EELV : Gilles Mahé voit rouge et quitte les Verts


Rédigé par - Angers, le 09/09/2015 - 16:36 / modifié le 09/09/2015 - 22:19


Sans réelle surprise, le conseiller municipal d'opposition d'Angers, Gilles Mahé, a annoncé qu'il quittait Europe Ecologie Les Verts. Une démission qui fait suite à celle, notamment, de François de Rugy -dont il est proche- et motivée par ce qu'il estime être "un repli identitaire" de son ex-formation.



EELV : Gilles Mahé voit rouge et quitte les Verts
la rédaction vous conseille
Depuis quelques jours, et les démissions successives de François de Rugy et Jean-Vincent Placé d'Europe Ecologie Les Verts, il ne faisait guère de doute que le conseiller municipal d'Angers, Gilles Mahé, allait suivre le mouvement. Sa proximité avec François de Rugy et les doutes exprimées dans le dossier que nous avions consacré à la gauche angevine, au mois de mai, ne laissait que peu de place au suspens. Depuis mercredi matin, et une tribune adressée aux médias locaux, c'est fait : le conseiller de la minorité municipale angevine a quitté EELV, motivant son choix en des termes très proches de ceux explicités par François de Rugy.

L'élu angevin, ancien adjoint aux maires d'Angers Jean-Claude Antonini et Frédéric Béatse, se dit "malheureux, d’assister à une régression de notre poids politique ; malheureux de voir nos Partenariats remis en cause, progressivement ; le principal d’entre eux, le Parti Socialiste, devenu une cible privilégiée. Même s’il n’est pas exempt de légitimes critiques, même si nous avons des désaccords, parfois importants avec lui (Notre Dame des Landes, dossier emblématique dans notre Région ...), pour moi le PS reste un Partenaire, avec lequel  l’alliance à Gauche est nécessaire, face à la Droite et l’Extrême Droite".

Une tribune qui reprend également les grandes lignes de l'appel au rassemblement porté par plusieurs élus régionaux -dont la conseillère municipale d'opposition Rose-Marie Véron- à la fin du printemps. Une initiative déclinée en motion lors du dernier congrès régional d'EELV, mais qui n'avait recueilli que 15 % des suffrages, contre les 60 % obtenus par la ligne portée par Sophie Bringuy, tête de liste du parti lors des prochaines élections régionales. C'est notamment cette volonté d'autonomie au premier tour, vis-à-vis du Parti socialiste, qui a fini de rompre l'unité.
"Trop d’adhérents ont quitté le Parti, souvent sans bruit ; trop de citoyens n’ont jamais voulu franchir le pas de rejoindre EELV car nous n’étions pas suffisamment attractifs, ni dans une volonté de rassemblement."

Gilles Mahé dénonce "un repli identitaire, une stratégie de posture telle celle du principe d’autonomie, ne cherchant ainsi plus à travailler avec d’autres sur ce qui peut nous rassembler mais uniquement justifier des différences. J'observe un glissement vers une radicalité, une contestation, une écologie assénée plutôt que partagée. A Angers, les épisodes tant de préparation des élections départementales, puis de celles des prochaines Régionales n’ont pas manqué d’illustrer mes propos. L’image que donne à voir EELV est largement dégradée, brouillée, alors que la prise de conscience écologique des citoyens n’a sans doute jamais été aussi importante, le risque de perdre des élus dans l’action publique des institutions, accentuera ce fossé avec les habitants et des nécessaires réponses à apporter aux défis environnementaux comme économiques et sociaux que l’on a collectivement à relever."

