Dites-le avec des panneaux lumineux


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 15/02/2011 - 14:28 / modifié le 16/02/2011 - 12:23


Amusante l’initiative de la ville des Ponts de Cé, au sud d’Angers, laquelle proposait aux amoureux de déclarer leur flamme, à l’occasion de la Saint Valentin, sur les panneaux lumineux municipaux. Pour cette première édition, l’affaire a bien marché, les plus amoureux se sont pris au jeu de cette déclaration lumineuse.



Bien vu... Au cas où la déclaration aurait fait chavirer les coeurs, la ville avait même prévu le défibrillateur.
Bien vu... Au cas où la déclaration aurait fait chavirer les coeurs, la ville avait même prévu le défibrillateur.
Les amoureux ont toujours envie de le faire savoir et de le crier sur les toits. A l’occasion de la Saint Valentin, la ville des Ponts de Cé, à l’initiative de son service information et communication, proposait de publier tous les messages des amoureux de la région et d’ailleurs. Et ces derniers n’ont pas hésité un seul instant, prouvant ainsi que la déclaration d’amour sur les petits billets a peut-être vécu puisqu’elle s’affiche désormais aux yeux du grand public, à la télévision, sur les journaux et … sur les panneaux lumineux.

« Marie, mon étonnement quotidien. Continuons sans crainte de l’épuisement qui ne viendra pas », signé Didier, ou encore, « A Tahiti je t’ai dis « Va ere vu aie oe », aux Ponts de Cé, je te dis « je t’aime » », pouvait-on lire sur les panneaux municipaux situés à coté de la Mairie et de l’ensemble sportif de la Chesnaie. Des messages d’amour appréciés par les destinataires qui se seront reconnus, nous l’espérons, mais aussi par les personnes de passage, comme ce couple enlacé en train de lire un panneau : « ça fait plaisir de voir que des gens s’aiment et le crient à la face du monde. Nous aussi nous aurions aimé le faire, mais nous n’étions pas au courant ». Dommage … Et pourtant la ville avait communiqué sur le sujet, mais peut-être un peu tard.

Pour cette première édition, une vingtaine de messages ont été publiés. « Nous sommes satisfaits. Ce n'est pas si mal pour une première fois », déclare l'agent chargé de mettre les messages en ligne. Cette initiative en appellera peut-être d’autres, d’autant que ces panneaux sont ouverts à toutes les structures locales et notamment les associations qui peuvent s’en servir pour informer la population de leurs activités.

Pour une fois les messages étaient inhabituels et ces déclarations d’amour ça fait tellement chaud au cœur. Alors pourquoi s’en priver. Les messages sont encore visible jusqu'à ce soir, 15 Février.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com