Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 17 Septembre 2014







Des zones 30 dans deux quartiers d’Angers


Rédigé par - Le 11/06/2012 - 22:47 / modifié le 11/06/2012 - 22:57


Pour des raisons de sécurité et de protection des personnes les plus vulnérables et notamment les piétons, la ville d’Angers envisage de multiplier les espaces de partage entre voitures, cyclistes et piétons. Après certaines rues du centre-ville, deux quartiers expérimentent depuis l’été 2011, ces nouvelles voies partagées, dont la vitesse est limitée à 30 km/h pour les engins motorisés.



Pour la sécurité des habitants, les zones 30 se multiplient dans les grandes villes (Photo Ville de Metz)
Pour la sécurité des habitants, les zones 30 se multiplient dans les grandes villes (Photo Ville de Metz)
Partager l’espace public tout en assurant la sécurité de chacun et notamment des plus vulnérables telle est la motivation de la municipalité d’Angers qui, après le centre-ville2819 a décidé de multiplier les « zones 30 » dans lesquelles les véhicules motorisés ont accès tout en limitant leur vitesse à 30 km/h.

Dans ces zones, les piétons peuvent traverser où bon leur semble, tout en restant vigilants et le double sens cycliste est obligatoire dans les voies à sens uniques, sauf cas particulier spécifié par arrêté du Maire. Si ces zones sont définies dans le « Code de la Rue » de la ville d’Angers, lequel s’est fixé pour objectif d’améliorer la qualité de la vie en milieu urbain et inventer d’autres modes de déplacements, elles le sont surtout dans le Code de la Route (Art 412.6). Elles peuvent donc faire l’objet d’un contrôle et d’une verbalisation de la part des forces de police.

« Depuis l'été 2011, les deux quartiers, Saint-Serge-Ney-Chalouère et Justices-Madeleine-Saint-Léonard expérimentent une démarche participative destinée à fixer les règles d'un partage harmonieux de l'espace public entre voitures, cyclistes, piétons », déclare la Ville d’Angers. « Les objectifs sont multiples: garantir la sécurité de tous les usagers, et notamment des plus vulnérables, et encourager le développement des déplacements non motorisés ».

Cette démarche s’inscrit dans la politique de la Ville et de la métropole, lesquelles mettent tout en œuvre pour faire disparaître progressivement les engins motorisés, source de pollution et de danger, des zones les plus fréquentées, au profit de modes de déplacement plus doux et moins risqués, tels que le tramway et le vélo. Les « automaniaques » trouveront certainement à redire, mais la sécurité et la qualité de vie sont à ce prix qu’on le veuille ou non.

Les rencontres entre les habitants des quartiers tests et les services techniques de la Ville ont permis d’établir un diagnostic, lequel conduit après concertation à un abaissement de la vitesse pour les véhicules motorisés. Toutefois ces zones restent limitées aux espaces à forte concentration urbaine, dans lesquels piétons, cyclistes et engins motorisés sont amenés à se croiser fréquemment. Les axes urbains les plus importants restent limités à 50 km/h.

Ces expérimentations terminées, des aménagements particuliers et notamment au niveau de la délimitation des zones et de la signalisation. Afin de présenter ces aménagements, deux réunions d’information sont prévues dans les deux quartiers.

Quartier Justices- Madeleine - Saint-Léonard le mardi 19 juin à 20h, salle Paul-Bert (entrée par la rue d’Assas)

Quartier Saint-Serge-Ney-Chalouère lemercredi 20 juin à 20h, salle associative Desjardins (rue Villebois-Mareuil)




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

9.Posté par Jean-Michel le 02/07/2012 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je préfère des zones limitées à 30 à l'heure que certains ralentisseurs qui sont exagérément faits pour ralentir à 20 à l'heure !

8.Posté par François CARDINAL le 25/06/2012 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'autres problèmes vont se poser sur les zones "partagées" et à 30 km/h, ce sont les véhicules électriques que les piétons n'entendent pas... Pendant les travaux du tramway, une des navettes électriques qui circulaient m'a percuter le bras alors que je marchais devant la mairie, je ne l'avais pas entendue arriver.
Monsieur le maire, ou son chauffeur, devront faire attention...
Quant à moi, quand je vais en ville, je prends le bus ou ma moto...

7.Posté par Anthony le 25/06/2012 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Absolument Barreau, les gens roulent toujours à 50 pour 30, 90 pour 70 et 150 pour 130 vous avez tout à fait raison, par conséquent l'idée de la Mairie ne m’apparaît pas si catastrophique bien au contraire.

Reste les 2 roues motorisés qui eux continueront (a défaut de réglementation) à semer la terreur en ville. Au feu vert c'est parfois à celui qui fera le meilleur chrono au départ arrêté... et ça devient limite ingérable, sans même évoquer la question des pots d'échappements non homologués i...

6.Posté par Anthony le 15/06/2012 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ce qui peut limiter les nuisances et réduire les accidents est (selon moi) une bonne chose, et puis ceux qui râleront sont ceux qui ne peuvent s'empêcher d’enfreindre les lois, c'est bien connu.

50 KM/h en ville c'est bien trop quand on voit les dangers en présence et le nombre d'usagers qui circulent. Par conséquent 30 km/h est largement suffisant notamment en dehors des grands axes comme les boulevards.

Enfin, chaque jour j'emprunte la D775 qui depuis la Membrolle est séparée par un mure...

5.Posté par barreau le 14/06/2012 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rassurez vous les voitures continueront à rouler à Angers, mais en partageant la voirie et en redonnant aux autres usagers (piétons, cyclistes...) la possibilité d'utiliser les espaces publics.

On constate que dans la réalité, lorsque c'est limité à 30 km/h, les voitures roulent à 50 km/h et que c'est la loi du plus fort qui s'applique dans ce genre de zones partagées comme par ailleurs, partout sur la voie publique ... donc, une zone 30 c'est très bien, mais à condition de faire en sorte que...

1 2























Instagram


A PROPOS