« En plat du jour », un site web pour passer plus facilement à table


Rédigé par - Angers, le 08/12/2014 - 09:29 / modifié le 09/12/2014 - 21:21


Trouver un petit resto de proximité avec son plat du jour pour se nourrir le midi ? Une situation à laquelle nous sommes tous confrontés le moment du déjeuner venu et à laquelle Baptiste Pottier le concepteur du site web « En plat du jour » répond de manière simple et efficace comme le plat que l’on recherche.



Baptiste Pottier présentant sa web application sur un mobile
Baptiste Pottier présentant sa web application sur un mobile
la rédaction vous conseille
Chaque jour c’est le même dilemme. A moins d’avoir un restaurant dans son entreprise, d’emporter son repas ou d’être adepte du sandwich ou du fastfood, comment manger de manière simple et équilibrée, non loin de son lieu de travail ? Cette question c’est celle que se posait Baptiste Pottier, informaticien, chef de projet dans une agence de communication au Mans (Sarthe).
 
« Je travaille en centre-ville et j’ai des restos à proximité, mais le plat que l’on me propose ne me plait pas toujours. Alors comment trouver facilement un restaurant qui propose un plat du jour qui correspond à mes envies et comment m’y rendre ? » explique le concepteur du site web enplatdujour.fr. « Il existe de nombreux sites web avec les coordonnées des restaurants et leur localisation, mais aucun ne propose l’ardoise du jour ».
 
Dont acte. Puisque ce qu’il recherche n’existe pas, il se lance en 2013 dans la construction d’un site web d’une simplicité extrême permettant aux restaurant d’inscrire leur plat du jour et aux internautes de le trouver. D’abord au Mans, puis à Angers depuis novembre où il possède des attaches familiales, avec deux maitres mots : simplicité et efficacité. «  Je voulais que n’importe qui puisse l’utiliser, même s’il n’a pas de connaissance en navigation web ». Et dans le cas présent, difficile de faire plus simple.
 
 Pas d’effets visuels inutiles, pas de photos, mais un espace de recherche parmi les plats proposés par les restaurants qui adhèrent au service et remis à jour continuellement.  « Pour que ça marche il faut que ce soit le plus accessible possible car les restaurateurs ont peu de temps. Ce que je leur demande c’est d’inscrire chaque jour leur plat, sa description sommaire et le prix. C’est tout ».
 
Le concepteur joue sur la géolocalisation, les smartphones et autres tablettes étant équipés de GPS permettant de repérer le lieu où se situe le client et de lui fournir selon les critères qu’il aura choisi, type de plat, prix et distance, les restaurants susceptibles de répondre à la demande avec une carte et la distance.
 

Un réseau social pour les amateurs de bons petits plats

« Le client veut manger, il n’a pas besoin qu’on lui donne d’autres informations », appuie le concepteur. « On pourrait mettre une photo du plat, mais ça rendrait l’opération plus complexe pour le restaurateur et pourrait le desservir, car on ne s'invente pas photographe de nourriture ». Toutefois le concepteur améliore son site en fonction de réactions des utilisateurs, qu’ils soient consommateurs ou restaurateurs. « Nous avons mis un bouton permettant aux restaurateur d’offrir un bonus, par exemple un café, pour attirer le client dans son restaurant ».
 
Le plus difficile c’est de trouver des restaurateurs qui acceptent de jouer le jeu et de mettre à jour le site. « Certains sont complets et n’en voient pas l’utilité, d’autres préparent un plat du jour au dernier moment et n’ont pas les moyens techniques à portée pour renseigner le site », souligne le concepteur qui doit souvent les relancer. «  Et pourtant je ne leurs demande pas de payer pour être sur le site et je ne le ferais pas, car je sais d'avance que ça ne marchera pas », ajoute-t-il, même s’il envisage à terme d’insérer des publicités d’enseignes intéressées par la thématique et la notoriété du site. «  Mais je ne souhaite pas être acheté par un restaurant pour le mettre en avant, comme font certains blogueurs dans le milieu de la mode, ni même d'offrir la possibilité de remonter des offres.  Il en va de la crédibilité du service ».
 
Avec 110 restaurants, dont la moitié sur Angers, le gestionnaire du site ne chôme pas. «  Ça représente 6 heures de travail par jour. Heureusement j’ai des horaires souples et mon employeur est au courant ».  Baptiste Pottier qui envisage d’étendre le service à d’autres villes après avoir fidélisé la clientèle des deux premières, ambitionne surtout de créer une communauté, un réseau social dans lequel chacun s’échangera des adresses sur les plats du jour, « sans mettre d’appréciations sur le plat », prévient-il, mais pour inviter d’autres internautes à la recherche d’un bon petit plat du jour à les rejoindre. « Ceux qui aiment manger bon et pas cher, comme moi. Mais ce qui me plait avant tout c’est le côté humain de la chose ».

Avant de passer à table : enplatdujour.fr




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46
Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00


cookieassistant.com