Deux Molières pour la Nuit des Rois


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Lundi 26 Avril 2010 à 08:27


La cérémonie des Molières 2010 du Théâtre Français, qui se tenait pour la première fois à la Maison des Arts de Créteil, ce dimanche soir, a récompensé « l’Habilleur » de Ronald Harwood, mise en scène de Laurent Terzieff dans la catégorie « Molière du Théâtre privé ». « La Nuit des Rois » de Nicolas Briançon, qui partait favori avec sept nominations, n'a obtenu que deux récompenses.



Henri Courseaux dans le rôle de Mavolio, lors du Festival d'Anjou 2009
Henri Courseaux dans le rôle de Mavolio, lors du Festival d'Anjou 2009
la rédaction vous conseille
Le cru 2009 du Festival d’Anjou restera marqué par sa création « La Nuit des Rois » de William Shakespeare, coproduite par le Festival, sept fois nominée aux Molières. Rendez-vous le 25 Avril pour le verdict ! » disait Christophe Béchu, le Président de l’EPCC Anjou Théâtre lors de la présentation, au Centre de Congrès d’Angers, du Festival d’Anjou 2010.

« Je suis fier que cette création de notre Festival ait rencontré à Paris cet accueil des spectateurs et des professionnels qui se concrétisent par 7 nominations aux Molières 2010 » disait à son tour Nicolas Briançon, le Directeur du Festival d’Anjou.

Malheureusement, la 24ème cérémonie des Molières qui se tenait pour la première fois en banlieue, à la Maison des Arts de Créteil, en a décidé autrement. C’est la dernière création du Théâtre du Soleil, la troupe d’Ariane Mnouchkine pour « les Naufragés du Fol Espoir », un spectacle rempli d'utopie qui renoue avec les débuts du cinéma, qui reçoit le titre dans la catégorie « Théâtre public ». Dans la catégorie « Théâtre privé », celle où concourrait la création de Nicolas Briançon, c'est l’Habilleur de Ronald Harwood, mise en scène de Laurent Terzieff, Théâtre Rive Gauche, qui obtient la statuette.

Les professionnels ont récompensé une légende vivante du théâtre, Laurent Terzieff pour ses rôles dans « L'Habilleur » et « Philoctète ». Coté féminin c’est Dominique Blanc, qui a reçu le Molière 2010 de la meilleure comédienne pour « La Douleur » de Marguerite Dumas. La jeune et méconnue Alice Belaïdi, 23 ans obtient le titre de meilleure révélation de l’année, pour son rôle dans « Confidences à Allah » et Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie-Française, l'emporte chez les hommes pour son rôle dans « Les garçons et Guillaume, à table! ».

Nicolas Briançon pourra toutefois se consoler, puisque Henri Courseaux obtient le Molière du comédien dans un second rôle, dans la Nuit des Rois. Les angevins présents l’an dernier au Festival d’Anjou se souviennent encore de son extravagante interprétation dans le rôle de Mavolio. La Nuit des Rois obtient également le Molière de la création lumière.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag