"Et si on s'octroyait une trêve..."

La Tribune du Lundi #LaTribuneduLundi


Rédigé par Anne BRUNETEAUX-DAHHAN présidente de l'association Rencontre avec l'islam - Angers, le 13/07/2015 - 07:49 / modifié le 13/07/2015 - 07:49


Contribuer au débat public sur le territoire angevin et, à notre niveau, participer à l'indispensable vie des idées, c'est l'objet de [La Tribune du Lundi]. A quelques jours de la fin du Ramadan, la parole est donnée à Anne Bruneteaux-Dahhan, présidente de l'association angevine Rencontre avec l'Islam qui oeuvre depuis plusieurs années dans le sens d'une meilleur dialogue entre musulmans et non musulmans angevins.



Anne Bruneteaux-Dahha, présidente de l'association Rencontre avec l'Islam, ici aux côtés d'autres initiateurs du jeun pour la paix organisé en mai dernier à Angers.
Anne Bruneteaux-Dahha, présidente de l'association Rencontre avec l'Islam, ici aux côtés d'autres initiateurs du jeun pour la paix organisé en mai dernier à Angers.
la rédaction vous conseille
Dans l’actualité : terreurs, crises, rejets, suspicions, dettes, phobies de toutes sortes, individualisme, guerres, violences… Et si l’espace d’une tribune on voyait la vie différemment ?

Si on s’intéressait pour une fois, à tous ces trains qui arrivent à l’heure ? Si on faisait une trêve de tout ce qui nous submerge au quotidien ? Si nous nous intéressions vraiment au sens… Le mois du ramadan se termine dans quelques jours. Un mois d’école pour onze mois d’application. Les musulmans dans le monde entier et donc à Angers vont se réjouir le 17 juillet prochain. Après un mois d’abstinences, un mois de recueillement, un mois d’apprentissage d’une vie meilleure, un mois de recherche du sens, si nous regardions le monde avec des yeux nouveaux ?

La réalité du ramadan, c’est justement une mise à l’écart de la routine, un changement de rythme pour se concentrer sur soi même, sur sa relation à sa famille, sur sa relation à la société, au voisinage, sur sa relation au cosmos, sa relation au Créateur, sur le sens de nos vies… C’est aussi un nettoyage. Nettoyage du corps avec l’abstention de nourriture et de boisson le jour. Nettoyage des oreilles, en refusant d’écouter les propos désobligeants menant au rejet. Nettoyage de la langue, en s’éloignant des polémiques si elles sont stériles. Nettoyage des yeux, en refusant de regarder ce qui va provoquer en soi peur et haine. Nettoyage des coeurs avec l’abstention de mauvaises pensées et de mauvaises actions.
"Il ne s’agit pas de nier la réalité, de faire comme si tout allait bien (...). Il s’agit juste de faire une petite pause qui nous rappelle et nous demande de nous tourner vers le beau."
Alors si on décidait avec l’humilité si chère à la religion musulmane, de baisser l’espace d’un instant, le regard, les oreilles, la langue et le coeur pour que ce monde incroyable et magique qui nous entoure et que nous ignorons trop souvent, s’ouvre. Un monde invisible à celui qui oublie de le voir. Ce monde qui pourtant constitue notre essentiel, est si souvent masqué par toutes sortes de pollutions. Ce monde qui nous montre la fleur recevant quelques gouttes de pluie se transformant en un fruit juteux et sucré ; ce monde qui voit le blanc et le jaune d’un oeuf qui en 21 jours seulement dans le chaleur de la mère, se transforme en plumes, en bec et en pattes ; ce monde où l’on voit le sourire de celui qui a soif et auquel on donne un simple verre d’eau ; ce monde dans lequel on entend le sifflement des oiseaux lorsque le soleil s’annonce le matin ; ce monde qui sens la fraîcheur de la rosée si discrète en cet été si chaud ; ce monde empli de si belles personnes qui sont trop souvent cachées par celles qui le sont moins.

Le ramadan nous permet cette pause, nous invite à regarder le monde différemment, nous incite à fermer l’espace d’un instant les yeux sur les horreurs d’une société parfois cruelle. Il ne s’agit pas de nier la réalité, de faire comme si tout allait bien, comme si tout ce qu’on nous racontait n’était que pure invention. Il s’agit juste de faire une petite pause qui nous rappelle et nous demande de nous tourner vers le beau, car « Dieu est beau et Il aime la beauté » (hadith/parole du prophète Mohammad). Il s’agit juste de ne pas oublier toutes les beautés du monde, tous les miracles de la nature, tous les sourires, toutes les générosités, toutes les belles personnalités qui nous entourent.

Et si on nous dit qu’en agissant ainsi nous fermons les yeux sur la réalité, que nous sommes dans l’angélisme, que c’est trop facile de ne pas voir les horreurs du monde, nous vous répondrons que c’est bien plus difficile de s’autoriser aujourd’hui cette manière de vivre, même le temps d’une pause. Et, c’est le véritable sens du mot « jihad », terme malheureusement usurpé par une minorité. Le « jihad » est cet effort que chacun doit faire sur lui même pour se libérer du matérialisme pur et simple, se libérer des pensées toutes faites, se libérer de ce qui aliène le corps et l’esprit, se libérer de l’enveloppe pour se concentrer sur le coeur, se libérer pour retrouver du sens…

L’association « Rencontre avec l’islam » oeuvre dans le sens d’un dialogue avec la population angevine. Visite de mosquées, organisation de conférences, d’expositions, interventions dans les écoles publiques et privées, dans les universités, et dans d’autres structures ou associations, participation au dialogue interreligieux.

contact@rencontreaveclislam.org - facebook.com/RencontreAvecLIslam









1.Posté par Cécile H. le 13/07/2015 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Se libérer du matérialisme pur et simple, se libérerdes pensées toutes faites, se libérerde ce qui aliène le corps et l’esprit,se libérerde l’enveloppe pour se concentrer sur le cœur, se libérerpour retrouver du sens…
SE LIBERER : N'est ce pas tout bonnement l'enseignement des Lumières ?
Ce beau regard sur notre monde, nous le développons également par un esprit scientifique : une observation bienveillante, attentionnée, qui prend le temps de ses conclusions. Qu'en est-il de l'enseignement des...

2.Posté par François Jean Lefebvre le 13/07/2015 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens de lire les Sourates 8 et 9 du Coran (éditions Albouraq) le sens que vous donnez au mot Jihad ne saute pas aux yeux à la lecture de ces versets. Il faut une volonté iréniste à toute épreuve pour tordre le sens d'un verset comme le 5 de la sourate 9: "Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez les, assiégez les, et guettez les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakat, alors laisse...








Angers Mag















Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46


cookieassistant.com