Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Lundi 15 Septembre 2014


Deux jeunes récupérateurs de forfaits bloqués!


Rédigé par Yves BOITEAU - Le 15/10/2012 - 07:37 / modifié le 15/10/2012 - 15:31


Ils ont 19 ans, leur bac depuis juin et dirigent aussi une société qui a réalisé 120 000 euros de chiffre d’affaires en un an, en exploitant une brèche dans la commercialisation des forfaits téléphoniques. Grâce à eux, plus de problème d’argent de poche !



Mattéo Martin et Romuald Percereau, fondateurs de recuperer-forfait.com
Mattéo Martin et Romuald Percereau, fondateurs de recuperer-forfait.com
La valeur n’attend pas le nombre des années, c’est bien connu. De là à transformer les cours de lycées en incubateurs d’entreprise, on pensait qu’il y avait de la marge... L’esprit d’initiative de Mattéo Martin et Romuald Percereau, quelle qu’en soit l’issue, a de quoi réjouir tous les acteurs politiques et économiques de l’Anjou, prompts à encourager les créateurs et les talents locaux.

Car ces deux là ont fait preuve d’une application et d’une ingéniosité surprenantes à leur âge pour mener à bien leur projet d’entreprise. Au départ, il y a un constat tout simple. Dans l’entourage des deux lycéens angevins, rares sont les utilisateurs de forfaits téléphoniques bloqués ou mobi-cartes prépayées, à vraiment consommer les communications incluses. Pour la génération SMS, rien de tel qu’un texto pour échanger.

Désormais co-gérants d’Atexun
D’où leur idée de mettre à profit les stocks inutilisés d’appels afin d’alimenter un dispositif permettant aux usagers de récupérer une partie de leurs forfaits. Et donc de l’argent de poche...

Comment ? En leur proposant d’appeler un numéro surtaxé (1,34 euros/appel + 0,34 euro/mn) sur lequel Mattéo et Romuald perçoivent une rémunération (0,90 euro/appel + 0,17 euro/mn) dont il reversent ensuite une partie au titulaire du forfait. “L’astuce n’est pas de nous, avoue Romuald. On cherchait un projet ensemble en Terminale et on est tombé sur un petit site amateur qui nous a mis la puce à l’oreille.” Là où les deux associés – ils sont désormais co-gérants d’Atexun, la société basée à Trélazé qui porte le site recuperer-forfait.com – sont bluffants, c’est qu’ils sont allés au bout de leur idée. “On ne nous a pas pris trop au sérieux au début et puis, on s’est rendu compte que c’était fiable et viable”, raconte Mattéo.

Aiguillés par la Boutique de Gestion, les deux compères se sont rapprochés d’un expert-comptable, ont mené leur étude de marché et attendu la majorité de Mattéo pour créer une SARL avec quelques euros en septembre 2011. Leur site Internet lui était déjà quasi prêt. Pratique, ultra-simple d’utilisation, il permet au titulaire du forfait, via une inscription, de récupérer 0,85 euro/appel + 0,25 euro/minute, en appelant un 08 99. Et, comble de la malice, de visionner directement le montant reversé sur son compte, via Paypal, le système de paiement en ligne.

145 000 euros de crédit
Dès le premier mois de mise en service, nous avons eu cinquante visites par jour, raconte Romuald. Et jusqu’à 200 visites par jour parfois.” Limités à deux minutes, les appels peuvent cependant être réédités des dizaines de fois dans la journée. C’est tellement simple qu’on se demande comment les opérateurs téléphoniques n’ont pas trouvé encore à y redire. En un an, Mattéo et Romuald ont reversé ainsi plus de 145 000 euros de crédits à plus de 3 000 inscrits, résidant sur toute la France.



























Instagram

A PROPOS