preuve les heures d’activité partielle demandées et consommées par les entreprises. Même chose concernant les Plans de sauvegardes de l’emploi mis en place sur le territoire : 14 en 2012 (pour 785 emplois), 12 en 2013 (pour 805 emplois) et seulement 6 (pour 272 emplois) depuis le début de l’année… mais avant le sombre mois de septembre (Thyssen, la filière horticole, Guérif…)

Le constat statistique et humain est là. Aussi, le Pôle emploi – au-delà de s’appuyer sur les quelques secteurs en tension, comme « les opérateurs de production pour l’industrie » - a décidé de se tourner clairement vers la sortie de crise. « Il s’agit pour nous d’accompagner de manière plus intensive les demandeurs d’emploi, afin qu’ils soient prêts à intégrer le marché de l’emploi, le moment venu », expose Guy Letertre.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30


cookieassistant.com