S'il quitte Europe Ecologie Les Verts, pas question pour l'élu angevin de quitter la vie politique. Au-delà de son action au sein de l'opposition municipale, aux côtés de Frédéric Béatse (PS), Gilles Mahé entend continuer à être "un représentant d’une écologie pragmatique et réformatrice, qui se partage et se construit avec les citoyens. Avec François de Rugy, je partage les critiques, l’analyse des dysfonctionnements d’Europe Ecologie le Verts. Avec lui, en juillet dernier j’ai co-signé un appel au «  Rassemblement des Ecologistes de l’Ouest », autour d’une écologie positive. Trop d’adhérents ont quitté le Parti, souvent sans bruit ; trop de citoyens n’ont jamais voulu franchir le pas de rejoindre EELV car nous n’étions pas suffisamment attractifs, ni dans une volonté de rassemblement. D’autres écologistes dans diverses formations, organisations, mais aussi isolés, agissent aussi, mais de manière éparpillée ; or, il est essentiel de fédérer, donner un cadre commun et faire avancer ensemble l’écologie de manière ouverte. Le temps d’une refondation de l’écologie politique est nécessaire".

A lire également sur le sujet : "Corinne Bouchoux (EELV) : "Pour le moment, je tiens encore le coup" (28/08/2015)

 


"Le couperet tombe", pour Vincent Dulong (EELV)

La réaction de Vincent Dulong, conseiller régional et municipal EELV au départ de Gilles Mahé, ne s'est pas faite attendre. Dans une lettre ouverte adressée à son toujours collègue du Conseil municipal -autant qu'à la presse- l'élu vert fait part de son sentiment. Morceaux choisis ...

"Il y a des choses que l'on pressent et pour lesquelles on essaie de se persuader qu'elles n'arriveront pas... Et malheureusement le couperet tombe. Ton départ d'EELV entre dans cette catégorie et je regrette vivement cette décision autant sur un plan personnel que politique.
Je partage bien évidemment quelques-uns de tes constats qui relèvent de bagarres internes d’égos ou d’ambitions pour des portefeuilles ministériels, mais aussi d'une crise institutionnelle touchant tous les partis politiques à droite comme à gauche.

Toutefois, veillons à ne pas tomber dans des caricatures. A EELV, il n'y a pas d'un côté les "vilains" gauchos (tendance Duflot) et de l'autre les "bons" réformateurs (tendance De Rugy / Placé). Les écologistes portent un projet de transformation structurelle et pas seulement d’adaptation ou d’atténuation", insiste Vincent Dulong, qui place ses espoirs dans la "3ème voie au sein d'EELV, qui est majoritaire mais malheureusement "silencieuse" car elle n'est pas suffisamment "incarnée" médiatiquement (malgré les efforts de Pascal Canfin, Yannick Jadot et Ronan Dantec par exemple)." 
 
Le conseiller de la majorité régionale de précise sa pensée : "Cette tendance en interne d’EELV trouve ses fondements dans :
- un principe de biodiversité reconnaissant la diversité des territoires, des vécus et des situations sans s'enfermer dans une doctrine pour les élections ou les alliances ;
- un principe d'exigence pour faire peser l'écologique politique dans les élections et dans les politiques publiques, ce qui ne signifie pas qu'elle est arc-boutée sur l'autonomie dès le 1er tour ;
- un principe de réalité ce qui induit qu'elle cherche à faire élire des écologistes dans les exécutifs et qu'elle n'est pas uniquement dans la contestation mais dans une volonté de participer à des coalitions de gauche au 1er ou au 2nd tour en fonction des situations. 

Et Vincent Dulong de conclure : « Pour noyer son chien, il suffit de l’accuser d’avoir la rage » et j’ai le sentiment que c’est le fil conducteur d’une stratégie forgée par quelques "personnalités" pour nuire à EELV et obtenir en compensation des récompenses personnelles (...)
Pour ma part, je garderai le même cap, en me mobilisant pour soutenir le projet d'EELV Pays de la Loire aux Régionales et pour faire élire des élu-es écologistes dans le cadre d'une coalition de 2nd tour, ainsi qu'en valorisant une écologie des solutions dans le respect des uns et des autres.
Et nous continuerons bien évidemment à être des sentinelles, des lanceurs d’alerte et des forces de proposition pour que l’écologie existe et progresse au Conseil Municipal de la Ville d'Angers." 




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Nicolasticot le 10/09/2015 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon vent Gilles Mahé ! Les angevins n'oublieront pas que vous leur laissez en héritage ce biopôle qui leur a couté si cher et qui a marché si bien...















Angers Mag











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51



cookieassistant.com