Exposition La Plateforme : dans les coulisses de l'inspiration !


Rédigé par Victoria Beurnez - Angers, le Jeudi 16 Juin 2016 à 12:00


Du 17 juin au 31 août, l'association En Face, à l'origine de "La Plateforme", dévoile les coulisses du projet, de sa conception à sa création, lors d'une exposition à Rives d'Arts aux Ponts-de-Cé. Au rendez-vous : artistes, vidéos, maquettes... Retour sur la naissance de l'évènement.



Yves-Henri et Amandine, devant la structure du Jardin Suspendu
Yves-Henri et Amandine, devant la structure du Jardin Suspendu
la rédaction vous conseille
À l'atelier des Structures d'artistes associés et solidaires (SAAS), aux Ponts-de-Cé, nous retrouvons Amandine Poirier et Yves-Henry Guillonnet dans un hangar immense, rempli de créations artistiques en tout genre. Au centre, trône une grande structure métallique : le Jardin Suspendu. Amandine Poirier, plasticienne, est à l'origine du projet "La Plateforme" (et, avec Niels Behning, de la Galerie En Face); Yves-Henry Guillonnet est lui compositeur de musique et vice-président de l'association En Face. C'est à l'occasion de l'exposition « La Plateforme : Embarquement pour l'inspiration », à Rive d'Arts, que nous avons décidé de nous renseigner sur ce projet en les rencontrant.

L'association En Face porte trois ambitions  : une Galerie « accessible », 13 rue Saint Aignan à Angers, qui expose des artistes locaux et souhaite mettre en place une relation de simplicité d'artiste à public ; l'idée de transmission, à travers des conférences et ateliers organisés tout au long de l'année ; et "La Plateforme".

« Le projet de la Plateforme est né il y a deux... non, trois ans déjà ! », se souvient Yves-Henry. « Il s'agit de structures, mêlant matériaux et végétaux, qui sont posées sur l'eau. Quatre ont été exposées dans l'étang Saint Nicolas, et deux en prévision sur la Maine, entre le quai Ligny et le pont de Verdun, sur commande de la ville d'Angers. A plus long terme, deux à quatre plateformes par an, ça serait bien. Des études sont en cours pour faire que ce projet essaime ! »
 
Simplifier la relation entre les artistes, les publics, et valoriser la poésie qui se crée dans leur échange.

Vue partielle de l'exposition (photo Ville des Ponts-de-Cé - page Facebook).
Vue partielle de l'exposition (photo Ville des Ponts-de-Cé - page Facebook).
Le but du projet ? « Simplifier la relation entre les artistes, les publics, et la poésie qui se crée dans l'échange. Nous avons voulu sortir l'art de son espace et l'exposer publiquement, lier le végétal et l'artistique pour donner lieu à des expérimentations », nous confie Amandine. Yves-Henry poursuit : « Nous voulons mettre la poésie au cœur de la société, au cœur de la vie. C'est un moyen pour nous de la remettre en considération dans un cadre de tout les jours, pour recréer ce lien avec le vivant. »

Au sein de l'association, l'équipe varie chaque année, comptant entre une dizaine et une quarantaine de personnes. Ils sont botanistes, enseignants chercheurs, machinistes, artistes, constructeurs, mais aussi étudiants, et ils se réunissent sur des chantiers participatifs. Ils sont tous d'horizons variés, mais partagent la cohérence d'un même but : transmettre l'inspiration, recréer en simplicité les relations entre les gens, l'art et la poésie.

C'est donc naturellement que, dans la recherche du lien entre public et créateurs, pour mieux comprendre les enjeux et le travail réalisé par l'association et ses partenaires, tels que les Beaux-Arts d'Angers et Agrocampus Ouest, ils ont décidé d'exposer, de la création à la réalisation, le Jardin Suspendu, une structure de "La Plateforme". Vidéos, interviews d'artistes, maquettes, croquis... tout sera en place pour comprendre le voyage dans lequel s'est embarqué l'association En Face.

L'objectif ? L'accessibilité et l'inspiration, les maîtres mots de leur univers. « À travers les coulisses de ce projet, on veut donner l'inspiration à de nombreux artistes, afin de donner vie à des œuvres que l'on retrouvera lors d'une journée particulière, le 21 août prochain. » Yves-Henry garde encore une part de mystère sur le sujet !

A voir jusqu'au 31 août, à Rive d'Arts, 13 rue Boutreux aux Ponts-de-Cé. Entrée libre tous les jours de 15 heures à 19 heures. Visites guidées possibles sur rendez-vous.












Angers Mag












Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56







cookieassistant.com