Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 1 Novembre 2014







Douze jeunes de Brissac-Quincé aux Jeux paralympiques de Londres


Rédigé par - Le 22/08/2012 - 07:39 / modifié le 22/08/2012 - 21:59


Vendredi prochain une douzaine de jeunes collégiens de Brissac-Quincé, au sud d’Angers, embarqueront sur l’Eurostar à destination de Londres dans le cadre d’un projet préparé avec l’association Enjeu (Enfance Jeunesse) de la communauté de communes Loire-Aubance. Ils assisteront aux jeux paralympiques et en profiteront pour visiter la capitale anglaise.



Une partie des jeunes voyageurs devant les locaux de l'association Enjeu à Brissac-Quincé, en compagnie de leurs animateurs, Emeric Celdran et Damien Laurent
Une partie des jeunes voyageurs devant les locaux de l'association Enjeu à Brissac-Quincé, en compagnie de leurs animateurs, Emeric Celdran et Damien Laurent
Partir à Londres, assister aux prochains jeux paralympiques, c’est un projet qui motive une douzaine de jeunes de la région de Brissac, depuis les vacances de février. Guidés par les animateurs de l’espace jeunes et de l’association Enjeu (Enfance jeunesse), ces jeunes collégiens âgés de 12 ans ont tout préparé de A à Z, montant eux-mêmes leur dossier et assurant par les moyens du bord 63% des 9000 € nécessaires à leur séjour dans la cité londonienne.

Pour cela ils ont réalisé tout au long du semestre des petits boulots, vente de produits de beauté, de saucissons, réalisation de quilles de mölkky (jeux finlandais) auxquels ont été ajoutées quelques subventions des collectivités. Le reste est financé par les parents à hauteur de 10% et par l’association Enjeu. « Chaque famille versera entre 64 et 101 € selon le quotient CAF (Caisse d’Allocations Familiales)», explique Émeric CELDRAN animateur à l’Espace jeunes de Brissac. Une part familiale correcte pour un séjour d’une semaine sur place. Un second animateur, Damien LAURENT accompagnera le petit groupe.

Initialement, les jeunes qui ont préparé leur séjour sur Internet, auraient aimé participer aux Jeux Olympiques. « Trop difficile pour obtenir une place », expliquent les jeunes qui sont plutôt heureux de participer aux Jeux Paralympiques, d’autant qu’ils ont rencontré une sportive angevine, Dorothée MERIAU, athlète de l’équipe de France Handisport en basket-fauteuil.

« Nous avons passé une journée avec elle. Nous avons compris les difficultés qu’elle a rencontrées pour se remettre au sport après un accident », expliquent les jeunes voyageurs angevins qui ne comprennent pas pourquoi les jeux paralympiques ne sont pas plus médiatisés. « Ils ont plus de mérite que les autres, ont devrait en parler plus ». La vérité ne sort-elle pas de la bouche des enfants ? A méditer, surtout quand on sait que les programmes des retransmissions TV sont sans commune mesure avec ceux des Jeux Olympiques classiques.


Des jeunes sensibles aux difficultés des handicapés

Pour les jeunes qui ont désormais pris fait et cause pour les athlètes handisport, il n’y a plus d’ambiguïté sur le sujet. « Grâce à Dorothée nous jetons désormais un autre regard sur les handicapés. Elle nous a expliqué que tant que nous n’étions pas dans cette situation nous ne pouvions pas comprendre », affirment les jeunes, sensibilisés et plutôt emballés par les rencontres qu’ils s’apprêtent à vivre. « Nous allons assister à une compétition de judo. Le club de Brissac a ouvert une section handisport et nous les connaissons ».

Autre point fort de leur visite londonienne : la visite du stade situé dans le quartier de Fulham où évolue le Chelsea Football Club. Cette visite ils la doivent à l’un des parents, ancien manager de joueurs de football professionnel, installé dans la région de Brissac. C’est lui qui a négocié les entrées. Les garçons, amateurs de football, sont aux anges.

Installés dans une auberge de jeunesse, sur Piccadilly Circus, au cœur de la capitale anglaise, les jeunes brissacois vont en profiter pour visiter les principaux sites touristiques de la capitale. Ils pourront ainsi s’exercer à la pratique de la langue anglaise, même si celle-ci n’est pas, pour l’heure, leur tasse de thé. « Good luck and congratulations for your investment in favour of the handisport athletes ».

Le petit groupe sera de retour le 31 août, dans une semaine, avec des souvenirs plein la tête. Les parents qui assistaient hier soir aux derniers préparatifs ne se sont pas montrés inquiets. « Ils assistent à la préparation du voyage depuis février, ils sont donc bien préparés », confirme Émeric CELDRAN




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com